Mikkelsen remplacera Lefebvre en Allemagne

Le Norvégien avait annoncé lui-même, mercredi, que son prochain rallye au volant d'une Citroën C3 WRC serait celui d'Allemagne, sans que l'on sache par qui seraient pilotées les deux autres. Mais les choses n'ont pas traîné.

Mikkelsen remplacera Lefebvre en Allemagne
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Andreas Mikkelsen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Stéphane Lefebvre, Citroën World Rally Team

C'est finalement Stéphane Lefebvre qui fera les frais de l'engagement d'Andreas Mikkelsen sur ce qui sera son premier rallye asphalte, et de la limitation à trois du nombre de C3 WRC engagées sur chaque rallye. L'ancien pilote Volkswagen y fera équipe avec Kris Meeke et Craig Breen, après avoir manqué la Finlande (où ces deux derniers seront associés à Khalid Al-Qassimi). La position du jeune Français, qui avait déjà dû faire l'impasse sur la Sardaigne et sera donc absent également en Finlande puis en Allemagne, paraît de plus en plus inconfortable.

"Je suis content", a déclaré Mikkelsen. "Très content. Nous avons vu la vitesse de cette Citroën sur les spéciales en asphalte de la Corse, plus tôt dans l'année, et avoir la chance de la piloter en Allemagne et fantastique pour moi. Nous aurons aussi une bonne séance d'essais avant le rallye."

Même si Mikkelsen sera présent en Allemagne pour la troisième fois en quatre rallyes au volant de la Citroën, son management a précisé qu'aucun contrat n'avait été signé autrement qu'au coup par coup et que le pilote pourrait même s'engager avec une autre équipe pour d'autres épreuves cette saison.

"C'est essentiellement un one-off [l'Allemagne]", a déclaré Erik Veiby à Motorsport.com. "Il n'y a pas vraiment [de proposition] sur la table avec Citroën pour la suite, mais nous continuons de discuter avec Hyundai et avec Toyota pour l'avenir. L'objectif est de mettre Andreas dans une voiture 2017 autant que possible pour le reste de cette année, et à plein temps l'année prochaine."

Propos recueillis par David Evans

partages
commentaires
ES1 - Evans premier leader du Rallye de Pologne
Article précédent

ES1 - Evans premier leader du Rallye de Pologne

Article suivant

ES2 à 5 - Latvala emmène un top 4 très serré

ES2 à 5 - Latvala emmène un top 4 très serré
Charger les commentaires