ES5 à 7 - Derrière Tänak, Ogier distance Neuville

partages
commentaires
ES5 à 7 - Derrière Tänak, Ogier distance Neuville
Par : Jean-Philippe Vennin
17 août 2018 à 17:25

Le Français a conservé sa deuxième place, pas trop loin du pilote Toyota, au terme de la première étape du Rallye d'Allemagne, tout en creusant l'écart avec le leader du championnat.

Auteur de trois meilleurs temps dans les trois spéciales de l'après-midi, Ott Tänak en a donc remporté cinq d'affilée ce vendredi, seule la première du jour lui ayant échappé. L'Estonien, qui a gagné en confiance dans la matinée et l'a confirmé lors des seconds passages, a repris 5''1 à Sébastien Ogier sur la deuxième boucle du jour et le devance désormais de 12''3 au général.

"Je ne peux pas me plaindre. Ce matin, ce n'était pas parfait mais les temps étaient là", a rappelé l'Estonien. "Je suis content de la voiture, la performance est là et le feeling aussi, j'ai pas mal apprécié. J'estime que ce n'est pas une surprise [d'en être là], nous avons été dans le coup partout cette année."

Lire aussi :

S'il n'a pas perdu trop de temps sur le leader, Ogier a en revanche distancé constamment son principal rival dans la course au titre, Thierry Neuville, qui a dit avoir attaqué en permanence mais ne pas comprendre pourquoi il était moins rapide cet après-midi avec sa Hyundai (dont la boîte de vitesses avait été remplacée à l'assistance de la mi-journée suite à la petite fuite d'huile du matin). Après avoir creusé un peu l'écart dans l'ES5, le pilote M-Sport a doublé son avance sur le Belge dans la suivante, la portant à 14 secondes avant de la fixer à 15''1.

"On s'attendait à être mieux qu'en Finlande car c'est un rallye très différent. Je suis content de la voiture, le châssis semble très bien fonctionner, mais se battre contre le package formé par Ott et Toyota est difficile", a déclaré Ogier.

Des écarts très réduits

La lutte à quatre pour la quatrième place a pris une nouvelle tournure dès la première spéciale de l'après-midi, Elfyn Evans gagnant trois positions aux dépens de Jari-Matti Latvala, Esapekka Lappi et Dani Sordo – le premier cité du trio ayant lui-même dépassé les deux derniers. Le groupe se tenait alors en trois secondes, mais s'est un peu scindé après l'ES6 en deux duos séparés de quatre et trois dixièmes respectivement, alors que Sordo avait pris l'avantage sur Lappi qui a souffert toute la journée avec la poussière déposée par ceux qui le précédaient sur la route.

L'ordre est resté le même dans l'ultime spéciale du jour et l'écart est désormais d'une seconde entre Evans, revenu à 10''4 de Neuville, et Latvala... et d'un dixième seulement entre Sordo et Lappi.

Problème pour Østberg

Une autre belle bagarre a opposé Craig Breen et Andreas Mikkelsen pour la huitième place, le pilote Citroën prenant le dessus sur celui de Hyundai dans l'ES5 puis gardant lui aussi une seconde d'avance après les deux suivantes. Derrière eux, Mads Østberg a perdu plus de 20 secondes dès le premier secteur chronométré de l'après-midi, en raison d'une perte de puissance qu'il a ensuite ''traînée'' tout le reste de l'après-midi.

Le directeur de Citroën Racing, Pierre Budar, a indiqué que le problème était une température d'admission d'air trop élevée et qu'il était survenu à cause d'une erreur de l'équipe à l'assistance de la mi-journée, en remplaçant le pare-choc avant de la C3. Østberg a ainsi concédé la dixième place à Teemu Suninen – en progrès cet après-midi pour son premier rallye asphalte sur une WRC – et ferme désormais la marche parmi les WRC officielles, à 6''7 du pilote M-Sport.

Direction Baumholder

Jan Kopecký est toujours en tête du WRC2 avec sa Škoda officielle, ayant signé dans l'ES5 son second meilleur chrono du jour. Nils Solans a dépassé Yoann Bonato pour la deuxième place dans cette même spéciale puis s'est montré le plus rapide dans la suivante, mais a encaissé entre temps une pénalité pour pointage en retard qui l'a fait rétrograder au classement.

Le Champion de France en titre a donc retrouvé sa position, désormais à 22"2 de Kopecky et un dixième seulement devant un autre Français, Éric Camilli sur sa Ford M-Sport. Kajetan Kajetanowicz et Kalle Rovanperä complètent le top 5. Après avoir rencontré des problèmes le matin, Stéphane Lefebvre, Nicolas Ciamin et Pierre-Louis Loubet sont beaucoup plus loin, tout comme Gus Greensmith qui avait figuré solidement dans ce top 5.

Samedi, la deuxième étape sera la plus longue du rallye avec deux boucles de quatre spéciales pour un peu plus de 150 kilomètres chronométrés, en majeure partie sur le revêtement très différent du camp d'entraînement militaire de Baumholder. Comme la première, elle sera à suivre en direct sur Motorsport.com alors que Motorsport.tv propose pour sa part des résumés quotidiens en soirée.

Classement après ES7/18

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1

59'22"6

 

2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

12.3

12.3

3

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

27.4

15.1

4

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford M-Sport

RC1

37.8

10.4

5

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

38.8

1.0

6

 Dani Sordo

 Carlos Del Barrio

Hyundai

RC1

42.7

3.9

7

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota

RC1

42.8

0.1

8

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

58.0

15.2

9

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai

RC1

59.0

1.0

10

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford M-Sport

RC1

1:21.4

22.4

Le classement complet sera disponible ici.

Prochain article WRC
ES2 à 4 - Tänak, Ogier et Neuville déjà devant

Previous article

ES2 à 4 - Tänak, Ogier et Neuville déjà devant

Next article

ES8 & 9 - Sordo se rapproche du podium provisoire

ES8 & 9 - Sordo se rapproche du podium provisoire
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Catégorie Étape 1
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville , Ott Tänak
Équipes Toyota Racing , M-Sport , Hyundai Motorsport , Citroën Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Rapport d'étape