ES2 à 4 - Tänak en tête, Loeb dans le rythme

partages
commentaires
ES2 à 4 - Tänak en tête, Loeb dans le rythme
Par : Jean-Philippe Vennin
26 oct. 2018 à 11:21

Le pilote Toyota a frappé fort sur les trois premières spéciales en Espagne, reléguant à bonne distance ses rivaux pour le titre Thierry Neuville et Sébastien Ogier, alors que son équipier Jari-Matti Latvala a été la principale victime de la matinée.

Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Elfyn Evans, Daniel Barritt, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Dani Sordo, Carlos Del Barrio, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Andreas Mikkelsen, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Craig Breen, Scott Martin, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Sébastien Loeb, Daniel Elena, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Jari-Matti Latvala, Toyota Gazoo Racing
Éric Camilli, Benjamin Veillas, Volkswagen Motorsport VW Polo GTi R5

Ott Tänak est le troisième à s'élancer dans les spéciales sur terre de ce vendredi, sur le seul rendez-vous mixte de la saison (les deuxième et troisième étape se dérouleront sur asphalte). Et même si le balayage effectué par Neuville et Ogier, devant lui, l'avantage probablement, l'écart qu'il a creusé durant la boucle matinale sur ses deux adversaires, qui ont dit faire tout ce qu'il pouvaient, a de quoi étonner par son ampleur.

Auteur de deux meilleurs temps et battu d'un dixième de seconde seulement par Andreas Mikkelsen dans la longue spéciale de près de 40 kilomètres, le pilote Toyota compte en effet 24"4 et 37"8 d'avance sur le Français de M-Sport et et le Belge de Hyundai, qui sont cinquième et huitième.

Tänak et Ogier avaient privilégié un mélange de pneus mediums et durs pour ces trois spéciales – un choix qu'ils ont considéré a posteriori comme bon – alors que Neuville, qui ouvrait la route du fait de sa position de leader au championnat, avait davantage misé sur ces derniers. 

Lire aussi:

Le leadership de Tänak n'a été menacé que par l'un de ses équipiers chez Toyota, Jari-Matti Latvala, qui était parti pour le devancer nettement dans l'ES4 et prendre la tête du rallye mais a perdu 40 secondes en raison d'une crevaison à l'arrière gauche sur la fin.

Au volant de la troisième Yaris WRC, Esapekka Lappi a rencontré des problèmes de freins et manqué de confiance dans les deux premiers secteurs chronométrés, avant de bien se reprendre dans cette même ES4 avec le cinquième chrono, mais il n'est que neuvième au classement général.

Tänak est suivi à ce même classement général par des pilotes ayant disposé de meilleures conditions car s'étant élancés plus tard : Elfyn Evans est deuxième à 11"7 sur sa Ford M-Sport, devant les Hyundai de Dani Sordo et Mikkelsen qui pointent à 19"2 et 23"2 respectivement.

Loeb troisième de l'ES4

Cela n'a pas aussi bien fonctionné pour Teemu Suninen, pas du tout à l'aise avec la troisième Ford et seulement 11e derrière Latvala, à déjà près de 1'20 de Tänak.

Du côté de Citroën, Craig Breen a perdu ''dix à 15 secondes'' dans l'ES4 après un tête-à-queue, le moteur de la C3 ayant mis du temps à redémarrer, et occupe la sixième place provisoire. Même s'il s'est dit pas très à l'aise avec la voiture, Sébastien Loeb a quant à lui progressé au fil de la matinée pour signer le troisième temps de l'ES4 et remonter en sixième position au général, à 3"1 d'Ogier et 3"9 devant son équipier.

''J'ai le sentiment de ne pas être rapide, mais les temps ne semblent pas mauvais'', a-t-il expliqué au point stop. ''J'ai fait quelques erreurs et n'ai pas pu piloter comme au Mexique, mais c'était mieux qu'en début de matinée."

Camilli toujours leader

Éric Camilli a signé un meilleur et un deuxième temps du WRC2 avec sa nouvelle Volkswagen Polo GTI R5, avant un chrono moins satisfaisant dans l'ES4, et occupe toujours la tête de la catégorie avec 5"9 d'avance sur son illustre équipier Petter Solberg qui a été le plus rapide dans cette ES4. Les Škoda officielles de Jan Kopecký et Kalle Rovanperä sont troisième et cinquième, entourant la Fabia privée de Henning Solberg.

Pierre-Louis Loubet est sixième sur sa Hyundai mais Stéphane Lefebvre, qui était deuxième après la première ES du jour avec sa Citroën C3 R5, a perdu un peu plus de cinq minutes dans la suivante et abandonné en raison d'un souci technique.

La boucle de l'après-midi reprendra les trois mêmes spéciales à partir de 15h23. Elle sera bien sûr à suivre en direct commenté sur Motorsport.com.

Classement après ES4/18

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1

49:38.8

2 United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1

11.7

11.7

3

Spain Dani Sordo

Spain Calos Del Barrio

Hyundai

RC1

19.2

7.5

4

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai

RC1

23.2

4.0

5

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

24.4

1.2

6

France Sébastien Loeb

Monaco Daniel Elena

RC1

27.5

3.1

7

 Craig Breen

 Scott Martin

 

Citroën

RC1

31.4

3.9

8

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

37.8

6.4

9

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

41.2

3.4

10

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

45.3

4.1

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
ES1 - Ogier impressionne à Barcelone

Article précédent

ES1 - Ogier impressionne à Barcelone

Article suivant

ES5 à 7 - Tänak creuse l'écart, Loeb joue le podium

ES5 à 7 - Tänak creuse l'écart, Loeb joue le podium
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Catalogne
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale