WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
5 jours
C
Rallye d'Australie
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
26 jours

Camilli - "J'aime ces spéciales sur goudron typées circuit"

partages
commentaires
Camilli - "J'aime ces spéciales sur goudron typées circuit"
Par :
12 oct. 2016 à 11:30

Après un Tour de Corse plutôt satisfaisant pour lui, le pilote M-Sport espère poursuivre sur sa lancée ce week-end en Catalogne.

Mads Østberg, Ola Fløene, Ford Fiesta RS WRC, M-Sport World Rally Team
Mads Østberg, Ola Fløene, Ford Fiesta RS WRC, M-Sport World Rally Team
Mads Østberg, Ola Fløene, Ford Fiesta RS WRC, M-Sport World Rally Team
Éric Camilli, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas Ford Fiesta RS WRC, M-Sport World Rally Team
Mads Ostberg, Ola Floene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, Ford Fiesta RS WRC, M-Sport World Rally Team
Mads Østberg, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Ostberg, Ola Floene, M-Sport Ford Fiesta WRC

En ce mois d'octobre, Éric Camilli et la caravane du WRC n'ont pas le temps de souffler. À un programme de trois rallyes en cinq week-ends, dont l'Espagne est le deuxième entre la Corse et le Pays de Galles, s'ajoutent en effet des séances de tests en vue de 2017.

C'est un mois très chargé pour nous. Après le Tour de Corse, on a eu quelques jours à la maison pour faire nos préparatifs pour l'Espagne, et puis on est allés directement sur les tests”, explique-t-il.

Au passage, le pilote ne peut s'empêcher de faire un commentaire enthousiaste sur la Fiesta répondant au nouveau règlement et qu'il pilotera l'an prochain : “Il n'y a pas de mots pour décrire cette nouvelle voiture, elle est absolument fantastique et c'est un grand plaisir de travailler avec l'équipe pour préparer 2017.”

Mais revenons au week-end qui arrive et lors duquel Camilli et son copilote Benjamin Veillas espèrent poursuivre sur leur lancée du Tour de Corse. Ils ont terminé l'épreuve insulaire à la huitième place, après avoir un temps occupé la septième.

Si les trois Ford Fiesta RS WRC du Niçois, de Mads Østberg et d'Ott Tänak - sans parler de Lorenzo Bertelli - sont restées la plupart du temps en fond de classement des World Rally Cars, il n'en est pas moins monté en puissance au fil du week-end sans commettre la moindre erreur.

La Corse a été un rendez-vous très important pour moi et je pense que la combinaison de ça et de la semaine de tests va nous aider en Espagne”, dit-il. “On a non seulement parcouru toutes les spéciales sans faire d'erreur, mais aussi réalisé quelques temps intermédiaires compétitifs et mes notes étaient les meilleures que j'ai eues de toute l'année !”

On a appris beaucoup en cet petit laps de temps, et prévoyons de continuer cela en Espagne. Je n'y suis allé qu'une fois jusqu'ici [en WRC2 l'an dernier], mais j'aime vraiment bien ces spéciales sur goudron typées circuit. On a fait quelques bons chronos sur cette surface en 2015. Lutter face-à-face avec les pilotes du WRC sera une histoire complètement différente cette fois, mais on on donnera clairement le meilleur.”

L'objectif est de signer un nouveau rallye propre, mais si on se sent à l'aise, je pense qu'il sera possible de montrer un peu de vitesse - comme on l'a fait en Corse.”

Østberg "impatient"

Parmi les pilotes dont il parle, Camilli compte sans aucun doute son équipier Østberg, qui s'attend à être plus à l'aise, sur le seul rallye mixte terre/asphalte du calendrier, qu'en Corse où il ne courrait que pour la seconde fois et où il a terminé derrière le Français pour la deuxième fois seulement sur un rallye qu'ils ont tous les deux terminé cette année.

C'est un rendez-vous que j'apprécie beaucoup, et où nous avons bien fait dans le passé. Je suis vraiment impatient de retrouver la terre, et nous avons beaucoup appris en Corse, ce que nous pourrons transférer sur les portions en asphalte”, assure le Norvégien, qui aura à ses côté Ola Fløene, vainqueur en 2015 avec Andreas Mikkelsen.

C'est un rallye unique et il va nous falloir passer en mode terre assez rapidement. C'est la clé de ce rallye - adapter sa tête à la vitesse et au style de pilotage pour chaque type de revêtement.”

Après une semaine d'apprentissage en Corse, nous allons essayer de tout mettre en application cette semaine. Il reste un peu de travail, mais j'espère que nous pourrons montrer de bons progrès sur l'asphalte."

Si tout fonctionne en notre faveur, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas nous battre vers la tête du classement, spécialement sur la terre.”

Article suivant
Hyundai - Le mélange terre/asphalte, "un défi pour toute l'équipe"

Article précédent

Hyundai - Le mélange terre/asphalte, "un défi pour toute l'équipe"

Article suivant

Meeke - "C'est l'exact opposé des routes corses"

Meeke - "C'est l'exact opposé des routes corses"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Pilotes Éric Camilli , Mads Østberg
Auteur Jean-Philippe Vennin