Evans "n'aurait pas pu donner plus" dans la lutte pour le titre WRC

Elfyn Evans estime qu'il n'aurait pas pu donner "beaucoup plus" après avoir échoué à priver son coéquipier Sébastien Ogier d'un huitième titre de Champion du monde des Rallyes.

Evans "n'aurait pas pu donner plus" dans la lutte pour le titre WRC

Elfyn Evans s'est battu corps et âme pour reprendre la tête du championnat lors de la finale du WRC au Rallye de Monza ce week-end, après avoir réduit l'avantage de Sébastien Ogier de 44 à 17 points grâce à sa victoire en Finlande et à sa seconde place en Espagne.

Bien qu'il ait admis qu'il fallait qu'Ogier fasse une erreur pour devenir le premier champion britannique du WRC depuis le regretté Richard Burns en 2001, le Gallois a poussé son coéquipier dans ses derniers retranchements au cœur d'une lutte haletante pour la victoire, qui a vu la première place changer de mains six fois lors du week-end italien.

Finalement, ses espoirs de victoire ont été anéantis à une spéciale du but, quand il a tapé une botte de foin puis calé son moteur à deux reprises, permettant ainsi à Ogier de porter son avance à plus 7", un écart finalement suffisant pour sceller la victoire et le titre mondial.

"Je suis un peu déçu de la journée, je me suis bloqué sur un freinage, j'ai tiré large et malheureusement j'ai rebondi sur une botte de foin, j'ai fait un tête-à-queue et j'ai calé", a déclaré Evans à Motorsport.com. "Cela a fini par nous faire perdre beaucoup de temps et à partir de là, il n'y avait plus de retour possible, malheureusement."

En réfléchissant à sa saison, Evans pense qu'il n'aurait pas pu s'investir beaucoup plus pour remporter le championnat cette année. Alors qu'il a tutoyé les sommets en s'imposant au Portugal et en Finlande, un abandon au Safari Rally en juin et un problème de boîte de vitesses à l'Acropole se sont avérés coûteux.

"Je pense que la saison est correcte, j'y ai donné beaucoup d'énergie et je ne pense pas que j'aurais pu donner beaucoup plus", a-t-il ajouté. "Mais je n'ai peut-être pas l'impression que j'aurais pu faire plus. Bien sûr, vous regardez en arrière, et regretter n'est pas le bon mot, mais vous êtes déçu de la façon dont certaines choses se sont déroulées, bien sûr le Safari Rally en était une, mais cela fait partie du sport. Nous savions que le titre allait lui revenir [à Ogier] aujourd'hui, ce n'est pas une surprise. Cela a toujours été un pari risqué pour moi."

Evans n'a pas tardé à rendre hommage au tout nouveau octuple Champion du monde, qui cessera de piloter à plein temps en WRC l'année prochaine.

"Seb a eu une carrière incroyable, évidemment il n'a pas fini de gagner et avec sa hargne, il a été très difficile à battre et il l'a été toute l'année, et il a ajouté une autre victoire aujourd'hui", a-t-il salué. "Grandes félicitations à lui et une mention spéciale à Julien [Ingrassia] également. Je lui souhaite tout le meilleur."

Désormais double vice-Champion du monde, Evans poursuivra quant à lui l'aventure avec Toyota en 2022 pour les grands débuts de la génération Rally1 hybride.

Lire aussi :

partages
commentaires
Photos - Ogier et Ingrassia, retour sur un grand huit hors norme
Article précédent

Photos - Ogier et Ingrassia, retour sur un grand huit hors norme

Article suivant

L'hommage appuyé d'Ogier à Ingrassia : "Tu vas me manquer"

L'hommage appuyé d'Ogier à Ingrassia : "Tu vas me manquer"
Charger les commentaires