WRC
04 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
C
Rally d'Italie
08 oct.
Prochain événement dans
12 jours
C
Rallye d'Ypres
19 nov.
Prochain événement dans
54 jours

ES4 à 6 - Tänak augmente son avance, Loeb remonte

partages
commentaires
ES4 à 6 - Tänak augmente son avance, Loeb remonte
Par :

Le pilote Toyota a remporté les deux véritables spéciales de l'après-midi et creusé l'écart avec ses rivaux dans la course au titre, alors que le nonuple Champion du monde est revenu aux portes du top 5.

Avec de meilleures conditions de grip vendredi après-midi dans les spéciales d'El Puma (ES4 - 30,72 km) et d'Espigado (ES5 - 22,26 km), Ott Tänak a augmenté son avance pour la porter à 22"4 sur Sébastien Ogier et 29"5 sur Thierry Neuville, qui a perdu une position et ne figure plus sur le podium provisoire. Ces deux derniers ont indiqué qu'il y avait plus de balayage que le matin – mais cela n'a pas semblé gêner l'Estonien, qui s'élançait juste derrière eux et les a largement devancés.

"C'est bien. Bien sûr, on a appris la spéciale ce matin et on est plus confiants. La voiture va aussi mieux désormais, c'est un ensemble de choses", a expliqué le leader au point stop de l'ES4, alors que son dauphin a déclaré : "C'est assez logique [que Tänak soit plus rapide que lui et que lui soit plus rapide que Neuville], il y a pas mal de balayage maintenant. On fait de notre mieux." 

Lire aussi:

Neuville a cédé la troisième place du classement général à Jari-Matti Latvala dès la première ES de l'après-midi, invoquant le fait de ne pas l'avoir parcourue entièrement à vitesse de course le matin en raison de la neutralisation survenue alors qu'il était le seul à s'être déjà élancé. Le pilote Hyundai et leader du championnat restait d'ailleurs furieux, en fin de journée, du chrono forfaitaire qui lui a ainsi été attribué dans l'ES2 – et de ne pas savoir si ledit chrono allait être modifié.

"J'ai attaqué comme un fou mais il y a trop de balayage cet après-midi, j'ai trop de patinage", a dit le Belge – qui n'est qu'à 0"7 de Latvala après un deuxième temps derrière Loeb dans la super spéciale de Concepción (ES6) – au point stop de l'ES5, avant d'ajouter en effet : "On essaie d'avoir la meilleure position de départ pour demain mais on ne connaît toujours pas notre temps de ce matin, ce qui est inadmissible à ce niveau."

Loeb dépasse Evans

Un autre pilote furieux, mais contre lui-même, était Latvala qui a commis une erreur dans les dernières centaines de mètres d'Espigado alors qu'il était parti pour signer le meilleur temps. "Comment est-ce que je peux être aussi stupide ? Je trouve moyen de caler à un carrefour. Je n'ai pas de mots", s'est-il à la fois interrogé et exclamé à l'arrivée. Et de répéter, lui qui avait déjà déploré plusieurs erreurs le matin : "Comment est-ce que je peux être aussi stupide ?"

Le Finlandais compte donc seulement 0"7 d'avance sur un Neuville suivi à 17"0 par Kris Meeke, ce dernier désormais sous la menace de Sébastien Loeb à 2"2 – qui a signé deux deuxièmes temps dans l'ES4 puis l'ES5, dépassant Elfyn Evans, puis gagné la courte ES6. "J'ai attaqué fort tout l'après-midi, je me sentais plus à l'aise et les conditions étaient meilleures. Mais partir plus tôt demain pourrait aussi être un désavantage si la route sèche", a déclaré l'Alsacien.

Sa position de départ a pu avantager Loeb l'après-midi, mais les chronos d'Andreas Mikkelsen (qui a failli partir en tonneau dans l'ES5), Teemu Suninen et Esapekka Lappi, partis juste devant ou derrière lui, démontrent que là n'est pas la seule explication. Comme Evans et Meeke, les trois ont dit manquer totalement de confiance sur un terrain en meilleure condition mais toujours glissant – et que les concurrents avaient reconnu en partie dans le brouillard il y a quelques jours.

Kalle Rovanperä (Skoda) a pris la tête du WRC2 Pro en dépassant Mads Østberg (Citroën) et le local Alberto Heller a fait de même face à Takamoto Katsuta en WRC2 (tous deux sur Ford). Samedi, la deuxième étape (à peine plus courte que la première avec 121,16 kilomètres chronométrés) comprendra deux boucles de trois spéciales et sera à suivre en direct sur Motorsport.com à partir de 14h00.

Classement après ES6/16

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

 Toyota

RC1 1h23'12"8
2

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

 Citroën

RC1

22"4

22"4

3

Finland Jari-Matti Latvala

Finland Miikka Anttila

 Toyota

RC1

28"8

6"4

4

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

 Hyundai

RC1

29"5

0"7

5

United Kingdom Kris Meeke

United Kingdom Seb Marshall

Toyota

RC1

46"5

17"0

6

France Sébastien Loeb

Monaco Daniel Elena 

 Hyundai

RC1

48"7

2"2

7

United Kingdom Elfyn Evans

United Kingdom Scott Martin

 Ford M-Sport

RC1

1'01"4

12"7

8

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

 Hyundai

RC1

2'08"1

1'06"7

9

Finland Teemu Suninen

Finland Marko Salminen

 Ford M-Sport

RC1

 2'08"1

1"0

10

Finland Esapekka Lappi

Finland Janne Ferm

 Citroën

RC1

2'18"3

9"2

Le classement complet sera disponible ici.

 

ES1 à 3 - Tanak en tête d'un rallye "difficile"

Article précédent

ES1 à 3 - Tanak en tête d'un rallye "difficile"

Article suivant

Suivez le Rallye du Chili en direct

Suivez le Rallye du Chili en direct
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Chili
Catégorie Jour 1
Auteur Jean-Philippe Vennin