WRC
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
C
Rally d'Italie
08 oct.
Prochain événement dans
14 jours
C
Rallye d'Ypres
19 nov.
Prochain événement dans
56 jours

Tour de Corse 1985 : Ragnotti gagne un rallye endeuillé

partages
commentaires
Par :

Jean Ragnotti a aujourd'hui 75 ans. Le Tour de Corse 1985 a été remporté par le Français et son copilote Pierre Thimonier sur la Renault R5 Maxi Turbo, et a été le théâtre d'un podium 100% tricolore... Mais aussi, malheureusement, du décès d'Attilio Bettega.

Lorsque le Championnat du monde des rallyes s'est rendu en Corse, au début du mois de mai 1985, la domination de Peugeot et des pilotes finlandais était totale. Ari Vatanen s'était imposé au Rallye Monte Carlo au volant de la 205 T16 devant l'Audi Quattro de Walter Rohrl. Vatanen avait réitéré son succès en Suède, toujours devant une Audi pilotée cette fois par Stig Blomqvist. Timo Salonen, troisième des deux premières manches, avait pris sa revanche lors du Rallye du Portugal et prolongé l'invincibilité de Peugeot.

Bien qu'Audi fût vu comme principal concurrent du Lion, c'est Toyota qui brisa son hégémonie lors du Safari Rally, remporté par Juha Kankkunen et Fred Gallagher. Le Kenya n'avait aucunement convenu à Peugeot, qui n'était pas présent sur le podium de l'épreuve. Après plus de deux mois de compétition et quatre épreuves déjà disputées, les Finlandais étaient toujours invaincus.

En arrivant en France, les pilotes locaux avaient une revanche à prendre : sur le début de saison évidemment, mais aussi pour les deux éditions précédentes du rallye situé sur l'Île de Beauté, qui avaient été remportées par le Finlandais Markku Alén. Mais la Lancia 037 Evolution n'était plus au sommet de sa forme, et la rétive italienne allait faire connaître un destin tragique à l'un de ses pilotes.

Lire aussi :

Lors de la première journée du Tour de Corse 1985, Attilio Bettega perdit le contrôle de la 037 au numéro 4 et percuta des arbres avant de terminer en contrebas de la route. Dans l'habitacle de la voiture coupée en deux dans le sens de la longueur, Bettega n'avait pas survécu au choc. Sur le siège passager en revanche, Maurizio Perissinot était indemne.

La suite du rallye devint logiquement anecdotique, mais Jean Ragnotti parvint à remporter son second succès dans l'épreuve, après sa première victoire obtenue en 1982. Grâce à la deuxième place de Bruno Saby sur la Peugeot 205 T16 et la troisième position de Bernard Béguin au volant de la Porsche 911 SC aux couleurs de Rothmans, le public put se féliciter de voir six de ses représentants sur le podium, les trois copilotes étant eux aussi tricolores.

Mais les pensées de chacun au terme de l'épreuve étaient tournées vers Attilio Bettega, décédé à l'âge de 32 ans. Du côté de la FIA, Jean-Marie Balestre commençait à se pencher sur le cas des impressionnantes voitures du Groupe B. La décision fut prise l'année suivante de les interdire dès 1987, après d'autres accidents les mettant directement en cause.

Cet épisode fait partie du contenu premium de Motorsport.tv, où vous trouverez plus de 750 épisodes de la sorte, soit des milliers d'heures d'images exclusives ! Visitez la chaîne Duke Classic ici.

Jean Ragnotti, Renault R5 Turbo
Timo Salonen, l'outsider qui fit triompher Peugeot en 1985

Article précédent

Timo Salonen, l'outsider qui fit triompher Peugeot en 1985

Article suivant

Lappi premier leader en Estonie après la super spéciale

Lappi premier leader en Estonie après la super spéciale
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Jean Ragnotti
Auteur Emmanuel Touzot