ES12 à 15 - Tänak à l'attaque mais Ogier "contrôle"

partages
commentaires
ES12 à 15 - Tänak à l'attaque mais Ogier
Par : Jean-Philippe Vennin
29 oct. 2016 à 13:10

L'Estonien a signé le meilleur chrono dans trois des quatre épreuves spéciales du milieu de journée et début d'après-midi au Pays de Galles, mais Sébastien Ogier "contrôle bien la situation" selon les propres mots de l'Estonien.

Ott Tänak, Raigo Molder, DMACK World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Mads Østberg, Ola Fløene, M-Sport Ford Fiesta WRC
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Ott Tänak a devancé Ogier, auteur du deuxième chrono dans Panterthog 2 (ES12 - 9,64 km) et Dyfi 2 (ES13 - 21,12 km) puis du troisième dans Gartheinog 2 (ES14 - 11,34 km) à un dixième de Thierry Neuville, de respectivement 2”9, 2”8 et 5”8 pour réduire l'écart au classement général à 24”8.

Cependant, le Français, qui disait attaquer autant qu'il le pouvait dans des conditions rendues difficiles par le mauvais niveau de grip - lequel a été souligné par tous les pilotes, certains se plaignant d'un manque évident de traction -, s'est ensuite montré le plus rapide lors de l'unique passage dans Aberhrinant (ES15 - 13,91 km). Seulement quatrième à sept secondes, derrière Hayden Paddon, Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville, le pilote de la Ford DMACK a vu l'écart remonter à 31”8.

Derrière les deux leaders, la situation relatée à l'issue de l'ES11 s'est également confirmée lors des trois spéciales suivantes, Thierry Neuville creusant régulièrement l'écart avec Hayden Paddon qui faisait de même avec Kris Meeke. Le Néo-Zélandais a ensuite repris 1”1 à son équipier dans l'ES15, réduisant l'écart avec lui à 13”3 tandis que Meeke pointe désormais à 41”1 de lui.

Plus jamais je ne serai aussi lent sur un Rallye de Grande-Bretagne”, a promis le pilote de la DS3 WRC, impuissant, à l'arrivée de la treizième spéciale. “2017 n'arrivera jamais assez vite.”

Derrière Dani Sordo qui roule à une solitaire sixième place, Jari-Matti Latvala a lui aussi continué de réduire son retard sur Mads Østberg pour le ramener à 17”3 après l'ES14 puis carrément 7”1 après l'ES15. Stéphane Lefebvre et Éric Camilli complètent toujours le top 10.

Mikkelsen remonte

Sur la troisième Volkswagen, Andreas Mikkelsen a pour sa part dépassé Quentin Gilbert et Jan Kopecky (quatrième du WRC2 toujours mené par Esapekka Lappi et Teemu Suninen entre lesquels l'écart a continué de se creuser) dans l'ES13 pour passer en 15e position, avant de revenir à trois petites secondes de Lorenzo Bertelli au terme de l'ES14 puis de le “déposer” dans l'ES15. 

La cible suivante pour le Norvégien, qui a déclaré au point stop de l'ES15 qu'il avait eu “un peu des hauts et des bas” aujourd'hui, s'appelle Pontus Tidemand, troisième du WRC2 à 13”2 devant lui et lui-même 44 secondes derrière Suninen.

La super spéciale de Cholmondeley Castle (ES16 - 1,80 km) conclura cette deuxième journée à partir de 16h41.

 
Article suivant
ES9 à 11 - Ogier en gestionnaire, Neuville en forme

Article précédent

ES9 à 11 - Ogier en gestionnaire, Neuville en forme

Article suivant

ES16 - Ogier maintient l'écart en fin de deuxième étape

ES16 - Ogier maintient l'écart en fin de deuxième étape
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville , Ott Tänak
Auteur Jean-Philippe Vennin