Camilli devrait courir, Østberg sur une WRC 2017

partages
commentaires
Camilli devrait courir, Østberg sur une WRC 2017
Par : Jean-Philippe Vennin
16 déc. 2016 à 19:45

Les deux pilotes M-Sport de 2016, qui ont perdu leur place au sein de l'équipe anglaise au profit de Sébastien Ogier et Ott Tänak, n'en sont pas tout à fait au même point dans leur quête d'un volant pour la saison prochaine.

Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Eric Camilli, Benjamin Veillas Ford Fiesta RS WRC, M-Sport World Rally Team
Éric Camilli, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, M-Sport Ford Fiesta WRC

Éric Camilli, qui avait signé à la fin de l'année dernière un contrat de deux ans avec M-Sport et pensait faire équipe avec l'Estonien la saison prochaine, a été le principal perdant de l'engagement tardif de son compatriote quadruple Champion du monde. La question se pose maintenant de la suite de son association avec la structure de Malcolm Wilson, mais le Niçois a semble-t-il la certitude que celle-ci aura une suite. Reste à savoir quelles en seront les conditions.

Il [Camilli] devrait continuer à rouler [avec M-Sport], reste à savoir sur combien de courses et dans quelle catégorie, peut-être en WRC2”, a déclaré à Motorsport.com une source proche du pilote, qui n'a pas été en mesure d'indiquer si l'intéressé serait présent lors du Monte-Carlo ou pas.

La possibilité de voir Camilli piloter une troisième Ford Fiesta WRC 2017 engagée par le team DMACK est a priori totalement écartée, le volant de cette dernière devant d'ailleurs revenir, comme la rumeur le prévoit depuis plusieurs semaines, à Elfyn Evans.

Le Gallois, vainqueur du Memorial Bettega à Bologne le week-end dernier sur une Fiesta WRC de 2016, fut Champion R2 de Grande-Bretagne avec le manufacturier de pneus britannique et a réalisé une bonne campagne en WRC2 pour M-Sport cette année (trois victoires et troisième du championnat à égalité de points avec le deuxième, Teemu Suninen). Il est le candidat et favori logique – même s'il n'a pas encore été confirmé.

Quelle équipe pour Østberg ?

L'ancien coéquipier de Camilli, Mads Østberg, a pour sa part annoncé sur les réseaux sociaux, ce vendredi en fin d'après-midi, qu'il serait bien présent l'année prochaine “sur une WRC 2017”, pour “la plupart des manches du WRC” et, espère-t-il, quelques autres en dehors. La possibilité d'un retour au sein de la structure norvégienne Adapta, avec laquelle il a couru de 2006 à 2010 puis en 2012 sur des Subaru puis une Ford, avait été évoquée aux alentours de la fin de saison, ainsi que celle d'une association, sous une forme ou une autre, avec l'équipe Jipocar du pilote tchèque Martin Prokop.

 

En Australie, Malcolm Wilson avait déclaré à WRC Radio qu'il pensait que jusqu'à six voire sept nouvelles Fiesta pourraient être alignées cette saison.

Rappelons que la date de clôture des engagements pour le Rallye Monte-Carlo, et donc le Championnat du monde 2017 pour ceux voulant y prendre part, était fixée à aujourd'hui, vendredi 16 décembre. Ce qui laisse aussi planer le doute sur la présence ou pas d'une équipe engageant à titre privé des Volkswagen Polo WRC version 2017.

Prochain article WRC
Toyota "déteste perdre, et cela s'applique au WRC"

Previous article

Toyota "déteste perdre, et cela s'applique au WRC"

Next article

Un Tour de Corse pas mal raccourci en 2017

Un Tour de Corse pas mal raccourci en 2017

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Mads Østberg , Éric Camilli
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités