Tänak perd gros, Sordo en tête à domicile

partages
commentaires
Tänak perd gros, Sordo en tête à domicile
Par : Jean-Philippe Vennin
27 oct. 2018 à 09:51

À la faveur d'un choix de pneus idéal sous la pluie, Ott Tänak semblait parti pour enfoncer encore plus le clou en Espagne, mais une crevaison a mis fin très probablement à ses espoirs de titre.

La pluie s'étant invitée pour la deuxième étape disputée sur asphalte, après la terre du premier jour, Ott Tänak et Jari-Matti Latvala ont pourtant été les seuls à ne quitter le parc d'assistance qu'avec des pneus pluie pour la boucle matinale. La première des trois spéciales a été annulée pour raisons de sécurité, en raison de spectateurs pas suffisamment bien placés, mais les deux Toyota ont fait parler la poudre dès la suivante (ES9).

Après avoir porté son avance à 32''9 en signant le meilleur temps devant son équipier, Tänak était un peu moins rapide que celui-ci aux deux premiers intermédiaires de l'ES10 et au moment où il s'est arrêté pour remplacer une roue crevée.

"Je ne sais pas exactement comment ça s'est passé, il y avait une bosse mais rien de spécial", a lâché l'Estonien au point stop, après avoir perdu une minute et 43 secondes pour se retrouver neuvième au général.

Latvala revient fort

Le régional de l'étape, Dani Sordo, est donc le nouveau leader du rallye à la mi-journée, mais avec seulement trois dixièmes de seconde d'avance sur Latvala. Celui-ci a pris l'avantage sur Sébastien Loeb – parti avec des gommes tendres comme la plupart des concurrents – dès l'ES9, puis sur Elfyn Evans dans l'ES10.

Le Finlandais s'est donc replacé dans la lutte pour le podium, puis la victoire, après avoir lui-même subi une crevaison que l'on pensait rédhibitoire vendredi.   

Lire aussi:

Les malheurs de Tänak permettent à Loeb, bien que dépassé par Latvala, de conserver la quatrième place qu'il occupait au terme de la première étape, à 2"5 d'Evans mais avec une avance réduite à deux secondes sur Sébastien Ogier. Celui-ci a regretté son choix de gommes, et que les tendres ne puissent bien fonctionner dans ces conditions.

Thierry Neuville, qui n'a pas voulu prendre trop de risques, est quant à lui revenu directement derrière celui qui est à nouveau son principal poursuivant dans la course au titre, à une petite vingtaine de secondes quand même et en ayant vu Lappi revenir à 5"7.

Breen à la faute

Sixième du rallye au départ de cette deuxième étape, un Andreas Mikkelsen pas du tout en confiance sur ces routes humides a perdu quatre positions dès l'ES9 au profit d'Ogier, Craig Breen, Neuville et Esapekka Lappi. Mais il conserve plus d'une minute à la mi-journée sur Teemu Suninen et sa Ford.

Parti à la faute dans cette spéciale, comme dans la dernière du vendredi, Breen s'est cependant retrouvé avec une Citroën à l'arrière très endommagé et a rétrogradé derrière Neuville et Lappi dans la suivante. Désormais huitième à une grosse vingtaine de secondes de Lappi, il n'a que 2''8 d'avance sur Tänak.

Camilli s'incline

Les nouvelles Volkswagen Polo R5 ont un peu baissé de rythme, ce matin sur l'asphalte, et Éric Camilli a cédé le commandement du WRC2 à la Škoda de Kalle Rovanperä qui le précède de 3''1. Petter Solberg a quant à lui été dépassé par l'autre Fabia de Jan Kopecký,  assuré du titre de la catégorie avant ce rallye, puis par le local Nil Solans – très à l'aise avec sa Ford sous la pluie.

La boucle de l'après-midi, à suivre en direct sur Motorport.com, doit débuter à 13h28.

Classement après l'ES10/18

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

Spain Dani Sordo

Spain Calos Del Barrio

Hyundai

RC1

1'59:37.3

2

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

0.3

0.3

3 United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1

8.6

8.3

4

France Sébastien Loeb

Monaco Daniel Elena

Citroën

RC1

11.1

2.5

5

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

13.1

2.0

6

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

32.4

19.3

7

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

38.1

5.7

8

 Craig Breen

 Scott Martin

 

Citroën

RC1

59.3

21.2

9

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1

1:02.1

2.8

10

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai

RC1

1:19.7

17.6

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
Neuville et Ogier sont conscients d'avoir limité les dégâts

Article précédent

Neuville et Ogier sont conscients d'avoir limité les dégâts

Article suivant

ES11 à 14 - Latvala en tête, Ogier et Loeb à l'affût !

ES11 à 14 - Latvala en tête, Ogier et Loeb à l'affût !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Catalogne
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale