WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Les Citroën C3 WRC pourront être achetées ou louées pour 2020

partages
commentaires
Les Citroën C3 WRC pourront être achetées ou louées pour 2020
Par :
4 déc. 2019 à 15:30

Les C3 WRC ne seront pas alignées par l'équipe officielle Citroën en 2020, mais elles seront disponibles pour les acheteurs.

Malgré le retrait de l'équipe officielle Citroën du Championnat du monde des Rallyes, les C3 WRC pourront s'aligner au départ des manches de la saison 2020. Le responsable de Citroën Racing a fait savoir à Motorsport.com que son équipe ne fera pas rouler elle-même les voitures, son seul engagement à présent étant réservé à son programme de C3 R5. En revanche, rien n'empêche ces WRC d'être achetées et utilisées par des équipes privées.

"L'option la plus probable [pour voir les C3 WRC courir l'année prochaine] est que les voitures soient vendues ou alignées par un acheteur privé", a expliqué Pierre Budar. "Mais pour le moment, il n'y a aucune nouvelle à communiquer sur ce sujet. Tout est possible. Nous prendrons en considération toutes les opportunités qui se présentent pour la location ou la vente de nos voitures."

Toutes les WRC privées inscrites depuis l'entrée en vigueur du règlement actuel en 2017 ont été alignées et préparées par le constructeur de la voiture en question, et aucun véritable concurrent privé n'a engagé sa propre voiture sur un rallye WRC sur cette période.

Lire aussi :

Cette saison, les deux pilotes de Citroën Racing, Sébastien Ogier et Esapekka Lappi, ont parfois émis des critiques à l'encontre de la C3 WRC. La série de six titres du Français, obtenus avec deux voitures différentes, a pris fin cette année, ayant été battu par Ott Tänak et Thierry Neuville alors qu'il avait rejoint Citroën après avoir couru pour Volkswagen et M-Sport.

Pierre Budar, lui, ne cache pas sa frustration de ne pas voir ce que l'évolution de la C3 WRC aurait permis d'obtenir la saison prochaine, alors qu'un gros travail de développement a été mené sur la voiture en 2019. "Je suis convaincu que nous aurions débuté la saison dans une meilleure position que cette année", dit-il. "Quant à savoir si nous verrons la voiture la saison prochaine, je ne le sais pas."

Cette voiture aurait-elle pu se battre pour le titre en 2020 ? "J'en suis assez convaincu. Nous avons pu voir les progrès durant les essais des derniers développements", souligne Pierre Budar, qui aurait également misé sur "une meilleure compréhension et plus d'expérience de la part de l'équipe. Les ingénieurs de course et de données étaient assez nouveaux au début de la saison et ils ont maintenant une saison de plus [d'expérience]. Avec tout cela réuni, je suis assez sûr que nous aurions été beaucoup plus dans la bagarre la saison prochaine, mais c'est facile à dire."

Sans volant à la suite du retrait de l'équipe de Satory, et avec pour seule option désormais un éventuel volant chez M-Sport, Esapekka Lappi juge que Citroën avait réalisé de gros progrès. "Je pense que nous aurions pu faire de grands pas en avant. Vous avez évidemment vu l'évolution aéro, qui fonctionnait très bien. Il est certain que ça aurait énormément aidé dans les spéciales et les rallyes rapides. Le changement et la différence au chrono étaient assez importants par rapport à l'ancienne aéro. Et puis nous avions des évolutions liées à la performance : nouveau moteur, nouvelle géométrie avec des améliorations de la direction, et d'autres choses pour les différentiels", a-t-il expliqué.

"Nous étions en train de travailler dessus", a ajouté le pilote finlandais, arrivé de Toyota cette année. "J'étais optimiste pour que nous connaissions une grosse progression l'année prochaine. Peut-être que ça n'aurait pas répondu à toutes les difficultés auxquelles nous avons fait face cette année, mais au moins certaines d'entre elles."

Article suivant
Sauts de 35 mètres : "Pas idéal pour le moteur !"

Article précédent

Sauts de 35 mètres : "Pas idéal pour le moteur !"

Article suivant

Meeke envisagerait sa retraite du WRC

Meeke envisagerait sa retraite du WRC
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Équipes Citroën Racing
Auteur David Evans