ES7 à 9 - Tänak intraitable, ses rivaux au championnat remontent

partages
commentaires
ES7 à 9 - Tänak intraitable, ses rivaux au championnat remontent
Par : Jean-Philippe Vennin
5 oct. 2018 à 16:46

Au soir de la première étape, l'Estonien semble déjà en position de force pour signer le quatre à la suite en s'imposant au Pays de Galles. Thierry Neuville et Sébastien Ogier sont pour leur part bien remontés au classement ce vendredi après-midi.

Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Teemu Suninen, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Craig Breen, Scott Martin, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Kalle Rovanpera, Skoda Fabia R5
Stephane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën World Rally Team Citroën DS3 R5

Ott Tänak s'est offert le meilleur chrono dans les deux premières des trois spéciales constituant la boucle de l'après-midi, et n'en a donc concédé que deux sur l'ensemble de la journée. Le pilote Toyota compte désormais 28"8 d'avance sur son plus proche poursuivant, qui n'est plus le même qu'en milieu de journée, et emmène un groupe de poursuivants dont l'ordre a été sensiblement chamboulé.

Lire aussi :

Cette boucle de l'après-midi a été marquée avant même le début de la première spéciale (ES7) par l'abandon d'Elfyn Evans. Deuxième du classement général à la mi-journée, il a immobilisé à deux reprises sa Ford Fiesta WRC sur le secteur de liaison en raison d'un ennui technique (court-circuit) ayant finalement causé son abandon et dont l'origine n'a pas été indiquée par M-Sport. Le Gallois ne signera donc pas de deuxième victoire consécutive à domicile.

La structure de Malcolm Wilson a perdu plus tard une deuxième voiture, Teemu Suninen étant sorti de la route dans la dernière spéciale du jour (ES9), sans gravité pour l'équipage.

Neuville nouveau deuxième

Après avoir gagné ainsi une position, Thierry Neuville, dans des conditions lui convenant nettement mieux grâce aux changements effectués sur sa Hyundai à l'assistance de la mi-journée, s'est emparé de la deuxième place au terme du second passage dans Brenig (ES8), plus longue spéciale du rallye frôlant les 30 kilomètres. Cela aux dépens de Jari-Matti Latvala, qui n'y a pas trouvé le rythme et a dit y avoir commis quelques erreurs, et de Suninen qui était parti en tête-à-queue et avait dégringolé de la troisième marche du podium provisoire à la septième place.

Désormais cinquième non loin d'Esapekka Lappi ainsi que de Latvala et Neuville (les quatre se tenant en moins de dix secondes), Sébastien Ogier (dont la boîte de vitesses a été changée à la mi-journée) a lui aussi progressé de deux positions dans l'ES8, dépassant son équipier Suninen et Craig Breen – toujours sixième vendredi soir avec sa Citroën.

Celui-ci a souffert tout l'après-midi avec une route de plus en plus glissante au fil des passages et en raison de la pluie, tout comme son équipier Mads Østberg (en proie à des ennuis de suspension sur sa C3) entouré par ceux de Neuville chez Hyundai, Hayden Paddon et Andreas Mikkelsen. Cet autre quatuor ferme la marche des WRC.

Lire aussi :

Quelques jours après avoir fêté ses 18 ans, Kalle Rovanperä continue de dominer le WRC2. Il a signé les trois meilleurs temps de l'après-midi dans la catégorie, et n'en a laissé qu'un aujourd'hui (dans l'ES5 dont la distance était inférieure à deux kilomètres) à son équipier chez Škoda et Champion en titre, Pontus Tidemand.

Celui-ci est engagé dans une lutte pour la deuxième place avec Gus Greensmith et sa Ford, qu'il précède de 7"7. Stéphane Lefebvre (Citroën) et Pierre-Louis Loubet (Hyundai) sont quatrième et sixième, entourant Jari Huttunen (Hyundai). Éric Camilli a abandonné en toute fin de matinée à la suite d'une deuxième crevaison et sera de retour samedi en Rally2 avec sa Ford Fiesta R5 de M-Sport.

Plus longue étape du rallye, la journée de samedi sera composée de neuf spéciales pour une distance totale chronométrée d'un peu plus de 150 kilomètres. Elle sera à suivre en direct commenté à partir de 9h30 sur Motorsport.com.

Classement après l'Étape 1 (ES9/23)

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écart & 

intervalle

1

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota

RC1

1h06:04.3

2

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1

28.8

28.8

3

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1

31.3

2.5

4

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

 

Toyota

RC1

35.9

4.6

5

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1

38.2

2.3

6

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

48.8

10.6

7

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

 

Hyundai

RC1

1:06.4

17.6

8

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

 

Citroën

RC1

1:08.4

2.0

9

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Hyundai

RC1

1:24.3

15.9

10

Finland Kalle Rovanperä

Finland Jonne Halttunen

Škoda

RC2

3:08.4

1:44.1

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
Ogier : "Au moins, nous sommes encore là"

Article précédent

Ogier : "Au moins, nous sommes encore là"

Article suivant

ES10 & 11 - Neuville part à la faute, Ogier deuxième

ES10 & 11 - Neuville part à la faute, Ogier deuxième
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Catégorie Étape 1
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Rapport d'étape