Départ de Suninen : une option en moins pour M-Sport en 2022

Richard Millener, le patron du team M-Sport, a évoqué le récent départ de Teemu Suninen avant d'aborder les questions concernant la composition de son équipe pour l'an prochain.

Départ de Suninen : une option en moins pour M-Sport en 2022

Après un début de saison raté et ponctué notamment par des accidents aux lourdes conséquences, lors des premières spéciales au Monte-Carlo et en Sardaigne, Teemu Suninen a officialisé fin août son départ de M-Sport. S'il a confirmé que son choix découlait d'une décision mutuelle avec l'équipe britannique, cette dernière a choisi de ne pas s'exprimer au sujet de cette séparation. Cependant, avant le Rallye de l'Acropole qui a débuté jeudi après-midi dans les rues d'Athènes, son directeur Richard Millener a apporté des éclaircissements sur cette séparation.

"Je pense qu'au début de l'année, nous avions été clairs sur le fait que ce ne serait pas une saison complète [pour Suninen] dans la [Ford Fiesta] WRC", a rappelé Millener avant de rentrer un peu plus dans les détails. "Il a connu un Monte Carlo et une Sardaigne difficiles et les résultats à l'Arctic et en Estonie n'étaient probablement pas ceux que nous espérions. Nous avions donc décidé de mettre en place un programme plus axé sur le WRC2 pour le reste de l'année, afin de permettre à Teemu de montrer son potentiel avant de prendre notre décision pour l'année prochaine. Ce n'était pas ce qu'il voulait faire et il a pris la décision d'aller ailleurs et d'essayer une autre voie."

"Tous ceux qui connaissent Malcolm [Wilson] savent qu'il ne fermerait pas la porte à un pilote et beaucoup de pilotes ont eu des hauts et des bas dans leur carrière et ont dû faire des détours pour arriver là où ils sont maintenant", a-t-il ajouté. "Je suis sûr que ce n'est pas la fin pour Teemu mais c'est peut-être la fin avec M-Sport pour le moment. Je suis sûr qu'il fera une bonne prestation en WRC2 en Finlande et nous lui souhaitons bonne chance, ce fut un plaisir de travailler avec lui. Il reste un pilote très talentueux".

Le Finlandais a confirmé la semaine dernière qu'il serait présent en WRC2 sur le Rallye de Finlande (30 sept.-3 oct.) dans une Volkswagen Polo R5, sans pour autant apporter plus de clarté sur ses plans pour l'an prochain. Un peu plus tôt cette saison, Suninen faisait pourtant partie des options de M-Sport pour l'année prochaine ainsi que de celles de Toyota afin de suppléer Ogier dans sa saison partielle. Si le team britannique n'a pas encore validé son line-up pour 2022, la décision du Finlandais a toutefois écarté une option possible.

Adrien Fourmaux, qui pilotera la deuxième Fiesta WRC pour les rallyes restants cette année, semble être en position très favorable, tandis que les deux autres places n'ont pas encore trouvé preneur, du moins officiellement. Craig Breen, en quête d'un programme complet, fait partie de la liste des candidats, tout comme Sébastien Loeb, en potentielle discussion avec Malcolm Wilson, ou encore Gus Greensmith. M-Sport a confirmé être en pourparlers avec plusieurs pilotes sans pour autant être en mesure de faire la moindre annonce.

"Il serait stupide de penser que nous ne parlons pas à toutes les personnes qui pourraient être des options, mais la façon dont le sport automobile est aujourd'hui, beaucoup de choses doivent se mettre en place pour que les choses fonctionnent," a précisé Millener. "Ce n'est pas aussi simple que les commentaires des gens sur les réseaux sociaux. Nous avons le temps de nous assurer que nous, en tant qu'équipe, sommes dans la bonne position pour mettre ces pilotes dans la voiture."

"Nous avons déjà des idées que nous voulons mettre en œuvre de toute façon, il y a beaucoup de nouvelles technologies et de défis pour nous en tant que M-Sport pour l'année prochaine. Beaucoup de choses doivent se mettre en place avant que nous soyons prêts à l'annoncer. Les gens peuvent spéculer autant qu'ils le veulent, malheureusement ce sera annoncé quand nous serons prêts, mais pour l'instant ce n'est pas le cas."

Lire aussi :

partages
commentaires
Le Rallye de l'Acropole chamboulé par une météo inattendue ?

Article précédent

Le Rallye de l'Acropole chamboulé par une météo inattendue ?

Article suivant

ES2 & 3 - Rovanperä prend les devants, Evans déjà au ralenti

ES2 & 3 - Rovanperä prend les devants, Evans déjà au ralenti
Charger les commentaires