En bref - Finlande, Toyota, Latvala, Ogier et le n°1 mondial d'échecs

• Dix-sept WRC au départ du Rallye de Finlande

Ce ne sont pas moins de 17 World Rally Cars qui prendront le départ du Rallye de Finlande (30 juillet-2 août), épreuve mythique du WRC s’il en est.

Outre les trois Volkswagen (Ogier, Latvala, Mikkelsen), trois Hyundai (Neuville, Sordo, Paddon) et deux Ford (Tänak, Evans) d’usine (via M-Sport dans le cas de Ford), Citroën alignera son occasionnelle troisième DS3 aux mains de Khalid Al Qassimi qui se joindra donc à Meeke et Østberg.

Aux trois autres Fiesta WRC habituelles préparées par M-Sport mais non “officielles” (Kubica, Bertelli, Prokop) viendront s’en ajouter trois autres aux mains d’Henning Solberg, du Russe Alexey Lukyanuk et de Juho Hanninen.

Ce dernier, ancien Champion d’Europe et écarté par Hyundai fin 2014, rêve sans doute de faire un coup “à la Mäkinen”. Il y a 21 ans, le futur quadruple Champion du monde s’était imposé pour la première fois dans “son” rallye et en WRC à l’occasion d’une “pige” chez Ford...

Reste que même si Hannu Mikkola et Marcus Grönholm sont co-recordmen au nombre de victoires (7) devant Markku Alén (6), Tommi Mäkinen justement (5) et Timo Mäkinen (4), l’ex-Rallye des Mille Lacs n’est plus la chasse gardée des pilotes locaux depuis que Carlos Sainz, Didier Auriol et Sébastien Loeb s’y sont imposés. L’Alsacien y compte même trois succès, à égalité avec... trois autres Finlandais.

Parmi les pilotes actuels, seul Jari-Matti Latvala a gagné en Finlande, en 2014. Sébastien Ogier sait ce qu’il a à faire !

• La Toyota Yaris WRC sera construite au Japon

Puisque nous parlions de Tommi Mäkinen, l’ancien pilote, récemment nommé Directeur de l’équipe Toyota (ou Toyota Gazoo Racing, puisque telle sera son appellation officielle) aurait déclaré que la future Yaris WRC alignée à partir de 2017 en “Mondial” ne serait pas celle qui est développée actuellement par Toyota Motorsport GmbH (TMG) à Cologne.

À la place, Toyota devrait construire une nouvelle voiture au Japon en partant d’une feuille blanche. De celle déjà vue régulièrement en tests (notamment aux mains de deux pilotes français, Stéphane Sarrazin et le jeune espoir Éric Camilli), et qui roule d’ailleurs cette semaine en Finlande, ne resterait que le moteur dont le développement continuerait d'être assuré par TMG.

• Latvala est assuré de rester chez Volkswagen

Puisque nous parlions aussi de Jari-Matti Latvala, le Directeur de l’équipe Volkswagen, Jost Capito, a affirmé que le Finlandais conserverait sa place dans l’équipe en 2016.

Il a un contrat pour l’an prochain,” a rappelé Capito à Autosport. “Et s’il n’en avait pas, je lui en ferais signer un maintenant.”

En plus d’être dominé par Sébastien Ogier, Latvala est toujours prompt à commettre des erreurs (comme lors du dernier Rallye de Pologne où il est sorti dans la Power Stage en voulant reprendre la 3e place à Ott Tänak) et subit désormais aussi la pression d’Andreas Mikkelsen.

Le Norvégien, troisième pilote VW dans l’ombre d’Ogier et Latvala depuis les débuts de la Polo en 2013, monte en puissance cette année au point de se montrer régulièrement plus rapide que Latvala et d’occuper la 2e place du Championnat avec 17 points d’avance sur ce dernier (83 contre 66).

Il n’en fallait pas plus pour que des rumeurs négatives commencent à se faire entendre au sujet de l’avenir de Latvala dans l’équipe du constructeur allemand.

• Les échecs sont rares pour Ogier, et pourtant...

Après le footballeur brésilien Neymar Jr, l’acteur Idriss Elba et le pilote moto Andrea Dovizioso, Sébastien Ogier a emmené Magnus Carlsen, actuel leader au classement mondial de la Fédération Mondiale d’Échecs (FIDE) faire un tour dans sa Volkswagen Polo R WRC.

C’est incroyable à quel point Sébastien maîtrise son véhicule et le jette dans les virages,” a réagi le jeune Norvégien (24 ans). “Les échecs et le rallye ont bien plus en commun que vous ne le pensez. Tous deux requièrent une intense concentration et une extrême précision. Et vous devez toujours anticiper deux coups à l’avance.”

Ogier a pour sa part été impressionné par la mémoire de Carlsen.

En tant que Champion du Monde des Echecs, il a une mémoire incroyable,” a expliqué le double Champion du Monde des Rallyes. “C’est impressionnant de voir tout ce que Magnus peut retenir.” “Dans le cockpit, j’ai remarqué qu’il appréciait vraiment ce moment. Je parie qu’il qu’il pourrait réciter des spéciales entières après les reconnaissances sans même regarder les notes.”

A propos de cet article
Séries WRC
Type d'article Actualités
Tags latvala, makinen, ogier, toyota