ES12 à 14 - Lappi et sa Citroën sur le podium provisoire

partages
commentaires
ES12 à 14 - Lappi et sa Citroën sur le podium provisoire
Par :
16 févr. 2019 à 16:04

Vainqueur des deux premières spéciales de l'après-midi, Ott Tänak compte désormais près d'une minute d'avance sur trois prétendants très rapprochés à la deuxième place, parmi lesquels Esapekka Lappi et sa Citroën.

Au vu de son avance et des conditions très piégeuses, Tänak s'est ensuite contenté du sixième chrono lors du second passage dans Hagfors (ES14) et a terminé la seconde boucle de trois spéciales de ce samedi avec un écart de 54"7 sur Andreas Mikkelsen. Mais celui-ci est talonné par Esapekka Lappi, désormais troisième, et Thierry Neuville.

"On a fait tout ce qu'on a pu, et je suis sûr que la journée d'hier a été la clé, pour avoir une bonne position aujourd'hui", a déclaré Tänak au point stop de l'ES14. "Tout se déroule comme prévu."

Lire aussi :

Pour ce qui s'est passé derrière l'Estonien, reprenons les choses dans l'ordre. Deuxième temps dans l'ES12, où les chronos sont allés en s'améliorant au fil des passages sur un terrain désormais fait d'un mélange de terre et de glace, Lappi a tout d'abord dépassé d'un seul coup Elfyn Evans et Neuville, pour prendre la troisième place à 14"5 de Mikkelsen.

Puis le Norvégien de Hyundai a perdu la moitié de cette avance en passant sur un mur de neige de l'ES13, tandis que son équipier Neuville (deuxième temps) reprenait 1"4 à Lappi (troisième temps) pour revenir à 3"2 du pilote Citroën. Evans, lui, décrochait un peu pour se retrouver à 7"5 du Belge.

Malgré un 360° à haute vitesse et un passage sur le talus enneigé pour lui aussi, Neuville a ensuite signé le deuxième temps de l'ES14 derrière Ogier (un peu hors concours car évoluant en Rally2 après son abandon de vendredi) pour revenir à 2"6 de Lappi, lui-même désormais à 1"9 de Mikkelsen.

Suninen abandonne

Faisant le même raisonnement que son équipier Tänak, Kris Meeke n'a pas été du tout à son affaire dans ces conditions très glissantes et piégeuses ("pires que ce j'ai jamais vu au Monte-Carlo") et a dit ne pouvoir s'en prendre qu'à lui-même de ne pas avoir obtenu vendredi une meilleure position de départ pour aujourd'hui. Sixième, il n'a plus qu'une demi-seconde d'avance sur Sébastien Loeb.

Davantage satisfait de ses notes que le matin, celui-ci s'est également félicité d'avoir su préserver assez bien ses gommes alors qu'il était le seul à être parti avec une seule roue de secours. Passé par Teemu Suninen après l'ES12, il a repris l'avantage dans la spéciale suivante et le Finlandais est ensuite parti à la faute dans la 14, perdant une quarantaine de secondes.

L'arceau de la Fiesta étant endommagée, le leader au soir de la première étape a été contraint à l'abandon.

Lire aussi :

Derrière Pontus Tidemand, neuvième et auteur de bons chronos cet après-midi sur la troisième Ford M-Sport, les pilotes WRC repartis ce matin en Rally2 ont connu des fortunes diverses. Ogier s'est élancé délibérément de la neuvième place plutôt que de la deuxième, préférant encaisser davantage de pénalités pour disposer de meilleures conditions, et a donc signé un scratch dans l'ES14. Jari-Matti Latvala s'est retrouvé une fois de plus dans un mur de neige de cette même spéciale, que Marcus Grönholm a parcourue en grande partie sans freins.

Toujours leader du WRC2, Ole Christian Veiby continue de clôturer le top 10 alors que Mads Østberg dispose à nouveau d'une confortable avance en WRC2 Pro, Kalle Rovanperä ayant perdu une nouvelle fois deux minutes et demie dans l'ES13. À noter également que Dennis Radström, leader du WRC Junior, a dû abandonner, laissant Tom Kristensson largement en tête de la manche d'ouverture de la saison. Enfin, un certain Petter Solberg a remporté le Rallye de Suède historique avec sa Ford Escort MkII et son épouse, l'ancienne pilote Pernilla Walfridsson, à ses côtés.

La super spéciale de Karlstad doit débuter à 17h45, suivie de la courte Torsby Sprint pour conclure la journée à partir de 19h30.

Classement après ES14/19

Pos.

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

Toyota

RC1

2h15'55"7

2

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

Hyundai

RC1

54.3

54.3

3

Finland Esapekka Lappi

Finland Janne Ferm

Citroën

RC1

56.2

1.9

4

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

58.8

2.6

5

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

Ford M-Sport

RC1

1:06.7

7.9

6

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

1:35.0

28.3

7

France Sébastien Loeb

Monaco Daniel Elena

Hyundai

RC1

1:35.5

0.5

8

Sweden Pontus Tidemand

Norway Ola Fløne

Ford M-Sport

RC1

3:03.7

46.8

9

Norway Ole Christian Veiby

Sweden Jonas Andersson

Volkswagen 

RC2

5:18.3

2:14.16

10

Finland Jari Huttunen

Finland Antti Linaketto

Škoda

RC2

5:31.1

16.8

Le classement complet est disponible ici.

Article suivant
Loeb : "Les notes sont trop lentes, et moi aussi"

Article précédent

Loeb : "Les notes sont trop lentes, et moi aussi"

Article suivant

ES15 & 16 - Derrière Tänak, la lutte fait rage

ES15 & 16 - Derrière Tänak, la lutte fait rage
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Auteur Jean-Philippe Vennin
Be first to get
breaking news