Et si Sébastien Loeb faisait son retour en WRC?

Le Directeur de Citroën Racing, Yves Matton, a-t-il, l’air de rien, lâché une petite bombe? En admettant ne pas avoir encore discuté avec Sébastien Loeb de ce qu’il voulait faire l’année prochaine, et que sa présence ferait beaucoup de bien au WRC, il a en tout cas laissé la porte ouverte aux interrogations, voire aux supputations.

La principale faiblesse du Championnat du Monde des Rallyes est que pour le moment, il n’y a que deux pilotes qui sont capables d’être Champion du Monde ou de gagner des manches sur une base régulière,” a-t-il déclaré à nos confrères d’Autosport. “Il se trouve que l’un d’eux dispute actuellement le championnat, et l’autre court en Championnat du Monde des Voitures de Tourisme [WTCC].”

Quand Citroën préféra Loeb à Ogier

Rappelons que Sébastien Ogier, puisque c’est bien sûr lui qu’Yves Matton citait en premier sans le nommer, fut un pilote Citroën jusqu’en 2011. Au terme de cette année-là, Citroën, qui ne pouvait conserver que l’un de ses pilotes alors en pleine rivalité, avait opté pour sa star “maison”.

Sébastien [Loeb, donc] est ambassadeur pour la marque et sur le long terme,” a rappelé Matton, et c’est la raison pour laquelle le choix de Citroën s’était porté sur lui il y a bientôt quatre ans.

Nous devons parler avec lui de ce qu’il souhaite faire l’année prochaine. Bon, je pense qu’il apprécie ce qu’il fait aujourd’hui. C’est sûr, la situation est parfois un peu moins agréable quand on ne gagne pas – mais c’est normal quand on est un champion comme lui, on veut gagner tous les week-ends et compte tenu du fait qu’il y a plus de pilotes en mesure de gagner en WTCC, c’est plus difficile pour lui que ça ne l’était en WRC.”

Pas d’autres participations d’annoncées...

Loeb avait pris part au Monte-Carlo cette année et d’autres participations éventuelles avaient semble-t-il été envisagées, mais plus rien n’a filtré depuis. Et le Rallye de France ne se déroulant plus en Alsace, autour de sa ville natale d'Haguenau, à partir de cette année, les chances de voir le nonuple Champion du Monde le disputer sont forcément moindres – même s’il aime aussi beaucoup le Tour de Corse!

Nous parlons de beaucoup de choses avec lui, et nous pouvons parler de le faire revenir en WRC,” a conclu Matton, avant de temporiser : “Mais je ne pense pas qu’il serait intéressé par un retour à plein temps.”

Rappelons que Loeb pourrait également participer au Dakar en janvier prochain, pour le compte du groupe PSA bien sûr, après avoir testé récemment la Peugeot 2008 DKR.

Un choix déterminant pour Citroën?

Compter à nouveau Sébastien Loeb dans son effectif, en lice pour un dixième titre mondial, serait en tout cas un élément de choix à prendre en compte pour Citroën au moment d’envisager quel sera son programme sportif prioritaire à partir de 2017. La popularité de l’Alsacien, en effet, est toujours au zénith et un tel retour aurait forcément beaucoup d’écho auprès du public et des médias.

La Directrice de la marque aux Chevrons, Linda Jackson, a en effet laissé entendre récemment que celle-ci quitterait fin 2016 l’une des deux disciplines dans lesquelles elle s’engage actuellement.

Par ailleurs, Carlos Tavares, le Président du groupe PSA Peugeot Citroën, a déclaré cette semaine, selon Autosport, que sans dénigrer les performances des équipes rivales, il aimerait que Citroën ait un peu plus de concurrence dans un avenir pas trop lointain en WTCC...

On se dit alors qu’une éventuelle réponse affirmative de Loeb pour revenir en WRC pourrait être déterminante... De plus, il se trouve que de la concurrence, il y en aura de toute façon en WRC dans deux ans avec l’arrivée de Toyota. Et que le nouveau règlement technique qui entrera en vigueur tombera à pic pour aider tout le monde à repartir sur un pied d’égalité. N’est-ce pas, Volkswagen?

A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Sébastien Loeb
Type d'article Actualités
Tags citroen, loeb, ogier