ES13 & 14 - Ogier reprend la tête en Catalogne

partages
commentaires
ES13 & 14 - Ogier reprend la tête en Catalogne
Par : Jean-Philippe Vennin
15 oct. 2016 à 15:10

Après avoir refait régulièrement son retard au fil de la journée, le presque quadruple Champion du monde a repris le commandement en Espagne dans le dernier vrai chrono de ce samedi avant la super spéciale de Salou.

Sébastien Ogier a commencé par devancer Dani Sordo, alors leader et troisième temps derrière Jari-Matti Latvala, de 2”7 lors du deuxième passage dans la spéciale de Querol (ES13 - 21,26 km), pour réduire une nouvelle fois son retard de moitié en le ramenant à 2”5. L'Espagnol, seul pourtant à faire jeu égal avec lui au second intermédiaire aux environs de la mi-parcours, reconnaissait être à la limite et même “un peu trop” mais ne rien pouvoir faire pour résister au pilote Volkswagen.

Dans la spéciale suivante de Montmell 2 (ES14 - 24,14 km), disputée dans la foulée, Ogier a été cette fois plus rapide de 4”2 que Sordo, quatrième derrière Latvala et Thierry Neuville, pour repasser en tête avec 1”7 d'avance sur l'Espagnol toujours aux prises avec du sous-virage.

C'est une belle bagarre avec Dani, je suis content de ce qu'on a fait [aujourd'hui]”, a déclaré Ogier au point stop de l'ES14. “Nous n'avons plus beaucoup de pression au championnat, mais il reste celui des constructeurs et je ne veux rien faire de mal pour l'équipe.”

Troisième du classement général depuis la sortie de route éliminatoire d'Andreas Mikkelsen dans la spéciale précédente, Neuville a été le quatrième plus rapide dans l'ES13 puis le troisième dans l'ES14, et compte plus d'une minute de retard sur l'autre pilote Hyundai. Leur coéquipier Hayden Paddon, avec deux fois le sixième chrono, est toujours quatrième à 16”2 du Belge.

Meeke les accumule

Le Néo-Zélandais n'a concédé que 1”3 sur l'ensemble des deux spéciales à Kris Meeke, et garde 38”6 d'avance. Après un tête-à-queue à haute vitesse (sur le sixième rapport) dans l'ES12, sans rien toucher, le Britannique a remis ça (cinquième rapport) dans la suivante, endommageant cette fois l'avant droit de sa DS3 WRC et laissant un peu plus tard son pare-choc dans l'aventure.

Ça fait trop d'erreurs sur ce rallye”, a avoué le vainqueur des Rallyes du Portugal et de Finlande, cette année, qui a beaucoup de sous-virage dans les sections rapides et dit avoir perdu la confiance en même temps que l'aérodynamique à l'avant.

Kopecky a eu chaud

Le coéquipier de Meeke, Craig Breen, qui a perdu beaucoup de terrain dans la matinée suite à la casse d'un arbre de transmission, déplore le comportement de sa voiture dont le set-up n'est “pas du tout comme en Corse.” Roulant très loin, il admet aussi avoir du mal à se motiver dans un premier passage quand les autres pilotes de World Rally Cars sont dans leur deuxième...

Dans la catégorie WRC2, Jan Kopecky a vu son avance sur Pontus Tidemand se réduire à cinq petites secondes après l'ES13, remportée par Teemu Suninen, en raison d'une crevaison qu'il ne s'expliquait pas. Mais il a aussitôt repris de l'air dans l'ES14 en battant de 6”8 son équipier de chez Skoda.

La super spéciale en ville de Salou, qui conclura la deuxième étape, débutera à 18 heures.

 
Prochain article WRC
Ogier et Ingrassia quasiment assurés du titre

Previous article

Ogier et Ingrassia quasiment assurés du titre

Next article

ES12 - Scratch pour Ogier, tonneau pour Mikkelsen !

ES12 - Scratch pour Ogier, tonneau pour Mikkelsen !

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Pilotes Sébastien Ogier
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale