ES2 à 4 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën

partages
commentaires
ES2 à 4 - Mikkelsen en tête devant deux Citroën
Par : Jean-Philippe Vennin
14 sept. 2018 à 09:05

Le pilote Hyundai a conservé la tête du classement général, dont il s'était emparé après la super spéciale de jeudi soir, devant deux Citroën au terme de la boucle matinale de ce vendredi.

Andreas Mikkelsen occupe la tête du général après les trois premières spéciales sur terre du Rallye de Turquie, devant les C3 WRC de Craig Breen et Mads Østberg. Comme lors de la super spéciale d'ouverture de jeudi soir sur asphalte, il a privilégié les pneus Michelin medium quand ses rivaux leur ont préféré les plus durs. Et après les avoir préservés aux maximum dans la deuxième des trois spéciales de la matinée, il a dit penser que son choix avait été le bon à l'arrivée de la dernière.

Lire aussi :

Breen s'était emparé du commandement en remportant le long et très cassant secteur chronométré de Çetibeli (ES2), qui ouvrait la journée, puis l'avait gardée après la suivante. Mais, craignant une crevaison à la suite d'un choc à l'avant gauche au début de la plus meuble ES4, il a assuré davantage dans celle-ci et rétrocédé la tête à Mikkelsen pour 6"3.

''Je ne savais même pas dans quelle minute j'étais [par rapport aux autres]'', avait déclaré l'Irlandais à l'arrivée de la terrible ES2. ''C'est un rallye de survie, je suis resté au milieu de la route sans prendre de risque et j'étais à fond quand le terrain était meilleur. J'écoutais juste ce que Scott [Martin, son copilote] disait et j'espérais que ça se passe au mieux.''

Neuville s'en sort bien 

Derrière l'autre C3 WRC d'Østberg, à 8''2 de Mikkelsen et 1"9 de son équipier, Thierry Neuville est le mieux placé des candidats au titre à 13''1 du leader. Une fois n'est pas coutume, le fait de s'élancer le premier n'a pas été un trop gros désavantage pour le Belge sur ces spéciales en terre, notamment en raison de la poussière en suspension qui a gêné ses suivants dans la première (ES2).

Sur la troisième Hyundai, Hayden Paddon, qui a dit quant à lui ne tirer aucun avantage de sa 11e position sur la route et a craint d'avoir cassé quelque chose dans l'ES3, complète le top 5 devant un Jari-Matti Latvala qui s'est dit trop prudent et surpris par son manque de rythme quand le terrain est cassant. Déplorant une mauvaise motricité, ses équipiers Esapekka Lappi et surtout Ott Tänak (à 33"4 de Mikkelsen) ne sont guère mieux lotis, en huitième et neuvième position devant Teemu Suninen.

Pas facile pour Ogier, bien pire pour Evans

Intercalé entre les deux premières des Yaris WRC, Sébastien Ogier ne pointe quant à lui qu'en septième position à 23"6 du leader sur la mieux placée des Ford M-Sport.

''On a essayé, mais on n'a pas eu les meilleures conditions ce matin. Dans la première spéciale, la poussière nous a coûté beaucoup de temps, puis dans la seconde j'avais les sensations pour attaquer, mais Thierry a été encore plus rapide'', a résumé le Français, auteur malgré tout du deuxième chrono de l'ES4 entre Mikkelsen et Neuville.

Mais le grand perdant de la matinée a bien été Elfyn Evans, au volant de la troisième Fiesta. Après un souci d'intercom et une petite sortie contre un talus dans l'ES2, il a rencontré dans la spéciale suivante un problème de différentiel ayant entraîné une fuite d'huile et qui a fait dire au patron de M-Sport, Malcolm Wilson, qu'il allait abandonner "au moins pour aujourd'hui''. Le Gallois est finalement reparti mais se retrouve à près de trois minutes du leader au classement général.

Lutte au sommet en WRC2

Le duel attendu fait déjà rare en WRC2 entre les frères ennemis de Skoda. Auteur des deux premiers scratchs de la matinée, Jan Kopecky compte cinq secondes d'avance sur Pontus Tidemand qui s'est emparé du troisième. Ils sont devancés par Henning Solberg, 11e du général sur une Ford Fiesta de la même catégorie R5 mais hors championnat.

En WRC Junior, le pilote FFSA Jean-Baptiste Franceschi a été le plus rapide de l'ES3 (comme jeudi soir dans l'ES1) mais il a perdu beaucoup de temps dans la précédente et la suivante, n'occupant que la septième place de la catégorie menée par Julius Tannert.

La boucle de l'après-midi, qui reprendra les trois mêmes spéciales, débutera à 12h37 et sera elle aussi à suivre en direct sur Motorsport.com.

Classement après ES4/17

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai

RC1

57:33.2

2

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

6.3

6.3

3

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

Citroën

RC1

8.2

1.9

4

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

13.1

4.9

5

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

 

Hyundai

RC1

20.4

7.3

6

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

 

Toyota

RC1

23.2

2.8

7

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

23.6

0.4

8

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

32.6

9.0

9

 

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1

33.4

0.8

10

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford M-Sport

RC1

48.1

14.7

Le classement complet sera disponible ici.

Prochain article WRC
ES1 - Mikkelsen meilleur temps, tête-à-queue pour Ogier

Previous article

ES1 - Mikkelsen meilleur temps, tête-à-queue pour Ogier

Next article

ES5 à 7 - Lutte (très) serrée entre Neuville, Ogier et Mikkelsen

ES5 à 7 - Lutte (très) serrée entre Neuville, Ogier et Mikkelsen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Turquie
Pilotes Andreas Mikkelsen , Mads Østberg , Craig Breen
Équipes Hyundai Motorsport , Citroën Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale