ES14 - Réveil brutal pour Ogier, qui évite le pire

En tête du classement général et idéalement placé pour décrocher le titre mondial, Sébastien Ogier a frôlé la correctionnelle en ouverture de la dernière étape, après avoir tapé un plot en béton à haute vitesse.

ES14 - Réveil brutal pour Ogier, qui évite le pire

L'épilogue de la saison 2021 du Championnat du monde des Rallyes, qui marque également la fin de l'ère WRC avant l'arrivée de la technologie hybride en janvier prochain, a débuté sous les premières lueurs du jour sur l'autodrome de Monza. Avant d'emprunter la spéciale de Serraglio (à deux reprises), qui fera office de Power Stage à la mi-journée, les débats ont repris dans le secteur chronométré de "Grand Prix" (10,29 km), seul tronçon tracé intégralement sur l'asphalte dans l'enceinte de Monza. Déjà parcourue en fin de première étape, cette spéciale avait en effet la particularité de combiner l'ancien anneau de vitesse et son mythique banking au circuit actuel de la F1.

Prudent depuis le début du week-end sur ce type de spéciale, Sébastien Ogier s'est fait une belle frayeur dès les premiers kilomètres. Lancé à pleine vitesse sur ce fameux banking, le septuple Champion du monde a heurté, à l'avant droit, un plot en béton marquant là une des innombrables chicanes réparties sur toute la spéciale.

Loin d'être déconcentré par ce contact appuyé, il a tout de même pris le temps de scruter à plusieurs reprises les voyants de contrôle sur son volant pour s'assurer que tout était encore en place. Son temps à égalité avec son coéquipier Elfyn Evans est finalement venu lever les doutes mais n'a pas permis d'y voir plus clair pour la victoire finale. L'écart entre les deux pilotes du Toyota Gazoo Racing plafonnant toujours à 0"5.

À bonne distance du duo de tête, Dani Sordo a fait parler son expérience pour maintenir l'écart (17"6) face à Thierry Neuville. Si ce dernier a débuté la journée par un scratch, l'Espagnol a gardé un net avantage sur la dernière marche du podium.

Derrière Oliver Solberg et Takamoto Katsuta, solidement accrochés à leurs positions, la lutte pour la septième place a repris entre Teemu Suninen et Gus Greensmith, le Finlandais portant sa marge à 9"8.

Lire aussi :

La dernière étape se poursuit à partir de 10h08 avec la spéciale de Serraglio et ses 14,62 km. Le Rallye de Monza est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES14 : Belgium T. Neuville

Italy WRC Rallye de Monza - Classement après l'ES14

partages
commentaires
Ogier : "La victoire, ce serait la cerise sur le gâteau"
Article précédent

Ogier : "La victoire, ce serait la cerise sur le gâteau"

Article suivant

ES15 - À une spéciale du titre, tout sourit à Ogier

ES15 - À une spéciale du titre, tout sourit à Ogier
Charger les commentaires