Camilli soutient la comparaison avec Østberg

partages
commentaires
Camilli soutient la comparaison avec Østberg
Par : Jean-Philippe Vennin
18 nov. 2016 à 18:00

L'équipe M-Sport reprend des couleurs en ce dernier rallye de la saison 2016, et les pilotes de ses deux Ford Fiesta ont chacun signé un troisième chrono en spéciale.

Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Ostberg, Ola Floene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, M-Sport Ford Fiesta WRC
Ott Tanak, Raigo Molder, M-Sport Ford Fiesta WRC
Ott Tanak, M-Sport

Éric Camilli, qui dispute son premier Rallye d'Australie après n'avoir pris part qu'aux reconnaissances l'année dernière, a terminé la première étape en sixième position à seulement 7”8 de son équipier Mads Østberg. Et si celui-ci a signé un troisième temps dès la première spéciale du rallye (ex æquo avec Hayden Paddon), le Niçois a fait de même un peu plus tard dans l'ES3.

Leur position de départ (la sixième et la huitième respectivement) a sans doute joué en leur faveur, mais rares ont été les occasions pour les Fiesta bleues de se mettre autant en valeur ces derniers mois.

Cela a vraiment été une bonne journée pour nous”, a dit Camilli, qui est en situation pour tenter d'égaler son meilleur résultat en Mondial à ce jour (cinquième au Portugal) et a été lui-même surpris de s'être adapté si rapidement, avec son copilote Benjamin Veillas, au terrain. “Nous ne nous attendions pas à être aussi directement compétitifs, et c'est toujours génial à voir. Nous avons montré un peu de bonne vitesse par endroits.”

C'est notre première fois ici et nous avons pris beaucoup de plaisir dans les spéciales. Nous avons une grande confiance dans la voiture et c'était un gros point positif pour nous - surtout après les deux derniers rallyes. Nous allons essayer de continuer comme ça pour le reste du rallye et espérer nous assurer un bon résultat à la fin.”

 

Blessé l'année dernière dans un accident en reconnaissances, Mads Østberg, alors pilote Citroën, n'avait pas non plus disputé ce rallye et avait été remplacé au pied levé par Stéphane Lefebvre. Il avait déjà couru deux fois en Australie auparavant et a semblé retrouver ses marques, mais le faible écart avec Camilli illustre le chemin parcouru par ce dernier par rapport à lui depuis ses débuts dans l'équipe, et sur une WRC, au Monte-Carlo.

On s'est fait une assez grosse frayeur dans la matinée, mais on s'en est sortis et je suis content de voir que nous sommes compétitifs et avons signé des chronos pour rivaliser avec les meilleurs”, a assuré Østberg, qui a testé récemment la nouvelle Fiesta 2017 mais n'est pas assuré de conserver son volant l'année prochaine. “Nous avons semblé perdre pas mal de temps lors des deux passages dans Newry [ES3/9] et aurions été encore plus proches sans cela.”

D'accord, nous étions sur le même rythme que les autres autour de nous, mais l'écart est assez grand avec les gars de devant et nous devons comprendre pourquoi. À part ça, c'était bien. Nous ne sommes qu'à 15 secondes du podium et c'est génial d'être de retour dans la lutte. Nous ferons ce que nous pouvons pour la poursuivre demain [dans la nuit de vendredi à samedi en France].”

Contrôle de police

Le pilote du team DMACK “satellite” de M-Sport, Ott Tänak, était le plus rapide des pilotes Ford en début de rallye. Deuxième de l'ES1, il occupait encore la troisième place du général après l'ES3 mais a effectué un tête-à-queue dans la spéciale suivante. Il a ensuite été assez lourdement pénalisé (40 secondes) pour s'être présenté en retard au départ de la première des deux super spéciales concluant la journée, après avoir été arrêté par la police sur le parcours de liaison. L'Estonien, neuvième du général, a seulement précisé qu'il n'avait pas commis d'excès de vitesse.

Prochain article WRC
ES12 à 14 - Paddon reprend la deuxième place

Previous article

ES12 à 14 - Paddon reprend la deuxième place

Next article

Dernier envol réussi pour deux des trois Polo

Dernier envol réussi pour deux des trois Polo

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Pilotes Mads Østberg , Ott Tänak , Éric Camilli
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions