ES6 & 7 - Ogier passe en tête devant Mikkelsen et Tänak

Sébastien Ogier s’est emparé de la tête du Rallye de Pologne à l’issue de la deuxième spéciale de l’après-midi (ES7) après avoir signé ses deux meilleurs temps en spéciale du rallye. Il possède 1”7 d’avance sur Andreas Mikkelsen, le mieux placé de ses équipiers chez Volkswagen.

Jari-Matti Latvala, une nouvelle fois derrière Mikkelsen donc, est 4e à 9”5. Entre ces deux-là, on trouve l’ancien leader, Ott Tänak, qui a perdu deux places au général lors de la seule ES7.

Le jeune pilote Ford ne pointe qu’à 2”4 d’Ogier et 0”7 de Mikkelsen. Mais il ne bénéficie plus d’une position favorable sur la route comme ce matin, les spéciales ayant été “balayées” lors du premier passage.

Hayden Paddon, qui confirme sa belle prestation du Rallye de Sardaigne, a gagné deux places au général et se retrouve 5e grâce à un judicieux choix de pneus (lire ci-dessous). Neuville, Kubica, Meeke (trois places de perdues, même causes et mêmes effets mais dans l’autre sens...), Østberg et Evans complètent le top dix devant Sordo. Lappi est toujours en tête du WRC2.

Le départ de la prochaine spéciale sera donné à partir de 16h45.

 

Le film des spéciales

ES6 Babki 2 (14,65 km)

Le leader, Tänak, n’a emmené que des pneus tendres (six) pour cette boucle de l’après-midi. Parmi ses adversaires en Michelin, son équipier Evans et Meeke ont fait de même avec cinq chacun. Ogier a quatre tendres et un dur, Østberg et Sordo quatre tendres et deux durs, Neuville quatre tendres et un dur, Latvala et Mikkelsen trois tendres et deux durs, Paddon et Abbring quatre durs et deux tendres...

Premier scratch pour Ogier qui améliore de 14 secondes son temps du premier passage et de dix celui de Tänak qui avait été le plus rapide ce matin. “La route est bien plus propre,” dit-il. “Ça va être une boucle intéressante, je pense...”

L’Estonien réalise quant à lui le 5e chrono, à trois secondes de celui qu’il l’avait signé dans la matinée, et conserve la tête avec 10”9 d’avance sur Mikkelsen.

Ce dernier s’est fait une belle chaleur lors d’une excursion hors-piste et n’est que 7e de la spéciale à 4”7. “On est sortis dans un champ,” relate Andreas. “Il y a des spectateurs à de mauvais endroits, à l’extérieur des virages. On a eu de la chance, beaucoup de chance.”

Robert Kubica réalise sa meilleure performance du jour avec le 2e chrono à 1”5 d’Ogier et 0”7 devant Latvala. “On a les Pirelli les plus tendres,” dit-il. “Je n’étais pas sûr que ça fonctionnerait, maintenant je le suis.”

Le Finlandais, pour sa part, a mélangé les Michelin durs (à l’avant) et les tendres (à l’arrière).

Kris Meeke, 4e, signe une autre belle performance. Paddon est 6e derrière Tänak et devant Mikkelsen. Neuville, Evans (qui a monté quatre pneus tendres), Østberg et Sordo viennent ensuite.

Je ne trouve toujours pas le bon rythme, mais je sais dans quelle direction je dois aller,” dit le Norvégien de Citroën. C’est déjà ça...

Nouveau meilleur temps pour Lappi, leader en WRC2. Lefebvre a pu colmater la fuite à son radiateur survenue après sa sortie de route de ce matin mais il n’est plus que 6e (derrière Kruuda, Tidemand, Suninen et Kremer) et ne compte que quatre secondes d’avance sur Julien Maurin.

ES7 Stanczyki 2 (39,12 km)

Nouveau scratch pour Ogier, 35 secondes plus rapide que ce matin mais qui en termine avec son pneu avant droit salement amoché. “J’ai été un peu trop agressif,” dit-il. “Ça va le faire [pour finir la journée], mais il va falloir être prudent.”

Latvala, qui a craint aussi pour ses pneus, et Mikkelsen le suivent à respectivement 1”2 et 4”4. “Je ne suis pas confiant à 100 %” admet ce dernier qui passe devant Tänak mais derrière Ogier au général. “Je n’attaque plus qu’à 98 % et préfère jouer la sécurité.”

Tänak ne réalise que le 7e chrono et perd le commandement du rallye. “Pas de freins, plus de pneus, que pouvais-je espérer d’autre ?” demande-t-il.

Les pilotes Citroën se mordent aussi les doigts d’avoir monté quatre tendres. “C’était clairement le mauvais choix,” dit Meeke, qui perd 23”2 sur Ogier et sa 5e place au général au profit de Neuville.

Le Belge signe le 6e temps de la spéciale derrière Kubica et devant Tänak.

À l’inverse, Paddon, avec quatre pneus durs, signe un bon 4e temps et le premier des non-VW. “Ça a été difficile au début,” dit-il, “le temps de les faire monter en température, mais ça s’est beaucoup mieux passé par la suite.”

Nouveau problème pour Lefebvre en WRC2, qui perd plus d’une minute sur les Skoda et passe la ligne avec une pression d’huile en chute libre...

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Pologne
Pilotes Sébastien Ogier
Type d'article Résumé de spéciale
Tags ogier, pologne, wrc