ES9 & 10 - Mis sous pression par Ogier, Sordo prend l'eau

Sébastien Ogier a profité des ennuis de Dani Sordo pour reprendre la deuxième place en Sardaigne. Aux avant-postes, Ott Tänak n'a quant à lui pas été inquiété.

ES9 & 10 - Mis sous pression par Ogier, Sordo prend l'eau

La plus longue étape (129,62 km) du Rallye de Sardaigne a débuté ce samedi avec les spéciales emblématiques et connues de Coiluna - Loelle et (Monte) Lerno - Monti di Ala'.

Malgré la légère pluie tombée durant la nuit, Ott Tänak ne s'est pas posé de question au réveil en claquant son sixième scratch du week-end dans l'ES9 avant de se contenter du deuxième temps dans la spéciale suivante. Solidement accroché en tête depuis le départ, l'Estonien a même avoué à l'arrivée de l'ES10 qu'il commençait "à gérer" son avance supérieure désormais à 40".

De son côté, Dani Sordo a perdu le contact face à son coéquipier. Parti ce samedi matin avec 19"4 de retard, l'Espagnol a cédé 23"5 supplémentaires en deux spéciales. À l'attaque pour refaire une partie de son retard, il a d'abord été stoppé net pendant une dizaine de secondes suite au passage d'un gué emprunté pour la première fois dans l'ES9, le moteur de sa i20 Coupe WRC étant littéralement noyé. Dans la suivante, il a ensuite avoué avoir manqué de confiance.

Lire aussi :

Les ennuis du pilote Hyundai Motorsport ont logiquement permis à Sébastien Ogier de revenir dans ses échappements. Huitième sur la route ce samedi, le Gapençais a enfin eu les armes pour rivaliser équitablement, comme l'a prouvé son premier meilleur temps du week-end dans l'ES10. Mettant fin à la série des i20 Coupe WRC invaincues depuis le départ, le septuple Champion du monde a même fait coup double en reprenant la deuxième place pour 2"3.

À plus d'une minute du leader, la lutte pour la quatrième place a tourné provisoirement en faveur d'Elfyn Evans face à Thierry Neuville. Nettement moins en confiance avec sa monture ce matin, le Belge n'a pu suivre le rythme de la Yaris WRC #33, en lui concédant 7"9 en deux spéciales.

Esseulé à la sixième place, Takamoto Katsuta s'est quant à lui offert une belle frayeur en tapant un rocher "de la taille d'un casque" ramené au milieu de la route. Après un saut imprévu mais cependant bien controlé, le Japonais a pu rallier l'arrivée où il a constaté un "gros trou" sous sa voiture.

La deuxième étape reprend à 10h38 avec le second passage des spéciales déjà disputées ce samedi matin. Le Rallye de Sardaigne est à suivre en intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES9 : Estonia O. Tänak

ES10 : France S. Ogier

Italy Rallye de Sardaigne - Classement après l'ES10

partages
commentaires
Tänak était dans "son propre monde" sur cette première journée sarde
Article précédent

Tänak était dans "son propre monde" sur cette première journée sarde

Article suivant

ES11 & 12 - Le sort s'acharne sur Tänak, Ogier prend la tête

ES11 & 12 - Le sort s'acharne sur Tänak, Ogier prend la tête
Charger les commentaires