ES12 à 14 - Tänak à l'arrêt, Evans propulsé en tête au Portugal

Le Rallye du Portugal a connu un nouveau coup de théâtre après l'abandon de son leader Ott Tänak. Contraint de s'arrêter dans l'ES14 à la suite de la casse d'une suspension, le pilote Hyundai a laissé les commandes du classement général à Elfyn Evans.

ES12 à 14 - Tänak à l'arrêt, Evans propulsé en tête au Portugal

À la différence de la première étape, la journée du samedi était entrecoupée d'un passage par l'assistance de Matosinhos où Thierry Neuville a abandonné pour la seconde fois du week-end. Loin de ces problèmes, les concurrents encore en course ont repris la direction des trois spéciales déjà parcourues ce matin. Sur des routes dégradées et jonchées d'ornières, les pilotes Hyundai Motorsport et Toyota Gazoo Racing ont embarqué quatre pneus hard et deux soft, contre deux hard et quatre soft pour M-Sport

Solide leader après une matinée impeccable marquée par trois meilleurs temps, Ott Tänak semblait intouchable jusqu'à ce que la suspension arrière droite de sa i20 WRC casse dans l'ES14. Contraint de s'arrêter sur le bord de la route, l'Estonien a terminé sa journée de la pire des manières alors que la victoire lui tendait les bras...

 

Les ennuis de l'ancien leader ont forcément profité à Elfyn Evans, qui a hérité des commandes du classement général pour 16"4 face à Dani Sordo. Sans le savoir, le Gallois, qui se battait pour la deuxième place, a fait une excellente opération cette après-midi en augmentant sa marge de 6"1 à 16"4 face à l'Espagnol.

Lire aussi :

Motivé à l'idée de revenir aux avant-postes à l'entame de cette journée, Sébastien Ogier n'a pas trouvé les ressources pour réduire l'écart par rapport aux hommes de tête. Le Français, qui pensait sûrement passer une étape différente, s'est même retrouvé en lutte face à un adversaire inattendu, Takamoto Katsuta. Les deux Yaris WRC se battent désormais pour la dernière marche du podium.

Plus de 30" derrière ses coéquipiers, Kalle Rovanperä semblait quant à lui résigné à la sixième place avant qu'un problème technique, confirmé par Toyota Gazoo Racing, ne l'empêche de prendre le départ du second passage d'Amarante (ES14).

Ces faits de course ont logiquement permis aux pilotes M-Sport de gagner deux rangs dans le top 10. Bien que ralenti par des problèmes de puissance, Gus Greensmith a conservé l'avantage pour 7"7 devant son coéquipier Adrien Fourmaux.

La deuxième étape se termine à partir de 20h03 avec la seconde super-spéciale du week-end tracée cette fois dans les rues de Porto. Le Rallye est toujours à suivre sur Motorsport.com.

Scratchs de l'après-midi

ES12 : United Kingdom E. Evans

ES13 : Estonia O. Tänak

ES14 : United Kingdom E. Evans

Portugal Rallye du Portugal - Classement après l'ES14

partages
commentaires
Hyundai peut compter sur un "Navy Seal" en cas de problème
Article précédent

Hyundai peut compter sur un "Navy Seal" en cas de problème

Article suivant

ES15 - Hyundai craque et ouvre la voie à Evans et Toyota

ES15 - Hyundai craque et ouvre la voie à Evans et Toyota
Charger les commentaires