Evans a pu jouer le titre grâce à son intégration rapide chez Toyota

Elfyn Evans a très vite pris ses marques chez Toyota cette année, ce qui l'a aidé à devenir un prétendant au titre. Le leader du championnat s'attend à un Rallye de Monza difficile ce week-end, au cours duquel la moindre erreur aura de grosses conséquences.

Evans a pu jouer le titre grâce à son intégration rapide chez Toyota

Elfyn Evans aborde le Rallye de Monza dans une situation très favorable dans l'optique du titre, avec 14 points d'avance sur Sébastien Ogier, son équipier chez Toyota, et un avantage encore plus important sur les leaders de Hyundai, Thierry Neuville étant repoussé à 24 unités et Ott Tänak à 28. Evans n'avait jamais été un prétendant au titre avant cette année, lui qui n'avait jamais fait mieux que cinquième au championnat et ne comptait qu'un seul succès dans la catégorie quand la saison a débuté.

Le Gallois a rejoint Toyota en 2020, après avoir disputé l'intégralité de sa carrière dans le Championnat du monde avec Ford M-Sport. Alors qu'il était nettement dominé par Ogier lorsqu'ils étaient équipiers, en 2017 et 2018, Evans a fait preuve cette saison d'une régularité qu'il n'avait jamais montrée auparavant, en finissant tous les rallyes parmi les quatre premiers, ce qu'il attribue à une intégration très rapide chez Toyota.

"J'avais déjà eu la vitesse nécessaire sur certains rallyes, mais je n'avais jamais pu tout rassembler pour jouer le Championnat du monde", a déclaré Evans à Motorsport.com. "Il y avait plusieurs inconnues en arrivant chez Toyota Gazoo Racing cette année, mais j'ai été étonné de la rapidité avec laquelle je me suis intégré dans l'équipe et [habitué] à la Yaris WRC. J'ai eu de bonnes sensations dans la voiture dès les premiers rallyes, ce qui nous a permis d'en arriver là. Je n'avais jamais pu jouer le titre, mais évidemment c'est mieux d'être dans cette situation que se battre pour les restes à l'arrière, comme les dernières années. C'est bien d'être confronté à ce défi."

Ce week-end, Elfyn Evans n'aura besoin que d'une deuxième place au Rallye de Monza pour s'assurer le titre, quel que soit le résultat de Sébastien Ogier au classement général et dans la Power Stage, mais le pilote Toyota veut tout faire pour décrocher un bon résultat dans cette épreuve. "Je l'aborde avec un état d'esprit positif. Nous savons qu'il faut un gros résultat et nous sommes prêts à tout donner."

Lire aussi :

Toyota a organisé une séance d'essais la semaine dernière, pour permettre aux pilotes de retrouve des sensations avec la Yaris sur asphalte, plus aucune épreuve n'ayant été disputée sur ce terrain depuis le Rallye Monte-Carlo en début d'année. Evans est satisfait du roulage effectué même si son travail a été compliqué par le manque de données sur ce qui l'attend ce week-end à Monza, avec plusieurs spéciales sur le circuit et une journée dans les montagnes, près du lac de Côme.

"Les sensations ont immédiatement été positives dans la voiture, j'ai vraiment apprécié l'équilibre et tout sur la voiture", a expliqué le leader du championnat. "Nous avons travaillé sur de petits changements de réglages mais dans l'ensemble, les sensations sont bonnes. Monza a deux [types de spéciales] très différents, nous ne savons pas grand-chose, sincèrement, à part ce que nous avons vu sur des vidéos. On essaie de régler la voiture du mieux possible pour l'adapter à nos sensations, ou anticiper celles que nous aurons à Monza. Mais je me sentais bien et j'espère que ça continuera pour le rallye. Ce ne sera pas facile dans les spéciales sur le circuit, ce sera dur de juger la situation à la perfection et de ne pas partir à la faute, parce que je pense que la moindre erreur coûtera cher."

Evans se méfie surtout des spéciales de samedi, sur un terrain difficile et avec des routes qui seront peut-être enneigées : "De ce que j'ai vu dans les vidéos de l'organisateur, les étapes de samedi dans les montagnes semblent vraiment chouettes. Il y a des spéciales très rapides sur asphaltes et elles pourraient être assez difficiles à cette période de l'année. Nous manquerons probablement de kilométrage avec la voiture sur cette surface, mais ça s'est bien passé au Monte-Carlo et nous savons qu'elle est forte dans ce domaine. La difficulté, c'est que les spéciales sur le circuit offrent un scénario complètement différent des montagnes. Nous allons donc devoir faire de notre mieux pour trouver le bon feeling et adapter la voiture." 

Lire aussi :

Les deux pilotes les mieux placés pour le titre roulent pour Toyota, qui ne désignera aucun leader ce week-end. "Ça semble bien parti pour que soit Elfyn soit Seb remporte le championnat pilotes, et ils bénéficieront tous les deux de notre soutien entier", a annoncé Tommi Mäkinen, le patron de l'équipe, qui n'oublie pas le championnat des constructeurs, dans lequel Toyota a 11 points d'avance sur Hyundai : "Le titre constructeurs est encore très ouvert aussi, alors nous devons attaquer pour signer le meilleur résultat possible." 

Avec Jason Craig et Basile Davoine

partages
commentaires
Rallye de Monza : la neige s'invite, Michelin fournira des pneus adaptés
Article précédent

Rallye de Monza : la neige s'invite, Michelin fournira des pneus adaptés

Article suivant

Sébastien Ogier premier leader au Rallye de Monza

Sébastien Ogier premier leader au Rallye de Monza
Charger les commentaires