ES11 - Ogier dehors, Tänak en tête !

partages
commentaires
ES11 - Ogier dehors, Tänak en tête !
Par : Jean-Philippe Vennin
15 sept. 2018 à 12:01

Alors que le Rallye de Turquie a longtemps semblé mal engagé pour lui, le pilote Toyota en est désormais le leader après qu'Andreas Mikkelsen a connu des ennuis et que Sébastien Ogier est sorti de la route dans la première spéciale de l'après-midi.

Ott Tänak a été le plus rapide lors de ce deuxième passage dans les 38,1 kilomètres d'Yeşilbelde, qui avait été fatale à Thierry Neuville ce matin, avec 9''5 d'avance sur la Ford d'Elfyn Evans (très retardée au classement général) et 10''9 sur l'autre Toyota de Jari-Matti Latvala.

Conséquence incroyable quand on pense à leur manque de compétitivité jusque-là sur ce terrain cassant, les deux Yaris occupent désormais les deux premières places au général, séparées de 13 secondes à l'avantage de Tänak. Notons cependant que l'Estonien a indiqué suspecter un problème d'amortisseur arrière, et que Latvala, en plus d'avoir subi une crevaison lente, a déploré un souci de pression hydraulique.

Lire aussi:

C'est désormais Hayden Paddon qui occupe la troisième place, à 49''9 du leader sur sa Hyundai. En effet, celle d'Andreas Mikkelsen, qui avait récupéré le commandement dans la dernière spéciale de la matinée, a effectué une bonne partie de l'ES11 à vitesse réduite et concédé plus de 1'40, chutant à la quatrième place (le pilote n'a fait aucun commentaire au point stop).

De son côté, Sébastien Ogier, quatrième après l'ES10 et qui était parti à la chasse aux deux Toyota en se montrant le plus rapide aux intermédiaires, est sorti de la route et resté bloqué dans un fossé. L'équipage est indemne mais l'abandon était inévitable, pour aujourd'hui au moins – réduisant à néant ses efforts de ce matin pour réparer puis de l'équipe M-Sport à l'assistance de la mi-journée.

Une Citroën en flammes

Cette spéciale a fait une autre victime en la personne de Craig Breen, qui a vu l'habitacle de sa Citroën envahi après deux kilomètres seulement par une fumée d'origine inconnue. Ayant dû s'arrêter à deux reprises car il n'y voyait rien, l'Irlandais a concédé six minutes à Tänak et une place au général au profit d'un Teemu Suninen désormais cinquième.

Mais ses malheurs n'étaient pas terminés puisque la voiture a pris feu après l'arrivée et a été complètement détruite. Il n'y a donc plus de Citroën en course, après l'abandon de Mads Østberg ce matin.

Les Skoda Fabia R5 de Henning Solberg, Chris Ingram (leader du WRC2) et Jan Kopecky se retrouvent donc septième, huitième et neuvième devant la Ford Fiesta R5 de Kajetan Kajetanowicz. Deux spéciales restent à disputer pour en terminer avec cette deuxième étape de pure folie.

 
Prochain article WRC
ES10 - Mikkelsen en tête, Ogier à l'attaque !

Previous article

ES10 - Mikkelsen en tête, Ogier à l'attaque !

Next article

ES12 & 13 - Tänak solide leader au terme de la deuxième étape

ES12 & 13 - Tänak solide leader au terme de la deuxième étape
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Turquie
Catégorie Étape 2
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale