ES9 à 12 - Latvala et Toyota prennent le pouvoir

partages
commentaires
ES9 à 12 - Latvala et Toyota prennent le pouvoir
Par : Jean-Philippe Vennin
17 nov. 2018 à 00:10

Une boucle matinale du samedi disputée, comme la journée de vendredi, sur le sec, a vu Jari-Matti Latvala et Ott Tänak prendre l'ascendant sur Mads Østberg alors que la situation au championnat n'a pas évolué.

Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Mads Ostberg, Torstein Eriksen, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Hayden Paddon, Sebastian Marshall, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, M-Sport Ford
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

Leader vendredi soir, Østberg a fait un choix de gommes qui mixait pneus durs et mediums, et ne s'est pas avéré le bon. Après un quatrième temps dans la courte première spéciale de cette deuxième étape, la Citroën a concédé du temps dans les deux suivantes et elle est retombée à la troisième place provisoire.

Jari-Matti Latvala est le nouveau leader du rallye avec 3''2 d'avance seulement sur l'autre Toyota d'un Ott Tänak survolté, qui a remporté les deux plus longues spéciales puis, à égalité avec Elfyn Evans et sa Ford, la super spéciale concluant cette première boucle du samedi.

Østberg est désormais troisième à huit secondes du leader, et 4''3 devant Hayden Paddon qui a été le plus rapide dans la première spéciale du jour avec sa Hyundai. Le quarté de tête se tient donc en seulement 12''4.  

Lire aussi:

Une vingtaine de secondes plus loin, Esapekka Lappi complète le top 5 avec une marge deux fois plus élevée sur un Sébastien Ogier pour lequel l'essentiel est de rester devant son principal rival dans la course au championnat, Thierry Neuville, afin de s'assurer le titre.

Breen dégringole

Derrière Evans, désormais septième, le Belge a réduit presque de moitié son retard sur la troisième Fiesta M-Sport de Teemu Suninen, mais, après un choc contre un talus dans l'ES11, il a parcouru la super spéciale avec une roue arrière droite baladeuse. L'assistance était donc la bienvenue.

Le grand perdant de la matinée a été Craig Breen. Deuxième vendredi soir derrière l'autre Citroën d'Østberg, il a été repassé par Latvala dès l'ES9 puis, avec un accélérateur qui collait, s'est incliné face à Paddon et Tänak aussitôt après. 

Lire aussi:

Et le plus dur restait à venir pour l'Irlandais, avec un choc contre un arbre, un tête-à-queue et une roue arrière gauche plus du tout en ligne qui lui ont fait perdre 1'20 dans l'ES11, puis encore 30 secondes dans la super spéciale. Enfin, une pénalité de 3'50 pour s'être présenté en retard au départ de l'ES12 l'a renvoyé en dixième position derrière Neuville.

La boucle de l'après-midi doit débuter à 2h08, heure de Paris, et reprendra les quatre mêmes spéciales avant deux passages dans une autre super spéciale pour conclure l'étape 2. 

 
Article suivant
Mikkelsen réagit à sa rencontre avec un tracteur

Article précédent

Mikkelsen réagit à sa rencontre avec un tracteur

Article suivant

ES13 à 18 - Tänak et Ogier en position de force

ES13 à 18 - Tänak et Ogier en position de force
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Catégorie Étape 2
Auteur Jean-Philippe Vennin