ES1 & 2 - Ogier frappe d'entrée, Evans s'accroche

Imposant son rythme dès les premiers kilomètres, Sébastien Ogier a rapidement pris la tête du Rallye de Monza face à son coéquipier et rival pour le titre Elfyn Evans.

ES1 & 2 - Ogier frappe d'entrée, Evans s'accroche

Les hostilités ont débuté aux aurores ce vendredi en Lombardie. Après avoir quitté, dès 6h15, le parc fermé situé sur la voie des stands de l'autodrome de Monza, les 82 équipages ont mis le cap au nord pour une première matinée chargée. Tracées au nord de Bergame, à quelques encablures du Lac de Côme, les deux spéciales (à parcourir deux fois ce matin), Gerosa (10,96 km) et Costa Valle Imagna (22,11 km), ont donné le ton d'entrée de jeu sur des routes de montagne sinueuses, humides et bercées par intermittence par du brouillard, le tout à parfois plus de 1300 mètres.

 

Généralement à l'aise dans les spéciales matinales aux conditions délicates, Sébastien Ogier n'a pas manqué le réveil ce matin. Discret jeudi soir avec le huitième temps du shakedown, le septuple Champion du monde a remis les pendules à l'heure dès les premiers kilomètres en signant le premier meilleur temps avant d'être imité dans la spéciale suivante par son coéquipier Elfyn Evans. Sans surprise, le match pour le titre mondial entre les deux pilotes du Toyota Gazoo Racing est parti sur un train d'enfer, le Français gardant l'avantage pour 3"5.

Attendu aux avant-postes après ses deux victoires consécutives sur l'asphalte d'Ypres et de Catalogne, Thierry Neuville n'a quant à lui pu que constater les dégâts face aux deux Yaris WRC de tête. Repoussé déjà à plus de 16" du leader, le Belge a eu "du mal avec ses freins", mettant en cause le fait d'avoir embarqué deux roues de secours. En difficulté dans le brouillard, Dani Sordo s'est tout de même maintenu dans le sillage de son coéquipier à seulement 0"6.

Seul pilote parmi les WRC à avoir opté pour les pneus tendres (hard pour ses adversaires), Adrien Fourmaux n'a pas trouvé le bon compromis au volant d'une Fiesta "bougeant" beaucoup. Sixième, le pilote M-Sport a pu se caler dans les échappements d'Oliver Solberg, auteur d'une entame convaincante malgré l'adaptation à son nouveau copilote, le quatrième de la saison ! 

À la différence de ses deux coéquipiers en lutte pour la première place, Kalle Rovanperä a littéralement adopté un rythme de sénateur ce matin. Focalisé sur le championnat constructeurs, le Finlandais a déjà lâché plus d'une minute et risque de trouver le temps long ce week-end...

Lire aussi :

La première journée se poursuit à partir de 10h20 avec le second passage dans la spéciale de Gerosa et ses 10,96 km. Le Rallye de Monza est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES1 : France S. Ogier

ES2 : United Kingdom E. Evans

Italy WRC Rallye de Monza - Classement après l'ES2

partages
commentaires
La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "
Article précédent

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

Article suivant

ES3 & 4 - Ogier creuse l'écart face à Evans

ES3 & 4 - Ogier creuse l'écart face à Evans
Charger les commentaires