ES19 à 21 - Tänak à la faute, Latvala repasse devant

partages
commentaires
ES19 à 21 - Tänak à la faute, Latvala repasse devant
Par : Jean-Philippe Vennin
17 nov. 2018 à 23:16

Jari-Matti Latvala a repris la tête du Rallye d'Australie dimanche matin aux dépens de son équipier Ott Tänak, qui a commis une petite erreur, mais cela ne change rien à l'issue du championnat alors que trois spéciales restent à courir.

Jari-Matti Latvala, Toyota Gazoo Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Gazoo Racing
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Hayden Paddon, Sebastian Marshall, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Mads Ostberg, Torstein Eriksen, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport Ford
Sébastien Ogier, M-Sport Ford
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Ott Tänak est parti sur un rythme très (trop ?) élevé dans la deuxième des trois spéciales du dimanche matin aux Antipodes, alors qu'il comptait 12"6 de marge sur Jari-Matti Latvala à qui le patron de l'équipe Toyota, Tommi Mäkinen, avait demandé de ne pas se battre avec lui. Fort de deux bonnes secondes d'avance aux deux premiers des trois intermédiaires, l'Estonien est parti à la faute et s'est retrouvé avec l'avant de sa Yaris dans les arbres bordant la route. Il y a laissé une petite vingtaine de secondes.

"Je suis resté un petit moment bloqué sur la marche arrière. Le plan est de rester devant [Hayden] Paddon [troisième au général], car l'équipe est le plus important aujourd'hui [pour le titre des constructeurs], et bien sûr ce n'est pas facile", a éludé l'Estonien au point stop.      

Lire aussi:

Désormais à cinq secondes de Latvala, Tänak a signé un chrono identique à celui du Finlandais dans la troisième et dernière spéciale de la boucle (ES21), remportée par la troisième Yaris d'Esapekka Lappi, et l'écart est donc resté le même. Mäkinen fera probablement en sorte d'inverser à nouveau les positions si le besoin s'en fait sentir, dans l'intérêt de Tänak, pour le titre pilotes.

Celui-ci reste solidement entre les mains de Sébastien Ogier, toujours sixième au général. Deux positions derrière lui, le troisième prétendant à la couronne, Thierry Neuville, a continué sur son rythme impressionnant de la veille. Malgré une petite erreur dans l'ES20, il a remporté les deux premières spéciales de la boucle et signé le deuxième chrono de la dernière, réduisant d'une dizaine de secondes son retard sur Elfyn Evans et revenant à 21"5. 

Paddon, troisième à 19'"6 du leader, et Lappi, cinquième, ont à nouveau perdu du terrain au général sur Latvala et Østberg respectivement, avec lesquels ils avaient grandement réduit l'écart – grâce à la pluie – sur l'un des deux passages dans la super spéciale de samedi soir. Toujours quatrième, le pilote Citroën a 10'"5 d'avance sur Lappi, qui rejoindra cette équipe l'année prochaine avec Ogier.

À l'autre extrémité du top 10, Craig Breen a connu une matinée cauchemardesque avec l'autre C3, partant deux fois à la faute dans l'ES20 puis en commettant une autre dans la 21.

La boucle de l'après-midi reprendra les trois mêmes spéciales – dont les deux premières étaient très humides et glissantes ce matin – à partir de 1h01, heure de Paris. 

 
Article suivant
Latvala a reçu l'ordre de ne pas se battre contre Tänak en Australie

Article précédent

Latvala a reçu l'ordre de ne pas se battre contre Tänak en Australie

Article suivant

ES22 & 23 - Tänak et Neuville abandonnent, Ogier Champion du monde !

ES22 & 23 - Tänak et Neuville abandonnent, Ogier Champion du monde !
Charger les commentaires