ES1 - Tänak et les Hyundai sont au rendez-vous !

Ott Tänak s'est montré le plus rapide au terme des 31,05 kilomètres de l'ES1 "Sarriojärvi". À 116,7 km/h de moyenne, l'Estonien a pris les commandes du classement général pour 3"6 devant son coéquipier Craig Breen.

Les choses sérieuses ont débuté à l'Arctic Rally Finland. Après le shakedown remporté ce matin par Ott Tänak à plus de 131,81 km/h de moyenne, le premier passage dans Sarriojärvi et ses 31,05 kilomètres a ouvert les hostilités à partir de 14h08 (en France).

Sur une route recouverte de neige fraîche, les temps se sont logiquement abaissés au fil des passages. Parti en septième position sur la route, Ott Tänak a profité des traces faites par ses rivaux passés avant lui pour prendre le meilleur départ. Grâce à un temps de 15'57"8, l'Estonien a pris les commandes du classement général pour 3"6 face à son coéquipier Craig Breen. En manque de rythme depuis sa dernière apparition en mondial en Estonie (septembre 2020), le Nord-Irlandais a parfaitement compensé ce désavantage grâce à sa neuvième place dans l'ordre de départ. Il s'est quand même montré dur avec lui-même à l'arrivée en jugeant qu'il avait des notes trop "lentes".

Lire aussi:

À 10"6 du leader sur la dernière marche du podium provisoire,Kalle Rovanperä a été le meilleur représentant de l'équipe Toyota Gazoo Racing. En tête aux intermédiaires à mi-spéciale, le Finlandais a perdu tout le bénéfice de son attaque en heurtant un mur de neige avec l'arrière de sa Yaris WRC. S'il s'en est tiré avec une dizaines de secondes perdues, l'addition a été en revanche nettement plus corsée pour ses coéquipiers Sébastien Ogier et Elfyn Evans. Respectivement première et deuxième sur la route, les deux Yaris WRC ont fait clairement la trace. Le Gallois s'en est sorti avec une perte de 16"7 tandis que le septuple Champion a accusé un retard de 22"7.

Côté français, la belle performance est finalement venue de la part de Pierre-Louis Loubet. Plus à l'aise visiblement sur la neige finlandaise que sur la glace du Rallye Monte-Carlo, le Corse a pris un départ encourageant avec le sixième temps à 17"4. Au volant de la seconde i20 Coupe WRC gérée par l'équipe française 2C CompétitionOliver Solberg s'est montré plus prudent avec le dixième temps à plus de 31"1 de la référence. Avant le départ, le Suédois a clairement martelé qu'il était là pour apprendre tout en ayant pour objectif principal de rallier l'arrivée.

La première journée continuera et s'achèvera même à partir de 17h38 sur le même secteur chronométré, à la seule différence, qu'il sera cette fois parcouru de nuit.

Scratch de l'après-midi

ES1 : Estonia O.Tänak (Hyundai)

Finland Arctic Rally Finland - Classement après l'ES1

partages
commentaires
Kalle Rovanperä : "Plus d'excitation et de pression sur moi"
Article précédent

Kalle Rovanperä : "Plus d'excitation et de pression sur moi"

Article suivant

ES2 - Ott Tänak marque son territoire

ES2 - Ott Tänak marque son territoire
Charger les commentaires