ES7 & 8 - Rovanperä fait la différence face à Tänak et Ogier

Kalle Rovanperä a profité des deux premières spéciales de la journée pour creuser l'écart en tête du classement général face à Ott Tänak et Sébastien Ogier.

ES7 & 8 - Rovanperä fait la différence face à Tänak et Ogier

Le Rallye de l'Acropole a repris de plus belle ce samedi avec la plus longue étape du week-end, composée de six spéciales et 132,56 km. Après avoir mis le cap sur Athènes en ouverture puis Loutraki la veille, cette troisième journée se concentre cette fois exclusivement sur les montagnes au sud de Lamia et propose un profil différent avec des secteurs chronométrés culminant tous à plus de 1000 mètres d'altitude. Dans cette configuration, les fortes précipitations, qui se sont abattues en début de semaine sur le parcours, ont laissé des traces avec de nombreuses portions humides voire même boueuses.

Sans surprise, l'état des routes est donc venu pimenter la course avant même le départ de la journée en poussant les pilotes du top 5 à partir avec des choix de pneus différents pour les quatre premières spéciales. Si Sébastien Ogier et Dani Sordo ont opté pour deux Hard et trois Soft, Ott Tänak a misé sur quatre Soft et un Hard tandis que le leader Kalle Rovanperä a embarqué trois Hard et deux Soft. Adrien Fourmaux a quant à lui joué la sécurité en emportant une roue de plus que ses rivaux et en faisant un choix uniforme de six Soft.

Dans ces conditions jugées par certains comme du pilotage sur de "la glace", Kalle Rovanperä ne s'est posé aucune question pour littéralement fausser compagnie à ses deux principaux rivaux pour la victoire, Ott Tänak et Sébastien Ogier. Partis respectivement avec 3"7 et 3"9 de retard ce matin, ils n'ont pas pu suivre le rythme imposé par le Finlandais en confiance. Spectateurs de cette performance, l'Estonien a reculé à plus de 16" tandis qu'Ogier a basculé au delà des 30".

À une minute de Dani Sordo, désormais esseulé en quatrième position, Adrien Fourmaux s'est fait une petite chaleur (ES8) en tapant un rail. S'il a pu rallier l'arrivée au volant d'une Fiesta WRC affichant quelques stigmates, sa cinquième place n'a pas été menacée par Gus Greensmith, pointé à plus de 14". Repoussés hors du top 10 après leurs problèmes rencontrés la veille, Elfyn Evans et Thierry Neuville ont quant à eux entamé leur remontée pour viser quelques points d'ici l'arrivée.

Lire aussi:

La troisième journée se poursuit dans la spéciale de Bauxites programmée à partir de 10h52 (en France). Le Rallye de l'Acropole est à suivre dans son intégralité sur Motorsport.com.

Scratchs de la matinée

ES7 : Finland K. Rovanperä

ES8 : Finland K. Rovanperä

Greece Rallye de l'Acropole - Classement après l'ES8

partages
commentaires
Ogier sur le podium : "J'étais assez pessimiste"
Article précédent

Ogier sur le podium : "J'étais assez pessimiste"

Article suivant

ES9 & 10 - Rovanperä en démonstration, Tänak sous la menace d'Ogier

ES9 & 10 - Rovanperä en démonstration, Tänak sous la menace d'Ogier
Charger les commentaires