Cinquième succès pour Ogier et Ingrassia au Mexique !

partages
commentaires
Cinquième succès pour Ogier et Ingrassia au Mexique !
Par :
10 mars 2019 à 19:33

L'équipage tricolore est revenu à une victoire seulement de celui constitué de Sébastien Loeb et Daniel Elena au Rallye du Mexique, en offrant par ailleurs une huitième à Citroën dans la première manche sur terre de la saison.

Troisième sur la route le premier jour, lui qui ne s'était jamais élancé au-delà de la seconde place depuis 2012, Sébastien Ogier a intégré d'entrée le groupe de tête et il était à la lutte avec Andreas Mikkelsen pour le commandement du rallye quand celui-ci a abandonné vendredi après-midi.

Le quintuple Champion du monde et son copilote Julien Ingrassia ont ensuite subi deux crevaisons, dans la dernière vraie spéciale ce jour-là puis surtout dans la première du lendemain où il a évité la catastrophe à la faveur d'une neutralisation plutôt bien tombée – ce qui a suscité un début de polémique.

Un temps forfaitaire leur ayant été attribué et une fois Kris Meeke retardé lui aussi, ils ont mené jusqu'à remporter leur deuxième de la saison en trois rallyes... avec en prime les cinq points de bonus du meilleur temps dans la Power Stage !

Lire aussi :

Une fois les Hyundai de Mikkelsen, donc, et Dani Sordo éliminées au soir de la première étape, la lutte pour la deuxième place a opposé Ott Tänak, qui ouvrait pour la première fois la route en qualité de leader du championnat, et Elfyn Evans qui disposait d'une bien meilleure position de départ le premier jour et a résisté au pilote Toyota jusqu'à la première spéciale de ce dimanche.

Si Tänak a connu un rallye sans problème ni erreur de sa part (avec six meilleurs temps en spéciale à la clé), contrairement à ses équipiers chez Toyota, Evans a quant à lui vu l'équipe M-Sport Ford remplacer (en 25 minutes !) la traverse et le différentiel arrière de sa Fiesta, endommagés, samedi à l'assistance de la mi-journée.

Neuville assure l'essentiel

Thierry Neuville se classe quatrième et fait finalement mieux que limiter les dégâts au championnat, lui qui s'élançait le deuxième dans les spéciales vendredi et le troisième samedi après avoir perdu du temps à cause d'une crevaison la veille. Son centième rallye en WRC se termine plutôt bien.

Vainqueur au Mexique il y a deux ans avec Citroën – on se souvient de sa sortie de route dans la Power Stage – et dans le rythme pour sa première expérience sur terre avec la Toyota, Kris Meeke a occupé brièvement le commandement après la première spéciale du samedi et la crevaison d'Ogier.

Une crevaison doublée d'une suspension endommagée puis des soucis de boîte de vitesses l'après-midi, sans oublier quelques erreurs de sa part, l'ont cependant empêché de faire mieux qu'une cinquième place finale.

Une véritable hécatombe

Pas moins de quatre pilotes du WRC ont abandonné durant l'une des deux premières étapes et sont repartis le lendemain en Rally2. Parmi eux, Jari-Matti Latvala et Dani Sordo, tous deux victimes vendredi d'un problème électrique sur leur Toyota et Hyundai respectivement, sont remontés aux septième et neuvième places finales. Andreas Mikkelsen, qui a dû renoncer le même jour après un choc avec une pierre alors qu'il était en tête du rallye, termine quant à lui aux portes du top 10.

Esapekka Lappi, sorti de la route dans la première spéciale du samedi et reparti avec de très lourdes pénalités pour avoir manqué pas moins de neuf spéciales ce jour-là, se classe très loin mais inscrit au moins quelques points pour Citroën au championnat des constructeurs.

L'autre jeune Finlandais Teemu Suninen est le cinquième pilote WRC à avoir abandonné ce week-end, dans une spéciale d'ouverture lui aussi – mais celle du vendredi. Mais lui n'a pu rejoindre la course le lendemain, en raison de dégâts trop importants sur sa Ford M-Sport.

Le héros local Benito Guerra, vainqueur de la Race of Champions en individuel au mois de janvier, remporte le WRC2 avec en prime la sixième place au classement général. Il précède aux deux classements le jeune Bolivien de 18 ans Marco Bulacia Wilkinson, qui l'a un temps devancé avec une autre Skoda Fabia R5.

Seul concurrent du WRC2 Pro sur ce rallye, Lukasz Pieniazek amène sa Ford Fiesta R5 de M-Sport à l'arrivée après avoir abandonné le premier jour puis être reparti en Rally2.

WRC - Mexique 2019 - Classement final

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

Citroën

RC1

3h37:08.0

2

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

Toyota

RC1

30.2

30.2

3

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

Ford M-Sport

RC1

49.9

19.9

4

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

1:27.0

37.1

5

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

6:06.2

4:39.2

6

Mexico Benito Guerra

Mexico Jaime Zapata

Škoda RC2

15:35.5

9:29.3

7

Bolivia Marco Bulacia

Argentina Fabian Cretu

Škoda RC2

18:51.5

3:16.0

8

Finland Jari-Matti Latvala

Finland Miikka Anttila 

Toyota RC1

18:55.9

4.4

9

Spain Dani Sordo

Spain Carlos Del Barrio

Hyundai RC2

22:44.1

3:48.2

10

Mexico Ricardo Triviño

Spain Marc Martí

Škoda RC1

30:13.8

7:29.7

Le classement complet est disponible ici.

Article suivant
ES19 & 20 - Tänak passe deuxième, Ogier maintient l'écart

Article précédent

ES19 & 20 - Tänak passe deuxième, Ogier maintient l'écart

Article suivant

Championnat - La bonne affaire pour Ogier et Citroën

Championnat - La bonne affaire pour Ogier et Citroën
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Sébastien Ogier , Julien Ingrassia
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin
Be first to get
breaking news