ES5 - Ogier reprend de l'air, Breen en tonneau

partages
commentaires
ES5 - Ogier reprend de l'air, Breen en tonneau
Par : Jean-Philippe Vennin
28 oct. 2016 à 14:07

Le Français s'est montré le plus rapide dans la première spéciale de l'après-midi, faisant repartir à la hausse son avance sur Ott Tänak, tandis que l'Irlandais de Citroën a été la seconde victime du jour après Andreas Mikkelsen.

Le second passage dans les 31,82 km de Myherin, deuxième plus longue spéciale du rallye, a été remporté comme le premier par Sébastien Ogier, que la transmission de sa Volkswagen semble laisser tranquille pour l'instant après le bruit suspect entendu par le Français dans l'ES4.

Alors qu'il devançait le quadruple Champion du monde aux deux premiers intermédiaires, Ott Tänak, vainqueur des deux premières spéciales de la matinée sur sa Ford DMACK, lui a concédé 7”4 au terme de la spéciale pour se retrouver à 15”1 au classement général.

On a eu quelques problèmes avec l'arrière”, a expliqué l'Estonien. “Je ne sais pas pourquoi.”

La spéciale a été marquée par la sortie de route de Craig Breen, parti en tonneau (sans mal pour lui ni pour son copilote Scott Martin) sur sa DS3 WRC alors qu'il occupait la sixième place du général. 

Le coéquipier de Breen, Kris Meeke, auteur du quatrième chrono derrière Tänak, a concédé 5”9 à Jari-Matti Latvala, lui-même deuxième de la spéciale à 4”8 d'Ogier. Toujours quatrième au général, le Britannique se retrouve à 6”1 du Finlandais qui, associé à Ogier, assure à ce stade le titre des constructeurs à Volkswagen.

Neuville surpris

Leur équipier Andreas Mikkelsen, qui représente l'équipe “B” du constructeur allemand, a entamé une très longue après-midi sur sa Polo à l'arbre de transmission avant cassé, perdant deux minutes et dix-huit secondes sur le meilleur temps. Il voit s'éloigner encore un peu plus son rival pour la deuxième place du championnat, Thierry Neuville, surpris de terminer la spéciale avec 14 secondes de retard sur Ogier.

J'ai essayé de garder une trajectoire propre tout le temps. Peut-être était-elle trop propre, je ne sais pas”, s'est interrogé le Belge, sixième temps de la spéciale au milieu d'un tir groupé de Hyundai - devant Dani Sordo et derrière Hayden Paddon. Tous trois occupent les mêmes positions, et dans le même ordre, au général, le Néo-Zélandais faisant remarquer que les voitures de la marque coréenne sont plus proches en performance des Polo qu'elles ne l'étaient l'année dernière.

Alerte pour Gilbert

Mads Østberg, Stéphane Lefebvre (qui a déclaré avoir perdu sa concentration et piloté bien au milieu de la route après avoir vu la sortie de son équipier Breen) et le leader du WRC2, Esapekka Lappi, complètent le top 10. Ce dernier compte désormais 17”3 d'avance sur l'autre Skoda de Teemu Suninen, qui a accompli un tête-à-queue à haute vitesse.

Les deux Finlandais précèdent les WRC d'Éric Camilli (victime d'une crevaison dans l'ES4), Mikkelsen, Lorenzo Bertelli et Quentin Gilbert qui a parlé d'une grosse odeur d'essence dans sa DS3 WRC. Entre les deux derniers cités se sont intercalées les deux autres Skoda R5 officielles de Jan Kopecky et Pontus Tidemand.

La courte deuxième spéciale de l'après-midi, Sweet Lamb 2 (ES6 - 4,24 km) a débuté à 15h45 et le second passage dans la plus longue de l'épreuve, Hafren 2 (ES7 – 35,14 km) est prévu à partir de 15h58.

 

 

Prochain article WRC
ES6 & 7 - Latvala perd beaucoup de temps

Previous article

ES6 & 7 - Latvala perd beaucoup de temps

Next article

ES4 - Problème pour Mikkelsen... et Ogier ?

ES4 - Problème pour Mikkelsen... et Ogier ?

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé de spéciale