ES15 & 16 - Voie royale pour Ogier après l'erreur de Sordo

Au terme de la deuxième étape du Rallye de Sardaigne, Sébastien Ogier domine les débats en tête du classement général suite notamment aux abandons d'Ott Tänak et Dani Sordo.

ES15 & 16 - Voie royale pour Ogier après l'erreur de Sordo

Avec ses 129,62 km, la plus longue étape du Rallye de Sardaigne a tenu son rang, en se montrant intraitable avec les pilotes du WRC comme à l'accoutumée. Quatre retraits supplémentaires sont venus compléter la liste des abandons déjà bien fournie jusque-là.

En lice pour signer un nouveau podium sur l'épreuve italienne, Dani Sordo est, bien malgré lui, venu rejoindre Ott Tänak (suspension en ES12), Gus Greensmith (mécanique en ES12) et Pierre-Louis Loubet (mécanique après ES12) parmi les grands perdants de cette deuxième journée.

Alors qu'il semblait pourtant bien contrôler les assauts de ses poursuivants, l'Espagnol a commis une erreur, assez rare pour être soulignée, mais suffisante pour mettre fin à sa progression dans l'ES15. La i20 Coupe WRC #6 s'est retrouvée sur les portes après avoir arraché sa roue arrière droite dans un fossé. 

 

Un écart lourd de conséquences pour son équipe Hyundai Motorsport qui, après un Rallye du Portugal déjà dur à encaisser il y a deux semaines, a perdu coup sur coup deux de ses i20 Coupe WRC pourtant bien placées pour viser un double podium au départ ce matin.

Lire aussi :

Parmi cette véritable hécatombe, quatre WRC ont finalement évité la case abandon lors de ces deux premières journées exigeantes. Les déboires des pilotes Hyundai ont souri à Sébastien Ogier. Surpris de pointer en tête ce samedi midi, le septuple Champion du monde a survolé les débats cette après-midi en enchainant trois meilleurs temps consécutifs. Crédité d'une avance de 38"9 sur son coéquipier Elfyn Evans, le Français n'a jamais été aussi proche de renouer avec la victoire en Sardaigne qui lui échappe depuis 2015. À bonne distance de son coéquipier, le Gallois a quant à lui assuré l'essentiel en creusant l'écart face à Thierry Neuville, seul survivant dans le clan Hyundai.

Même s'il a admis que ce n'était pas la façon dont il voulait obtenir la quatrième position, Takamoto Katsuta a évité les principaux pièges pour potentiellement égaler son meilleur résultat en WRC. Sa seule erreur a finalement été d'oublier une plaque de protection sur son radiateur à l'entame de l'ES15, un oubli qui lui a coûté plus de 45".

Cette cascade d'abandons a logiquement permis aux meilleurs représentants de la classe Rally2 de grimper au classement général. Revenu à 2"7 de Jari Huttunen après avoir reçu une minute de pénalité pour un pointage en retard après l'ES12, Mads Østberg semble en excellente position pour s'imposer en WRC2 et rentrer dans le top 5 final au volant de sa Citroën C3 Rally2.

La troisième et dernière journée débutera ce dimanche à partir de 07h33 dans la spéciale d'Arzachena - Braniatogghiu et ses 15,25 km. Le Rallye de Sardaigne est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de l'après-midi

ES13 : France S. Ogier

ES14 : France S. Ogier

ES15 : France S. Ogier

ES16 : United Kingdom E. Evans

Italy Rallye de Sardaigne - Classement après l'ES16

partages
commentaires
ES13 & 14 - Ogier consolide son avance face à Sordo
Article précédent

ES13 & 14 - Ogier consolide son avance face à Sordo

Article suivant

Hyundai ne cherche pas de "bouc émissaire" après sa débâcle

Hyundai ne cherche pas de "bouc émissaire" après sa débâcle
Charger les commentaires