ES10 & 11 - Ogier revient à grandes enjambées

partages
commentaires
ES10 & 11 - Ogier revient à grandes enjambées
Par : Jean-Philippe Vennin
15 oct. 2016 à 10:08

Le pilote Volkswagen, qui a profité cette fois de sa position d'ouvreur avec une route propre, a remporté les deux dernières spéciales de la matinée en Catalogne et sensiblement réduit son retard sur Dani Sordo au classement général.

Sébastien Ogier (photographié ci-dessus sur la terre vendredi) a devancé le pilote Hyundai, actuel leader de son rallye national et à chaque fois auteur du deuxième chrono, de trois secondes sur les 21,26 km de Querol 1 (ES10) puis carrément de 6”8 sur les 24,14 km de Montmell 1 (ES11).

Le Français, qui s'est dit surpris par le côté glissant de certaines cordes dans la seconde spéciale après avoir indiqué que l'humidité présente par endroits n'était pas un problème dans la précédente, a réduit son retard de moitié en le ramenant à 7”7.

“J'ai eu beaucoup de sous-virage”, a indiqué Sordo, qui a constaté qu'il y avait pas mal de terre et de boue sur la route, à l'arrivée de l'ES9. “Ça vient de l'équilibre de la voiture. Je ne peux pas faire plus, c'est impossible. Mais je ne renonce pas, je me battrai jusqu'à l'arrivée.”

Thierry Neuville a admis avoir perdu sa concentration dans l'ES11 en raison d'une erreur dans ses notes mais, avec le troisième chrono à 10”9 d'Ogier, il n'en a pas moins devancé Andreas Mikkelsen de 1”3. Une différence qui, ajoutée aux deux secondes qu'il lui avaient reprises dans l'ES10, lui permet de revenir à 10”4 au classement général du pilote Volkswagen. Le Norvégien, lui-même à 45”1 du leader, a regretté des notes un peu lentes dans Querol, qu'il parcourait pour la première fois en course, et rencontré un peu de sous-virage dans Montmell.

Comme ses deux équipiers chez Hyundai, Hayden Paddon, toujours cinquième du général à 12”9 seulement de Neuville, a déploré lui aussi toute la matinée du sous-virage et constaté qu'il aurait fallu faire des changements. Ce qui sera sans nul doute le cas à l'assistance de la mi-journée.

Meeke passe Østberg

Après sa crevaison de l'ES9 qui lui a fait perdre une trentaine de secondes et l'a obligé à parcourir ces deux spéciales avec un pneu tendre à l'arrière, Kris Meeke a réalisé le quatrième temps de l'ES10 (derrière Jari-Matti Latvala qui n'est plus dans la lutte) puis le cinquième de l'ES9 (derrière Latvala et Neuville) et a dépassé Mads Østberg pour la sixième place du classement provisoire.

Devancé de 9”6 par son équipier chez M-Sport, Éric Camilli, dans l'ES8, celui-ci a fait mieux que le Niçois dans la suivante. Au classement général, leurs deux Ford et celle d'Ott Tänak, intercalée, sont toutes séparées de plus d'une minute.

Le coéquipier de Meeke, Craig Breen, n'a cessé de perdre du temps sur sa DS3 passée en deux roues arrière motrices (arbre de transmission cassé dans l'ES8) et a encaissé de nouvelles pénalités (après celle de vendredi pour un pointage en retard) pour se retrouver à près de neuf minutes.

Kopecky s'échappe

Dans la catégorie WRC2, Jan Kopecky, qui avait attendu avec impatience les spéciales sur asphalte durant toute la journée de vendredi, les a mises à profit pour rattraper, dépasser puis repousser à 17”5 son équipier au sein de l'équipe officielle Skoda, Pontus Tidemand.

La boucle de l'après-midi reprendra les trois dernières spéciales de la matinée, à partir de 13h57.

 
Prochain article WRC
ES12 - Scratch pour Ogier, tonneau pour Mikkelsen !

Previous article

ES12 - Scratch pour Ogier, tonneau pour Mikkelsen !

Next article

ES8 & 9 - Sordo creuse un peu plus l'écart sur Ogier

ES8 & 9 - Sordo creuse un peu plus l'écart sur Ogier