Breen revient sur l'incendie "déchirant" de sa Citroën

partages
commentaires
Breen revient sur l'incendie
Par : David Evans
17 sept. 2018 à 15:37

Citroën va enquêter sur la cause de l'incendie qui a détruit la C3 WRC de Craig Breen en Turquie, lorsque la carcasse aura été rapatriée à l'usine cette semaine.

Leader du Rallye de Turquie le premier jour avant d'être retardé par des pneus endommagés, Craig Breen a ensuite été ralenti par de la fumée qui entrait dans le cockpit dans son second run de la journée de samedi.

Il s'est arrêté à deux reprises pour inspecter la voiture, mais a poursuivi sa route après n'avoir pas pu détecter le début d'incendie avec son copilote Scott Martin.

Breen a mis sa voiture en mode "route" pour réduire les températures sous le capot, ce qui a stoppé la fumée. C'est à la fin de la spéciale, lorsque la voiture a été mise sur cric afin d'inspecter le dessous, qu'elle a pris feu.

"C'est déchirant", confie Breen à Motorsport.com. "Je n'y croyais pas, c'est arrivé si vite. Ott [Tänak] était le premier sur place et dès que je l'ai vu je me suis dit : 'Il sait ce que c'est, c'est l'homme qu'il me faut…' car il avait réussi à sauver sa voiture au Portugal il y a quelques années." 

"Sans la moindre hésitation, il nous a donné son extincteur, ce qui n'est pas rien car ça aurait pu compromettre la suite de son rallye. Mais Ott est comme ça. Aucun extincteur n'a permis d'arrêter le feu, et Ott a dû m'arrêter alors que j'essayais de jeter de l'eau avec des bouteilles. C'était incroyable."

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com, le directeur de Citroën Racing, Pierre Budar, est revenu sur cet incident : "Nous pouvons confirmer qu'il y avait une fuite au niveau du pot catalytique, mais à part ça, nous ne savons pas." 

"Nous ne pouvons pas en dire plus quant à ce qui s'est passé, car nous ne le savons pas et la voiture était bien trop endommagée. Nous allons enquêter davantage lorsqu'elle sera de retour à l'usine cette semaine, mais pour le moment, tout ce que nous pouvons dire c'est qu'il y a eu une défaillance avec le pot catalytique, c'est tout ce que nous savons."

Breen a reconnu qu'il pensait avoir la situation sous contrôle lorsqu'il a atteint la fin de la spéciale et que la fumée avait disparu.

"Nous avons basculé en mode 'route' et ça a retiré le système anti-lag du turbo, donc le turbo s'est instantanément refroidi. Avec la chaleur, je pensais que nous avions brûlé un bouclier thermique ou quelque chose comme ça."

Craig Breen, Scott Martin, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC, burn car
Prochain article WRC
Championnat - On n'arrête plus Tänak et Toyota !

Article précédent

Championnat - On n'arrête plus Tänak et Toyota !

Article suivant

Ogier n'arrive pas à comprendre son "erreur bête" en Turquie

Ogier n'arrive pas à comprendre son "erreur bête" en Turquie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Craig Breen
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT
Auteur David Evans
Type d'article Actualités