Éric Camilli - "Mes ambitions sont plus élevées que jamais"

Le pilote français n'a pas manqué ses débuts sur une World Rally Car, même s'ils ont été écourtés par une sortie de route vendredi après-midi sur le Monte-Carlo.

Éric Camilli - "Mes ambitions sont plus élevées que jamais"
Éric Camilli, Nicolas Klinger, M-Sport Ford Fiesta WRC
Eric Camilli
Eric Camilli, Nicolas Klinger, M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta WRC
Éric Camilli et Loris Capirossi
Eric Camilli, Nicolas Klinger, M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta WRC
Eric Camilli
Eric Camilli, Nicolas Klinger, M-Sport World Rally Team, Ford Fiesta WRC
Éric Camilli, M-Sport, embarque des VIP
Eric Camilli, Nicolas Klinger, M-Sport Ford Fiesta WRC
Malcolm Wilson, M-Sport

Après être resté sur la défensive dans la soirée de jeudi (12e et 13e des deux spéciales disputées), Éric Camilli a haussé le ton le lendemain et les résultats n'ont pas tardé à se faire sentir avec un 8e temps dans l'ES3 (la première du jour) puis un 5e devant son équipier chez M-Sport, Mads Østberg, dans l'ES4.

Ce soir-là [jeudi], on a appris beaucoup de choses - sur la voiture et sur le niveau du WRC - et ce matin, j'ai été en mesure d'attaquer plus”, a expliqué le pilote après son abandon. “J'était vraiment satisfait des chronos qu'on a été capables de réaliser car, pour être honnête, c'était un peu une surprise !”

Il s'est encore classé 7e de la suivante mais, alors qu'il occupait le 8e place du classement général, tout s'est arrêté dès le sixième secteur chronométré en raison d'une sortie de route. Hélas, deux fois hélas, Camilli et Nicolas Klinger, son nouveau copilote, n'ont pu faire leur retour en course vendredi dans le cadre du Rally 2, l'arceau de sécurité de la Fiesta ayant été touché dans l'aventure.

Ça n'a pas été pour nous dans l'après-midi. Je voulais vraiment finir le rallye et je pense que c'était le problème, car je suis passé beaucoup trop prudemment – beaucoup trop lentement – sur une portion verglacée”, a poursuivi le Niçois. “On a négocié le virage, mais quand on a coupé, cela a emmené la voiture en dehors de la route et dans les arbres. On n'a vraiment pas de chance que l'arceau ait été abîmé dans l'impact.”

Bien sûr, je suis déçu que le rallye se soit terminé tôt mais cela n'a pas réduit ma motivation. Le chrono qu'on a réalisé ce matin a montré que nous avons le potentiel pour être rapides un jour et cela ne fut en aucun cas un mauvais rallye pour moi. Nous tirerons de l'expérience de ce week-end et bâtirons dessus pour l'avenir. Mes ambitions sont plus élevées que jamais.”

De son côté, Malcolm Wilson se réjouit du potentiel démontré par ses nouvelles recrues.

Éric a commencé fort aujourd'hui [vendredi] et c'était fantastique de voir combien lui et Nicolas pouvaient atteindre une vitesse compétitive”, a dit le patron de l'équipe M-Sport. “Hélas, les choses ne se sont pas aussi bien déroulées l'après-midi. J'ai regardé la vidéo embarquée et je dois dire qu'ils ont été extrêmement malchanceux – en sortant dans ce virage où plusieurs autres équipages sont d'ailleurs sortis.”

Tout le monde est très déçu qu'ils ne puissent avoir une chance d'acquérir plus d'expérience – et personne ne l'est davantage qu'Éric et Nicolas. Mais c'est un rallye extrêmement difficile et je ne doute pas qu'ils utiliseront cela à leur avantage tout en poursuivant leur apprentissage.”

On est impatient de voir ce que le duo pourra réaliser en Suède, tout en n'attendant pas trop de leur part pour une première participation, là aussi, au volant d'une World Rally Car sur ce terrain si spécifique.

partages
commentaires
Championnats - Hyundai au niveau de Volkswagen

Article précédent

Championnats - Hyundai au niveau de Volkswagen

Article suivant

Ogier - "Le championnat s'annonce excitant"

Ogier - "Le championnat s'annonce excitant"
Charger les commentaires