WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Citroën confirme son soutien à Lappi malgré son crash

partages
commentaires
Citroën confirme son soutien à Lappi malgré son crash
Par :
30 avr. 2019 à 07:45

Le Finlandais connaît des débuts pour le moins délicats avec la marque française, mais cette dernière assure souhaiter lui laisser le temps de redresser la barre.

Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Esapekka Lappi, Citroën World Rally Team
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC

Après un nouveau rallye difficile en Argentine pour son pilote Esapekka Lappi, victime d'un accident, Citroën assure maintenir sa confiance et tout son soutien envers le Finlandais. Le vainqueur du Rallye de Finlande 2017 connaît un début de saison difficile aux côtés de Sébastien Ogier au sein de l'équipe aux chevrons, avec cette fois-ci une sortie de route le vendredi de l'épreuve sud-américaine. Au-delà de son abandon, cet accident a également contraint Citroën à acheminer un nouveau châssis de Paris à Santiago en vue de la prochaine manche, qui aura lieu au Chili.

Mis à part une deuxième place décrochée en Suède, Lappi a rencontré des difficultés pour prendre ses marques avec la C3 WRC. Lors du Rallye du Mexique couru au mois de mars, le Finlandais a notamment pointé du doigt un manque de grip sur sa voiture, avant de ne réussir à s'immiscer dans le top 4 qu'à une seule reprise lors du Tour de Corse, avant de partir à la faute en Argentine.

Lire aussi:

Le patron de l'équipe Citroën, Pierre Budar, a reconnu que cela était "évidemment décevant", mais s'est aussi montré clair quant à la volonté d'accorder à Lappi du temps ainsi que du soutien. "Nous devons le soutenir, nous savons qu'il a le rythme, nous savons qu'il a la vitesse. Vous ne finissez pas deuxième du rallye de Suède par accident", a-t-il déclaré. "Peut-être qu'il manque encore d'expérience, mais nous devons continuer à lui faire confiance, et nous avons besoin qu'il soit de retour et qu'il ait pleine confiance en lui-même. Nous travaillons pour qu'il devienne meilleur. Je suis sûr qu'il peut apprendre beaucoup de Séb', il est jeune et c'est un bon gars, et c'est une bonne opportunité pour lui, et pour laquelle nous devons faire le maximum."

Les équipes ont été soucieuses de limiter les dégâts sur leurs voitures en Argentine, car ces dernières seront ensuite lors de la première édition du Rallye du Chili. "Ce n'est pas optimal, mais nous n'avions pas le choix si nous voulons courir au Chili – c'est ce que nous devons faire", a déclaré Budar sur le fait de faire venir un nouveau châssis en Amérique du Sud en vue de la prochaine échéance du calendrier.

Moindres dégâts sur la voiture d'Evans

M-Sport a été soulagé de pouvoir éviter une situation similaire, une fois que les dommages sur la voiture d'Elfyn Evans ont été évalués suite à l'accident de ce dernier samedi. "Ce n'est pas passé loin", a déclaré le patron de l'équipe, Malcolm Wilson. "Mais une fois que nous avons démonté la voiture, nous avons pu voir que c'était OK. Il va falloir un peu de travail, mais le châssis sera disponible. Nous pouvons faire tout ce travail nous-mêmes ici en Argentine. D'accord, cela ne sera pas absolument parfait comme si c'était une voiture toute neuve sortant d'usine, mais il [Evans] ne le remarquera pas. La partie avant-droite a absorbé la majeure partie de l'impact, mais nous pouvons arranger tout cela. En toute honnêteté, nous avions la voiture préparée et prête chez M-Sport, nous étions prêts à lui faire prendre l'avion, mais finalement il n'y a pas besoin."

 
Article suivant
Ogier "content du résultat, pas de la performance"

Article précédent

Ogier "content du résultat, pas de la performance"

Article suivant

M-Sport veut reprendre Tänak à Toyota

M-Sport veut reprendre Tänak à Toyota
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Esapekka Lappi
Équipes Citroën Total WRT
Auteur David Evans