ES2 & 3 - Rovanperä prend les devants, Evans déjà au ralenti

Kalle Rovanperä a pris les commandes du classement général sur le Rallye de l'Acropole après la troisième spéciale. Elfyn Evans a quant à lui déjà perdu près de deux minutes à la suite de problèmes de transmission.

ES2 & 3 - Rovanperä prend les devants, Evans déjà au ralenti

Au lendemain d'une première étape de 980 mètres chronométrés dans les rues d'Athènes, les concurrents ont pris la direction de Loutraki, l'ancienne ville hôte du rallye, pour les trois premières spéciales de la journée. Après une liaison déjà perturbée par un accident de la route (aucune voiture du rallye impliquée), les choses sérieuses ont réellement débuté sur les pistes cassantes et rugueuses situées aux abords de la cité balnéaire.

Sous un soleil radieux (enfin !), les conditions de routes ont été dignes du Rallye de l'Acropole avec un balayage rendu compliqué par les pierres et les portions sablonneuses. Bien que handicapé par le fait d'ouvrir, Sébastien Ogier a néanmoins réussi à accrocher le bon wagon en ne concédant que 4"3 à son coéquipier Kalle Rovanperä, nettement plus à son avantage en quatrième position sur la route. S'élançant un rang derrière le Finlandais, Ott Tänak a également tiré profit de sa position de départ pour signer le premier meilleur temps de la journée et se placer à 3" de la Yaris WRC de tête. À l'arrivée de l'ES3, l'Estonien a toutefois signalé quelques calages de son moteur ainsi qu'un début de surchauffe.

Derrière ce trio de tête bien regroupé, les écarts ont déjà pris de l'ampleur, à l'image de Dani Sordo, quatrième à 17"9 à la suite d'une pénalité (10") pour un départ volé (ES3). À huit dixièmes de son coéquipier, Thierry Neuville a eu du mal à trouver de la confiance ce matin au volant d'une i20 Coupe WRC dont il a souvent perdu l'arrière.

De son côté, Elfyn Evans a connu bien des galères. Contraint de prendre le départ de l'ES3 en retard (40" de pénalité), le Gallois a dû parcourir les 19,40 kilomètres au ralenti, la faute à des problèmes de transmission et à une boîte de vitesses bloquée sur le sixième rapport. Repoussé déjà hors du top 10 à près de deux minutes du leader, sa journée risque d'être encore longue puisqu'elle ne comporte aucune assistance avant ce soir...

Lire aussi :

La journée se poursuit avec le second passage dans la spéciale d'Aghii Theodori programmé à partir de 12h24 (en France). Le Rallye de l'Acropole est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES2 : Estonia O. Tänak

ES3 : Finland K. Rovanperä

Greece Rallye de l'Acropole - Classement après l'ES3

partages
commentaires
Départ de Suninen : une option en moins pour M-Sport en 2022

Article précédent

Départ de Suninen : une option en moins pour M-Sport en 2022

Article suivant

ES4 & 5 - Ogier fonce sur la tête, Neuville sombre

ES4 & 5 - Ogier fonce sur la tête, Neuville sombre
Charger les commentaires