ES10 & 11 - Ogier ouvre la route mais tient bon la barre

Sébastien Ogier conserve la tête du Rallye de Pologne après les deux premières spéciales de ce samedi, remportées par Andreas Mikkelsen et Ott Tänak.

Le Champion du Monde conserve 2”3 d’avance sur son équipier norvégien alors que le troisième pilote Volkswagen, Jari-Matti Latvala, est désormais est 13”8 et ne compte plus que 3”7 de marge sur Tänak (Ford).

Le top dix est complété par Paddon, Neuville, Kubica (ces deux-là ont échangé leurs positions), Meeke, Sordo et Østberg.

Les Skoda sont toujours en tête du WRC2. En WRC3, Quentin Gilbert a abandonné au terme de la première spéciale de la matinée, dans laquelle il avait lâché six minutes. Après avoir perdu la tête du rallye hier avec une boîte bloquée sur le quatrième rapport, il a été lâché par son embrayage.

On n’avait pas pu le changer hier soir à l’assistance,” regrette le jeune Français, qui ne signera pas sa troisième victoire de la saison ce week-end.

Le film des spéciales

ES10 Mazury 1 (17,70 km)

Tous les pilotes sont partis en pneus tendres ce matin. Sur cette spéciale très rapide alternant portions sur asphalte et sur terre, Sébastien Ogier, qui ouvre encore la route aujourd’hui, signe pourtant le scratch.

Une bonne spéciale,” dit-il, “mais il y a beaucoup de terre sur la route. Les pneus tendres sont donc le bon choix. On va voir dans quelle mesure le fait de devoir balayer va me handicaper.”

Ses équipiers Mikkelsen et Latvala ont été gênés par la poussière mais réagissent à des degrés divers. “J’essaie de me battre pour la victoire mais il y en tellement que je ne vois tout simplement rien,” assure le premier. “Il faudrait qu’on s’élance toutes les trois minutes.”

Latvala, quant à lui, tempère. “Ce n’est pas très sympa, mais c’est comme ça,” dit-il. “C’est une de ces occasions où ce n’est pas un désavantage d’être le premier sur la route.”

Tous deux sont devancés par Hayden Paddon qui ne perd que 1”3 sur Ogier mais n’est pas encore vraiment satisfait: “On a passé les datas en revue hier soir avec mon ingénieur, pour voir ce que je ne faisais pas bien,” explique-t-il. “J’essaie de m’améliorer mais je peux encore mieux faire.”

Son équipier Thierry Neuville n’est pas complètement satisfait de cette spéciale “avec pas mal de poussière sous les arbres” et dans laquelle il a lui aussi “du mal à voir la route,” mais son 6e chrono derrière Tänak et devant Sordo lui permet de prendre la 6e à Robert Kubica au général. Celui-ci a commis une erreur à une intersection juste après le départ, dans laquelle il a perdu 20 secondes, et se dit “très déçu”.

Chez Citroën, Meeke et Østberg ne sont que 8e et 11e. “On doit essayer un nouveau set-up,” dit ce dernier. “Il y a plein de choses qu’on peut modifier sur la liaison...”

Leader du WRC2 avec une cinquantaine de secondes d’avances, Lappi laisse Tidemand, son équipier chez Skoda, lui en reprendre huit dans cette première spéciale du jour.

ES11 Wieliczki 1 (12,87 km)

La direction de course a semble-t-il écouté Mikkelsen et les concurrents s’élancent désormais toutes les trois minutes. “Il y a beaucoup plus de visibilité et c’était une spéciale proche de la perfection pour moi,” dit le Norvégien, qui pense un long moment avoir signé le meilleur chrono. “On veut se battre, alors merci aux organisateurs.”

Son temps est finalement battu par Ott Tänak, leader durant une partie de la première étape vendredi. “Ça va mieux, je pilote juste à mon rythme,” dit l’Estonien. “Je fais tout ce que je peux, on verra bien où ça nous mène.”

Robert Kubica réalise le 3e chrono, bien que déplorant un manque de précision. “Je peux m’estimer heureux,” dit le Polonais.

Jari-Matti Latvala est 4e. “Pas mal, mais je ne suis pas complètement satisfait,” dit-il. “Je n’arrive pas à trouver le bon équilibre entre prise de risque et prudence.”

Hayden Paddon s’intercale en 5e position, confirmant son bon chrono de la première spéciale du jour.

Sixième, Sébastien Ogier rend respectivement 0”6 et 2”8 à ses équipiers de Volkswagen dans la spéciale. “J’ai attaqué tout le temps,” dit-il. “Je suis satisfait de mon pilotage et je ne peux pas faire plus.”

Meeke (qui n’est pas totalement en confiance) et Neuville (qui pense avoir perdu de la motricité en cours de spéciale) viennent ensuite devant Østberg (qui est plus satisfait du comportement de sa DS3) et Sordo.

À noter l’abandon d’Elfyn Evans qui n’a pas pris le départ de la spéciale en raison d’un problème de pompe à eau sur sa Ford Fiesta WRC. Il occupait la 11e place du classement général. Fortunes diverses, donc, pour le team M-Sport qui a remporté ce chrono avec Tänak.

Nouveau scratch pour Lappi en WRC2 alors que Tidemand est sous la pression de Kruuda (DS3) pour la 2e place.

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Pologne
Pilotes Kris Meeke , Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier , Hayden Paddon , Mads Østberg , Ott Tänak , Elfyn Evans
Équipes Volkswagen Motorsport , Volkswagen Motorsport II , Citroën Racing , M-Sport , Hyundai Motorsport
Type d'article Résumé de spéciale
Tags rallye pologne, spéciales, wrc