ES7 - Le duel entre Ogier et Evans tient toutes ses promesses

Devancé dans les spéciales montagneuses par Sébastien Ogier, Elfyn Evans a pris l'avantage sur le circuit de Monza pour conclure la première étape avec 1"4 d'avance. Au championnat, le Français est toujours en position idéale pour être sacré.

ES7 - Le duel entre Ogier et Evans tient toutes ses promesses

La première étape du Rallye de Monza s'est terminée de nuit sur l'autodrome. Après un début de journée aux aurores dans les spéciales sinueuses des Alpes bergamasques, puis un retour sur le circuit en début d'après-midi avec une spéciale empruntant principalement les axes de services, les hostilités ont pris fin ce vendredi soir avec le secteur chronométré de "Grand Prix" (10,29 km) tracé exclusivement sur l'asphalte entre le circuit actuel de la F1 et l'ancien anneau de vitesse. Si les conditions météorologiques ont été nettement plus clémentes que l'an passé, où la pluie et la neige avaient chamboulé le scénario du rallye, le défi imposé aux pilotes a été tout autant exigeant.

Lancés dans une ultime bataille en vue du titre mondial, Sébastien Ogier et Elfyn Evans s'en sont donné à cœur joie à coups de dixièmes toutes la journée. À l'image de cette dernière spéciale où le Gallois a repris 0"1 à son coéquipier, les écarts n'ont jamais décollé entre les deux Toyota Yaris WRC, comme en attestent les 1"4 au terme de cette première étape. "Seulement" deuxième, le septuple Champion du monde a cédé du terrain sur l'autodrome après une matinée maîtrisée dans les montagnes avec trois meilleurs temps. Handicapé par des problèmes de freins (ES5), il a également admis qu'il n'avait pas pris tous les risques sur les spéciales jonchées de pièges (barrières, plots en béton, bottes de paille, etc..) du circuit.

Sur la dernière marche du podium, Thierry Neuville n'a pu suivre le rythme imposé aux avant-postes ce matin avant de finalement réduire l'écart et de se maintenir à 21"6 du leader. Grâce à "un petit changement" qui a fait "une grande différence", Dani Sordo a bien terminé la journée en claquant son premier scratch, une performance lui permettant de revenir dans les échappements de son coéquipier à seulement 3".

Derrière les deux i20 Coupe WRC officielles, Oliver Solberg a quant à lui signé une journée convaincante. Rapidement débarrassé de la menace Adrien Fourmaux, sorti de la route dans l'ES3, le Suédois a consolidé sa cinquième place face à Takamoto Katsuta, auteur de plusieurs chronos intéressants sur le circuit.

Lire aussi :

La deuxième journée débute à partir de 07h38 avec le premier passage dans la spéciale de San Fermo et ses 14,80 km. Le Rallye de Monza est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la journée

ES1 : France S. Ogier

ES2 : United Kingdom E. Evans

ES3 : France S. Ogier

ES4 : France S. Ogier

ES5 : United Kingdom E. Evans

ES6 : Belgium T. Neuville

ES7 : Spain D. Sordo

Italy WRC Rallye de Monza - Classement après l'ES7

partages
commentaires
Fourmaux, un mauvais choix de pneus pour expliquer son tonneau
Article précédent

Fourmaux, un mauvais choix de pneus pour expliquer son tonneau

Article suivant

Ogier : "Je suis heureux d'être là où je suis pour le moment"

Ogier : "Je suis heureux d'être là où je suis pour le moment"
Charger les commentaires