ES5 & 6 - Sordo à l'abordage, naufrage pour Latvala

La pluie s'est arrêtée mais non sans avoir rendu les conditions incroyablement difficiles en Catalogne où l'Espagnol de Hyundai, auteur de deux meilleurs temps, a pris les commandes à domicile.

Dani Sordo a réalisé le meilleur chrono sur les 12,50 km de Caseres 2 (ES5) avec 4”1 secondes d'avance sur Kevin Abbring, qui s'est élancé en 14e position, et 4”5 sur un Mads Østberg que laissait pourtant perplexe le comportement de sa Ford. Surtout, il battait de 16”3 le précédent leader, Sébastien Ogier, auteur du onzième chrono derrière une série de pilotes partis, à l'exception de Hayden Paddon et Andreas Mikkelsen, beaucoup plus tard dans la spéciale.

C'était très piégeux et glissant”, a résumé l'Espagnol, qui prenait la tête du rallye avec 6”1 et 11”8 d'avance sur les deux Volkswagen d'Ogier et Mikkelsen. “Le temps est bon et je suis très content. La voiture est parfaite.”

Dans des conditions terribles, avec beaucoup d'ornières ayant fait dire à Ogier, qui s'élance le premier dans les spéciales, qu'il était difficile de rester sur la route, Kris Meeke et Hayden Paddon ont signé le troisième meilleur temps ex æquo à 5”2 de Sordo.

C'est une surprise”, a reconnu le Néo-Zélandais. “On a toujours le même problème avec l'accélérateur et on ne peut rien y faire avant ce soir. J'ai complètement changé mon style de pilotage pour compenser et faire en sorte que le turbo continue de fonctionner. Ça allait ici, mais [ça n'ira] peut-être pas dans la longue spéciale [ES7].”

Dur pour Neuville et Latvala 

Cette spéciale s'est moins bien déroulée pour Thierry Neuville que pour ses deux équipiers chez Hyundai, Sordo et Paddon. Le Belge, qui était deuxième du général, l'a terminée avec une i20 en piteux état, dépourvue de calandre et avec une roue apparemment tordue.

“C'est arrivé dans un lent virage à droite”, a expliqué le Belge qui n'a pourtant concédé que 18”1 à Sordo dans cette spéciale. “J'étais à l'intérieur et je suis parti en tête-queue. J'ai calé et il m'a fallu beaucoup de temps pour repartir.”

C'était pire encore pour Jari-Matti Latvala, meilleur temps de l'ES4 en fin de matinée, dont la Polo a été signalée arrêtée dans la spéciale après un peu moins de dix kilomètres et qui a terminé celle-ci avec un temps supérieur de sept minutes à celui de Sordo.

 

Ogier a confirmé en terminant le second passage dans Bot (ES6 - 6,50 km) qu'ouvrir la route était plus difficile dans ces conditions que le matin. Sordo, qui ne partait pas si loin puisqu'en cinquième position, l'a une nouvelle fois devancé de 5”7 (avec Ott Tänak, Kris Meeke et Craig Breen intercalés), portant son avance à 11”8 sur le Français et 5”8 à Mikkelsen qui n'a concédé qu'un dixième à son coéquipier.

“La voiture est incroyable, très sympa à conduire, l'équilibre est parfait. Incroyable”, a déclaré le nouveau leader.

Le second passage dans la longue et mixte Terra Alta (ES7 - 38,95 km), dernière spéciale de la première étape, a débuté à 15h21.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Espagne
Pilotes Jari-Matti Latvala , Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Type d'article Résumé de spéciale
Tags es5 & 6, rallye de catalogne, résumé