ES1 & 2 - Breen et Hyundai annoncent la couleur

Craig Breen a pris les commandes du classement général du Rallye d'Ypres-Belgique après les deux premières spéciales disputées cet après-midi.

ES1 & 2 - Breen et Hyundai annoncent la couleur

Quelques heures seulement après le Shakedown remporté ce matin par Thierry Neuville à plus de 134 km/h de moyenne, les choses sérieuses ont débuté sur les chapeaux de roue autour d'Ypres.

Avant même le départ de la première spéciale Reninge-Vleteren et ses 15,00 km, Toyota s'est démarqué au jeu des choix de pneus. Si les pilotes M-Sport et Hyundai ont respectivement embarqué cinq et six pneus hard, les Yaris WRC ont opté pour quatre hard et deux soft. Premier sur la route, Sébastien Ogier a même misé sur trois gommes soft et hard.

Aux avant-postes, Hyundai Motorsport ne s'est pas fait piéger sur ces routes familières en plaçant dès les premiers kilomètres ses trois i20 Coupe WRC en haut du classement. Surprenant leader à l'issue de la première spéciale, Ott Tänak a semblé clairement plus en confiance dans la Hyundai par rapport à sa prestation décevante en Croatie avant de rentrer dans le rang dans le tronçon suivant suite à une petite erreur. 

Avec une monture livrant cette fois tout son potentiel (après ses problèmes rencontrés lors du Shakedown), Craig Breen a mis à profit son expérience sur les routes flamandes pour suivre le rythme de ses coéquipiers malgré "un gros choc sur une bordure en béton" dans l'ES1. Dans la deuxième spéciale Westouter-Boeschepe, qui avait la particularité de démarrer en Belgique pour se terminer en France, l'Irlandais a fait encore mieux en signant le scratch pour prendre la tête pour 0"7 face à Neuville, dans le bon rythme en ce début de rallye malgré des soucis avec sa paire de lunettes.

Du côté du team Toyota Gazoo Racing, la mise en route a été nettement moins efficace. Sur une route avec "beaucoup de poussière", l'option privilégiée par Sébastien Ogier ne s'est pas avérée payante, avec "quelques erreurs" suffisantes pour perdre déjà plus de 16" et le contact face aux hommes de tête. À plus de 10" du leader, Elfyn Evans s'est montré le plus rapide dans le clan japonais sans toutefois donner le sentiment de pouvoir rivaliser avec les i20 Coupe WRC.

Septième, Adrien Fourmaux a pris le meilleur sur Katsuta tout en faisant également une première différence face à son coéquipier Greensmith. De son côté, Pierre-Louis Loubet a déjà visité un champ à la suite d'un freinage raté.

Lire aussi :

La première boucle se poursuit à partir de 15h15 avec la spéciale de Kemmelberg et ses 23,62 km. Le Rallye d'Ypres est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de l'après-midi

ES1 : Estonia O. Tänak

ES2 : Ireland C. Breen

Belgium Rallye d'Ypres-Belgique - Classement après l'ES2

partages
commentaires
Favori à Ypres, Hyundai "préfère jouer l'outsider"
Article précédent

Favori à Ypres, Hyundai "préfère jouer l'outsider"

Article suivant

ES3 & 4 - Neuville et Breen font jeu égal

ES3 & 4 - Neuville et Breen font jeu égal
Charger les commentaires