ES10 & 11 - Ogier reprend l'avantage face à Evans dans les montagnes

Le chassé-croisé entre Sébastien Ogier et Elfyn Evans s'est poursuivi aux avant-postes du Rallye de Monza. Au terme de la matinée disputée dans les spéciales montagneuses, le Français a accumulé 5"2 de marge sur son coéquipier.

ES10 & 11 - Ogier reprend l'avantage face à Evans dans les montagnes

Avant de rejoindre Monza et son circuit pour les cinq dernières spéciales du week-end (deux cette après-midi, trois ce dimanche), la bataille pour la victoire, opposant Sébastien Ogier et Elfyn Evans, a continué dans les Alpes bergamasques.

À l'image du premier passage, la fin de la boucle matinale a vu, une fois de plus, les deux pilotes du Toyota Gazoo Racing s'échanger les deux premières positions du classement général. Déjà crédité du meilleur temps dans le tronçon de San Fermo (ES10), le septuple Champion du monde a récidivé dans Selvino (ES11), qui représentait symboliquement la dernière "vraie" spéciale de l'ère WRC et de cette fabuleuse génération de voitures. À l'aise la veille hors du circuit, le Gapençais a confirmé en fin de matinée pour creuser l'écart face au Gallois.

Sur la dernière marche du podium, Dani Sordo a conservé sa marge face à Thierry Neuville. Au volant d'une i20 Coupe WRC portant les lourds stigmates de son contact appuyé contre un rail (ES9), le Belge a logiquement été handicapé par le manque d'appui aérodynamique de sa monture.

Auteur d'une prestation discrète depuis le départ et plutôt décevante, Teemu Suninen a enfin réussi à élever son niveau avec un troisième temps dans l'ES10. S'il a pris l'avantage pour la septième place face à son ancien coéquipier chez M-Sport, Gus Greensmith, il a été sérieusement rappelé à l'ordre dans la suivante après un gros contact sur un rail (à l'arrière gauche) heureusement sans conséquence. À sa décharge, le Britannique n'a pas pu totalement rivaliser ce matin, la faute à des problèmes de freins sur sa Ford Fiesta WRC.

En queue de peloton, Kalle Rovanperä a quant à lui poursuivi son long week-end le séparant de la ligne d'arrivée. Calé sur un train de sénateur depuis le premier kilomètre, le Finlandais a été "réquisitionné" par son équipe pour sécuriser le titre constructeurs.

Lire aussi :

La deuxième étape se poursuit à partir de 15h09 avec le premier passage dans la spéciale de Sottozero et ses 14,39 km. Le Rallye de Monza est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES8 : Belgium T. Neuville

ES9 : United Kingdom E. Evans

ES10 : France S. Ogier

ES11 : France S. Ogier

Italy WRC Rallye de Monza - Classement après l'ES11

partages
commentaires

Related video

ES8 & 9 - Evans et Ogier au coude-à-coude, Neuville à la faute
Article précédent

ES8 & 9 - Evans et Ogier au coude-à-coude, Neuville à la faute

Article suivant

Neuville : "J'ai perdu l'arrière et il n'y avait plus rien à faire"

Neuville : "J'ai perdu l'arrière et il n'y avait plus rien à faire"
Charger les commentaires