WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

ES13 à 18 - Derrière Ogier, Evans fait de la résistance

partages
commentaires
ES13 à 18 - Derrière Ogier, Evans fait de la résistance
Par :
10 mars 2019 à 02:41

Le pilote M-Sport a vu Ott Tänak revenir implacablement sur lui dans les deux dernières vraies spéciales du samedi après-midi au Mexique, derrière un Sébastien Ogier toujours leader au terme de la deuxième étape malgré une erreur "stupide".

Après avoir signé le meilleur temps lors du second passage dans Guanajuatito (ES13 - 25,9 km), Ogier s'est contenté du troisième, à 9"1 d'Ott Tänak auteur du meilleur chrono, dans Otates 2 (ES14 - 32,27 km). S'il a admis à l'arrivée de celle-ci avoir commencé à gérer quelque peu sa position, il a précisé au point stop d'El Bronco (ES15 - 8,13 km), où il a terminé troisième à une seconde de Tänak – encore le plus rapide –, ne pas pouvoir vraiment se détendre car "les deux, derrière, attaquent très fort !".

Surpris par le manque de grip, le Français a ensuite commis une erreur "stupide", qui lui a coûté quelques secondes, lors du premier des deux passages dans V-Power Shell (ES16/17 - 2,33 km). Il a conclu la journée avec 27 secondes d'avance sur son plus proche suivant. 

Lire aussi :

"Les deux" dont parlait Ogier, ce sont donc Tänak et Elfyn Evans, qui a résisté autant qu'il le pouvait au pilote Toyota mais n'en a pas moins baissé de rythme par rapport au matin. L'Estonien a réduit l'écart avec la Ford M-Sport de 22"44 après l'ES13 à 5"8 après l'ES14 et à 3"8 à l'arrivée de l'ES15, puis à 2"2 à l'issue de la super spéciale en ville de León concluant la journée (ES18 - 1,1 km).

Quatrième à près de 50 secondes de cette lutte, Thierry Neuville n'a pas tenté le diable, pas plus que Kris Meeke qui a dit plusieurs fois assurer les points pour Toyota au championnat constructeurs. Cela n'a pas empêché le Nord-Irlandais de manquer un freinage, sans autre conséquence que quelques secondes de perdues, dans El Bronco, puis de commettre deux autres erreurs lors du premier passage dans V-Power Shell !

Bénéficiant des ennuis d'Alberto Heller, qui était auparavant troisième du WRC2, Jari-Matti Latvala est remonté en huitième position derrière Benito Guerra et Marco Bulacia, qui occupent les deux premières places de cette catégorie avec leurs Škoda privées.

Autre pilote reparti samedi matin en Rally2 avec de lourdes pénalités, après son abandon de vendredi, Dani Sordo a lui aussi réintégré le top 10 à... 0"1 de Ricardo Trivino sur une troisième Fabia R5. Il a remporté au passage la très courte ES18. Peu avant, ses équipiers Andreas Mikkelsen, également reparti en Rally2 le matin et désormais 11e, et Neuville s'étaient adjugé les ES16 et 17 à peine plus longues.

Trois spéciales sont au programme de la courte dernière étape ce dimanche, dont la Power Stage qui rapportera des points de bonus aux cinq plus rapides, pour un total de 60,17 kilomètres. Elles seront bien sûr à suivre en direct commenté sur Motorsport.com à partir de 16h00.

Classement après ES18/21

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

Citroën

RC1

2h57:21.4

2

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

Ford M-Sport

RC1

27.0

27.0

3

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

Toyota

RC1

29.2

2.2

4

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

1:15.7

46.5

5

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

4:37.1

3:21.4

6

Mexico Benito Guerra

Mexico Jaime Zapata

Škoda RC2

12:06.0

7.28.9

7

Bolivia Marco Bulacia

Argentina Fabian Cretu

Škoda RC2

15:39.6

3:33.6

8

Finland Jari-Matti Latvala

Finland Miikka Anttila 

Toyota RC1

16:32.4

52.8

9

Mexico Ricardo Triviño

Spain Marc Martí

Škoda RC2

21:59.6

5:27.2

10

Spain Dani Sordo

Spain Carlos Del Barrio

Hyundai RC1

21:59.7

0.1

Le classement complet est disponible ici.

Article suivant
Accusée de manipulation, l'équipe Citroën se défend

Article précédent

Accusée de manipulation, l'équipe Citroën se défend

Article suivant

Une mauvaise fiabilité est "inacceptable" pour Hyundai

Une mauvaise fiabilité est "inacceptable" pour Hyundai
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Mexique
Pilotes Sébastien Ogier , Esapekka Lappi
Équipes Citroën Total WRT
Auteur Jean-Philippe Vennin