ES17 à 19 - Tänak aligne les scratchs

partages
commentaires
ES17 à 19 - Tänak aligne les scratchs
Par : Jean-Philippe Vennin
30 oct. 2016 à 10:40

Deuxième du classement général derrière Sébastien Ogier, l'Estonien a dominé dimanche matin la première boucle de trois spéciales de la dernière étape au Pays de Galles. Mais le champion du monde veille au grain...

Ott Tänak, Raigo Molder, DMACK World Rally Team
Ott Tänak, DMACK World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Sébastien Ogier, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport and Jari-Matti Latvala, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Ott Tänak s'est montré le plus rapide lors des premiers passages dans Clocaenog (ES17 – 7,70 km), Brenig (ES18 - 7,93 km) et Alwen (ES19 - 10,41 km) au volant de sa Ford DMACK blanche et noire. Mais Ogier a réalisé à chaque fois le deuxième chrono (à égalité avec Hayden Paddon dans l'ES19), ne lui concédant que 7”9 sur l'ensemble des trois secteurs chronométrés pour conserver 29”5 d'avance.

S'il ne pleut pas ce matin sur la campagne galloise, les trois spéciales n'en étaient pas moins très piégeuses et glissantes. Tänak a évoqué des conditions complètement folles et Jari-Matti Latvala a expliqué à l'arrivée de Brenig qu'alors que cette même spéciale avait été disputée il y a un an sous une pluie battante, le grip était en fait meilleur qu'il ne l'est aujourd'hui...

Latvala, justement, était concerné au départ de cette dernière journée par la seule lutte réelle au classement général, pour la septième place. Comme on pouvait s'y attendre, l'équipier d'Ogier chez Volkswagen a très vite refait son retard sur Mads Østberg, lui reprenant 6”6 (soit pratiquement une seconde au kilomètre) dès l'ES17 pour revenir à six dixièmes au général.

Volkswagen se rapproche du titre

Il l'a ensuite devancé de 3”3 dans l'ES18 pour prendre l'avantage sur la Fiesta du pilote M-Sport mais n'a été plus rapide que de trois dixièmes que celui-ci dans la 19 et n'a creusé un écart que de trois secondes au général.

Les points rapportés par Latvala seront toujours bons à prendre pour Volkswagen dans sa lutte avec Hyundai au championnat constructeurs, même si une victoire d'Ogier en Grande-Bretagne suffirait à l'équipe allemande pour remporter un quatrième titre mondial consécutif.

Neuville assure son podium

Derrière le Français et Tänak, Thierry Neuville assure quant à lui une troisième place qui, s'il la conserve jusqu'à l'arrivée du rallye, sera synonyme de très bonne affaire dans sa lutte pour la deuxième place du championnat avec Andreas Mikkelsen. Le pilote de la troisième Polo R WRC, qui a perdu étonnamment de temps vendredi suite à la casse d'un arbre de transmission en fin de matinée, ne peut en effet plus espérer mieux que quelques points de bonus glanés dans la Power Stage qui conclura le rallye en tout début d'après-midi.

En WRC2, loin derrière le leader Esapekka Lappi, la lutte fait rage pour la deuxième place entre les deux autres Skoda de Teemu Suninen et Pontus Tidemand qui ne sont plus séparées que de 4”8.

La seconde boucle de la journée et dernière du rallye, qui a débuté à 11h33, reprend les trois mêmes spéciales mais dans un ordre légèrement différent puisque Alwen 2 sera disputée à partir de 12h14, avant Brenig 2 qui servira de Power Stage et dans laquelle le premier concurrent s'élancera à 13h08.

Les équipages prioritaires s'élançant pour cette dernière journée dans l'ordre inverse du classement général, Sébastien Ogier devrait prendre le départ de cette Power Stage en 14e position si aucun des pilotes partant devant lui ne rencontre de problème d'ici là.

 
Prochain article WRC
Victoire finale d'Ogier, le titre pour Volkswagen

Previous article

Victoire finale d'Ogier, le titre pour Volkswagen

Next article

ES16 - Ogier maintient l'écart en fin de deuxième étape

ES16 - Ogier maintient l'écart en fin de deuxième étape

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Sébastien Ogier , Ott Tänak
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale