ES1 - Tänak remporte la super spéciale de Barcelone

partages
commentaires
ES1 - Tänak remporte la super spéciale de Barcelone
Par : Jean-Philippe Vennin
13 oct. 2016 à 17:54

L'Estonien a signé le meilleur chrono de la super spéciale de Barcelone disputée sous la pluie, mais s'inquiétait du comportement de sa Ford à l'arrivée.

Ott Tanak a devancé Lorenzo Bertelli, sur une autre Fiesta, de 2”7, au terme des 3,20 km de la super spéciale tracée dans le parc de Monjuic qui accueillit dans le passé le Grand Prix d'Espagne de F1.

Tous deux ont eu l'avantage de s'élancer parmi les premiers, alors que la pluie n'a cessé de s'intensifier par la suite - ce qui n'a pas facilité la tâche avec des voitures préparées pour les spéciales sur terre de vendredi.

Le pilote DMACK s'est toutefois dit inquiet du comportement de sa Ford au point stop, craignant un problème de différentiel.

Sébastien Ogier, qui s'élançait en douzième et dernière position des pilotes dits prioritaires, a signé le troisième chrono à 5”2 de Tänak et huit dixièmes de Bertelli. Se disant satisfait de son chrono malgré leniveau de grip moins élevé que ce à quoi il s'attendait, le Français (qui a concédé avoir court-circuité une chicane quand il a établi son meilleur temps lors du shakedown matinal) précède Jan Kopecky, meilleur temps de la catégorie WRC2 sur sa Skoda.

Kris Meeke et Craig Breen viennent ensuite, ex æquo sur leurs DS3 WRC. “Les conditions ici font que l'essentiel est d'en sortir”, a expliqué Meeke. “J'étais très prudent. Je sais qu'il est possible de perdre un rallye sur une spéciale comme celle-là, donc je suis heureux d'y laisser filer quelques secondes !”

À mesure des passages, les pilotes se plaignaient davantage de l'aquaplaning. C'était “l'enfer” selon Thierry Neuville, septième temps devant Andreas Mikkelsen. Mais la plus mauvaise surprise a été pour Jari-Matti Latvala, seulement 15e à 4”9 sur sa Polo entre Kevin Abbring et Armin Kremer qui précède Éric Camilli.

Je pensais que le pilotage était bon mais le temps est mauvais”, a réagi le Finlandais. “Je ne comprends pas. Quelque chose ne va pas du tout et je ne sais pas quoi.”

Auteur du 12e chrono derrière Dani Sordo devant Martin Prokop et Kevin Abbring, Pontus Tidemand s'est montré le deuxième plus rapide du WRC2 devant les autres Skoda de Kremer et de Teemu Suninen.

La première véritable spéciale de Caseres (ES1 - 12,50 km), disputée sur la terre, débutera vendredi à 10h08.

Classement après ES1/19

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Ott Tänak

 Raigo Molder

Ford Fiesta RS WRC RC1

3:47.6

 

2

 Lorenzo Bertelli

 Simone Scattolin

Ford Fiesta RS WRC RC1

2.7

2.7

3

 Sébastien Ogier

 Julen Ingrassia

VW Polo R WRC RC1

3.5

0.8

4

 Jan Kopecky

 Pavel Dresler

Skoda Fabia R5 RC2

5.0

1.5

5

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën DS3 WRC RC1

5.2

0.2

6

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën DS3 WRC RC1

5.2

0.0

7

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai i20 WRC RC1

5.7

0.5

8

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger 

VW Polo R WRC RC1

5.8

0.1

9

 Mads Østberg

 Ola Fløene

Ford Fiesta RS WRC RC1

6.1

0.2

10

 Hayden Paddon

 John Kennard

Hyundai i20 WRC RC1

6.4

0.3

Classement complet à venir ici

Prochain article WRC
ES2 & 3 - Ogier en tête, tonneau pour Meeke

Previous article

ES2 & 3 - Ogier en tête, tonneau pour Meeke

Next article

Les horaires des spéciales du Rallye de Catalogne

Les horaires des spéciales du Rallye de Catalogne

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale