WRC
04 sept.
Événement terminé
C
Rally d'Italie
29 oct.
Prochain événement dans
39 jours
C
Rallye d'Ypres
19 nov.
Prochain événement dans
60 jours

ES5 - Ogier gère, les Citroën sonnent la charge

partages
commentaires
ES5 - Ogier gère, les Citroën sonnent la charge
Par :

Sur sa DS3, Kris Meeke a réalisé le meilleur temps de la première spéciale de la matinée de samedi, la plus longue de ce Tour de Corse et disputée sur le sec, avec pas moins de 17 secondes d'avance sur le deuxième.

Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Volkswagen Polo R WRC, Volkswagen Motorsport
Craig Breen, Scott Martin, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Le Britannique, retardé de plus de deux minutes par une crevaison qui l'a repoussé à la 11e place du classement général en fin de première étape alors qu'il occupait auparavant la deuxième, n'a pas fait de détail sur l'ES5 d'Orezza-La Porta - Valle di Rostino... à sa plus grande surprise.

Je pensais vraiment que j'étais lent”, a réagi le vainqueur des derniers Rallyes du Portugal et de Finlande, qui a fait un bond en avant de trois positions. “Dans mon esprit, tout est maintenant focalisé sur 2017. Ça fait du bien.”

Et ce n'est pas tout pour Abu Dhabi Total World Rally Team, qui aligne cette année des DS3 WRC préparées par PH Sport sur un certaine nombre de manches du championnat, puisque Craig Breen s'est montré le quatrième plus rapide, à 20”3 de son équipier, pour sa deuxième journée seulement au volant d'une World Rally Car sur asphalte.

J'ai mal piloté”, a-t-il pourtant lancé lui aussi à l'arrivée. “J'étais assez déçu mais en voyant le chrono, ce n'est évidemment pas si mal. Je suppose que je dois être satisfait.”

Ogier "trop prudent"

Auteur du quatrième chrono de la spéciale derrière Andreas Mikkelsen, Sébastien Ogier a porté son avance à 52”6 sur Thierry Neuville. Le leader du rallye a eu un début de spéciale particulièrement peu incisif puisque Mikkelsen, Neuville (de 11”3 !), Hayden Paddon, Latvala, Meeke et Éric Camilli étaient tous plus rapides que lui au premier intermédiaire (et Dani Sordo à égalité avec la Polo).

C'était un mauvais départ, j'étais trop prudent”, a-t-il confirmé. “[C'était] trop glissant peut-être. Je ne veux pas prendre trop de risques car c'est une spéciale à crevaisons. Pas besoin d'attaquer vraiment, j'essaie de piloter proprement.”

Au coude-à-coude avec son équipier durant toute la spéciale, Mikkelsen l'a finalement devancé de trois dixièmes de seconde au terme des 53,72 km ! “C'était une spéciale propre mais très difficile pour les pneus et pour savoir à quel point attaquer”, a expliqué le Norvégien qui n'a plus de problème avec son pied qui s'engourdissait vendredi matin. “[Je suis] assez content de mon pilotage.”

Latvala a signé le cinquième temps dans le sillage de ses équipiers mais un peu à distance malgré un meilleur début d'étape que la veille, à 4”6 de Mikkelsen et 4”3 d'Ogier. “Je sais que je peux encore améliorer. Il y a des portions où mes notes ne sont pas les meilleures qui soient”, a admis le Finlandais. “Mais on va dans la bonne direction.”

Thierry Neuville, sixième chrono derrière les trois Volkswagen et devant l'autre Hyundai de Dani Sordo, a déclaré être sur un rythme régulier, sans prendre de risques, et que tout s'était bien passé pour lui. Toujours deuxième du général mais ayant “lâché” 8”9 à Mikkelsen sur cette spéciale, il ne compte cependant plus que 6”4 d'avance sur le Norvégien.

Le troisième pilote de la marque coréenne, Hayden Paddon, a terminé huitième à 42”9 du scratch en admettant avoir trop fait chauffer ses freins et perdu confiance sur les deux derniers tiers du parcours. Il a précédé Éric Camilli, qui n'a plus que 4”4 d'avance sur Meeke au classement général, et Elfyn Evans qui s'est montré le plus rapide du WRC2 sur sa Ford et a porté son avance sur la Skoda de Jan Kopecky à 20”6.

Kevin Abbring est toujours troisième de la catégorie sur sa nouvelle Hyundai i20 R5 alors que celle de Stéphane Sarrazin a rencontré un problème de moteur. Julen Maurin a effectué un tête-à-queue et Quentin Gilbert, reparti en Rally2, a connu de nouveaux soucis mécaniques. En WRC3 et Junior WRC, Laurent Pellier a repris la tête du classement général à Yohan Rossel.

La seconde spéciale de la matinée, Novella – Pietralba 1 (ES6 – 30,80 km) doit débuter à 11h03.

 
ES4 - Ogier conclut la première journée en tête

Article précédent

ES4 - Ogier conclut la première journée en tête

Article suivant

ES6 - Scratch pour Ogier et Mikkelsen, fini pour Meeke

ES6 - Scratch pour Ogier et Mikkelsen, fini pour Meeke
Charger les commentaires