WRC
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
111 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
132 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
146 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
167 jours

Les efforts se multiplient pour ramener le WRC en Irlande du Nord

partages
commentaires
Les efforts se multiplient pour ramener le WRC en Irlande du Nord
Par :
20 mai 2020 à 11:37

Alors que l'ancien secrétaire d'État d'Irlande du Nord était "sur le point" de faire revenir le WRC dans le pays avant sa destitution en début d'année, les efforts se poursuivent au sein du nouveau gouvernement pour que ce changement ait lieu en 2021.

Le travail se poursuit en coulisses afin de relocaliser le Rallye de Grande-Bretagne la saison prochaine, en lui faisant quitter sa base actuelle de Deeside, au Pays de Galles, pour le transférer à Belfast. Brandon Lewis, nouveau secrétaire d'État d'Irlande du Nord, a qualifié de "très, très excitants" les efforts déployés pour que le WRC revienne dans le pays pour la première fois depuis 2009. Nommé en février, Lewis a déclaré devant la commission spéciale des affaires d'Irlande du Nord qu'il souhaitait travailler avec les parties prenantes soutenant la candidature irlandaise : "Si nous pouvons la soutenir, alors je ferai tout ce que je peux".

Lire aussi :

Le prédécesseur de Lewis, Julian Smith, était sur le point de signer un accord qui aurait pu ramener la manche britannique du Championnat du monde des Rallyes à Belfast dès 2021. Cette révélation a été faite lors du témoignage du député devant la commission fin avril, alors qu'il a été démis de ses fonctions dans le cadre d'un remaniement ministériel en février. Ces changements de pouvoir au sein de l'exécutif britannique ont toutefois modifié la donne et la question du financement des événements internationaux revient désormais à l'Irlande du Nord.

Le mois dernier, le dossier de candidature de ce nouveau rallye mondial a subi un revers lorsque l'entité en charge du développement du tourisme dans le pays a annoncé que les 2 millions de livres nécessaires à l'organisation de l'épreuve ne seraient pas débloqués. Bien que reconnaissant l'héritage de l'Irlande du Nord en matière de sport automobile et le fait que le WRC offrait une "opportunité positive de faire connaître la destination au niveau mondial", il a été estimé qu'il "ne représentait pas la meilleure valeur à l'heure actuelle". De nouvelles discussions ont toutefois eu lieu afin de répondre à ces préoccupations, et l'optimisme est grandissant.

Plusieurs pilotes WRC comme Esapekka Lappi soutiennent ce changement. C'est même le cas du Gallois Elfyn Evans, qui décrit l'Irlande du Nord comme pouvant être "une nouvelle épreuve bienvenue en WRC". Le pilote Toyota explique : "Les routes sont vraiment uniques et nous n'avons actuellement rien de semblable aux spéciales asphalte de l'Irlande dans le championnat. Les rallyes que j'ai faits en Irlande ont toujours été très fréquentés et l'ambiance y était toujours bonne."

WRC Promoter a déjà exprimé le souhait de voir le Rally GB s'émanciper d'une base fixe au Pays de Galles et de faire tourner l'épreuve entre différentes zones afin de garder une manche britannique au calendrier. En ce sens, Oliver Ciesla a déclaré l'an dernier que l'Irlande du Nord était "intéressante" pour le championnat, rappelant que le WRC s'était déjà rendu sur place lors d'une épreuve commune à l'Irlande du Nord et à la République d'Irlande organisée entre 2007 et 2009.

En s'adressant à Julian Smith fin avril, le député Ian Paisley, lui aussi soutien de ce projet, a dit : "Juste avant que vous ne quittiez vos fonctions, il y avait beaucoup de lobbying pour que l'Irlande du Nord puisse accueillir de grands événements. L'un d'eux était le Championnat du monde des Rallyes. Apparemment, vous étiez vraiment sur le point d'accorder votre soutien à ce projet. Pensez-vous que le nouvel exécutif devrait avoir cette attitude volontaire, en promouvant de grands événements et en les organisant de façon à ce que l'Irlande du Nord soit considérée comme un endroit où il faut revenir quand nous sortirons du COVID-19 ?"

Julian Smith a alors répondu devant la commission : "L'Irlande du Nord est une destination incroyablement attractive pour les touristes. Je pense qu'elle a démontré sa capacité à organiser des événements majeurs dans des domaines comme le golf [avec l'Open Championship, ndlr] et j'encourage les gens à se rendre à ces événements marquants. Il y a des choses qui peuvent être faites en parallèle afin d'attirer les gens sur l'île d'Irlande. Après cette crise, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que l'Irlande du Nord reste ouverte."

Lire aussi :

Une opportunité de relance après le COVID-19

Président du Motorsport Taskforce d'Irlande du Nord, Ian Paisley est fortement impliqué dans les discussions menées en coulisses avec le promoteur du WRC, les responsables des sports mécaniques britanniques et ceux du Rally GB. Ces discussions impliquent également l'ancien directeur du Circuit of Ireland, Bobby Willis, l'homme qui a fait venir l'IRC dans le pays en 2012, puis le Championnat d'Europe des Rallyes entre 2014 et 2016.

Devant la commission, Ian Paisley a évoqué le soutien d'Elfyn Evans, le décrivant "comme un pilote de F1 qui dirait vouloir courir en Irlande du Nord" et il a interrogé le nouveau secrétaire d'État sur cette candidature. Brandon Lewis a alors déclaré : "Cela semble être une opportunité extrêmement excitante pour l'Irlande du Nord. J'aimerais vraiment [que cela se fasse], d'autant plus que 2021 marquera le centenaire de l'Irlande du Nord. Je souhaite grandement que nous examinions ce que nous pouvons faire pour promouvoir davantage l'Irlande du Nord et montrer à quel point elle est fantastique."

Interrogé par Motorsport.com après cette réunion, Ian Paisley a réagi : "Je suis ravi par la perspective que le gouvernement britannique considère cela [le WRC] comme un événement sur lequel ils pourraient collaborer avec le secrétaire d'État d'Irlande du Nord. Il y a un élan sur ce point et nous avons maintenant besoin d'une attitude volontaire de la part des responsables et d'un apport d'argent afin de réaliser le potentiel excitant d'un tel événement."

Article suivant
Motorsport Images ouvre son archive pour l'intégration de millions de photos

Article précédent

Motorsport Images ouvre son archive pour l'intégration de millions de photos

Article suivant

Les Rallyes de Nouvelle-Zélande et du Japon proches de l'annulation

Les Rallyes de Nouvelle-Zélande et du Japon proches de l'annulation
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Jason Craig