ES9 & 10 - Meeke doit faire avant tout le jeu de Citroën

La 2e place provisoire du Britannique est idéale pour l'équipe française au championnat des constructeurs.

ES9 & 10 - Meeke doit faire avant tout le jeu de Citroën
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport

Après avoir repris 1”4 à Sébastien Ogier lors du second passage dans Gartheiniog (11,34 km), qui a vu Andreas Mikkelsen signer le meilleur chrono, Kris Meeke s'est classé à nouveau 2e sur les 25,86 km de Dyfi 2. Mais il a été devancé cette fois de 5”8 par le Français, qui a signé son premier scratch de la matinée et dont l'avance de 19”3 est désormais la plus importante depuis le début du rallye.

Je ne veux pas faire la moindre erreur,” a confié Meeke au terme de cette deuxième boucle de la matinée. L'enjeu est d'autant plus de taille pour lui qu'il doit encore être confirmé par son employeur pour la saison prochaine.

La pluie n'ayant cessé de tomber dans la matinée, les conditions sont rendues encore plus difficiles en raison de l'eau stagnant dans les rails creusés par le passage des voitures.

C'est difficile pour tout le monde,” a déclaré Ogier au point-stop de l'ES10. “Il y a un peu d'abrasivité, mais j'ai deux roues de secours – donc je ne m'inquiète pas trop côté pneus.”

Problème pour Sordo

La 2e place provisoire de Meeke, associée à la 4e de Mads Østberg qui avait perdu un peu de terrain sur Dani Sordo dans l'ES9 mais a profité des ennuis de ce dernier dans la 10, fait donc parfaitement les affaires de Citroën dont la priorité est la 2e place du championnat des constructeurs. Dans l'état actuel des choses, la marque aux chevrons inscrit 16 points de plus que Hyundai alors qu'elle en avait déjà quatre d'avance au départ de ce rallye.

J'ai eu un problème au rétrogradage des rapports – le même que celui que j'ai eu en Allemagne,” a expliqué Sordo. “En arrivant dans un virage en quatrième, j'ai calé et suis allé tout droit dans une barrière. On a perdu beaucoup de temps.”

Trente-quatre secondes sur Ogier, pour être précis. L'Espagnol a perdu deux positions dans l'affaire, au profit d’Østberg donc et d'Ott Tänak sur la première des Ford M-Sport.

Camilli s'échappe

Parti en tête-à-queue dans l'ES10, Éric Camilli y a pourtant devancé Teemu Suninen de 5”3 pour porter son avance à 11”3. Yurii Protasov, qui occupait la 3e place du général sur sa Ford, a pour sa part été signalé arrêté dans cette spéciale. Craig Breen, retombé à la 8e place vendredi soir suite à une crevaison sur sa Peugeot 208, est remonté à coups de meilleurs temps sur le podium provisoire.

La prochaine spéciale débutera à 12h53.

RAC - Classement après l'ES10/19

 Pilote
Copilote
VoitureCat.

Diff. 1er

& préc.

1  Sébastien Ogier
 Julien Ingrassia
VW Polo R WRC RC1 2h01:02.7
2  Kris Meeke
 Paul Nagle
Citroën DS3 WRC RC1 19.1
19.1
3  Andreas Mikkelsen
 Ola Fløene
VW Polo R WRC RC1 46.6
27.5
4  Mads Østberg
 J. Andersson
Citroën DS3 WRC RC1 1:57.8
1:11.2
5  Ott Tänak
 Raigo Molder
Ford Fiesta RS WRC RC1 2:08.9
11.1
6  Dani Sordo
 Marc Marti
Hyundai i20 WRC RC1 2:10.5
1.6
7  Hayden Paddon
 John Kennard
Hyundai i20 WRC RC1 2:34.8
24.3
8  Elfyn Evans
 Daniel Barritt
Ford Fiesta RS WRC RC1 2:52.9
18.1
9  Stéphane Lefebvre
 Stéphane Prévot
Citroën DS3 WRC RC1 4:32.8
1:39.9
10  Robert Kubica
 M. Szczepaniak
Ford Fiesta RS WRC RC1 4:55.5
22.7

 

partages
commentaires
ES7 & 8 - Ogier creuse l'écart mais le cœur n'y est pas
Article précédent

ES7 & 8 - Ogier creuse l'écart mais le cœur n'y est pas

Article suivant

ES11 - Ogier retardé derrière Neuville, Meeke leader provisoire

ES11 - Ogier retardé derrière Neuville, Meeke leader provisoire
Charger les commentaires