Evans : "De mal en pis"

Elfyn Evans a admis que ses espoirs de titre mondial sont allés de "mal en pis" après avoir été frappé par un problème de boîte de vitesses lors de la deuxième journée du Rallye de l'Acropole.

Evans : "De mal en pis"

Le vice-Champion du monde 2021 avait besoin d'un bon résultat en Grèce pour rester au contact du leader du championnat Sébastien Ogier. Un problème de boîte de vitesses survenu vendredi a rapidement douché ses espoirs tout en le faisant plonger au classement général au sein duquel il ne vise plus qu'un retour dans le top 10.

Elfyn Evans avait pourtant bien commencé le rallye en se classant deuxième de la super spéciale tracée dans les rues d'Athènes avant de se maintenir sur le podium à l'issue de l'ES2. Cependant, lors du regroupement avant la spéciale suivante, sa Toyota Yaris WRC a connu un problème de boîte de vitesses qui a entraîné un retard de pointage et une pénalité de 40". Le Gallois a ensuite dû terminer la journée avec une boîte de vitesses bloquée. Sans assistance à mi-journée pour effectuer les réparations, Evans a limité tant bien que mal les dégâts pour finir l'étape au 16e rang à près de cinq minutes du leader.

"C'était un problème de dernière minute avant d'entrer dans l'ES3, tout allait bien après l'ES2", a expliqué Evans impuissant dans cette situation fâcheuse. "Quand nous sommes repartis vers la spéciale suivante, nous avons découvert que nous avions un problème, alors nous avons essayé de trouver des solutions rapides, mais malheureusement, nous avons pris des pénalités en essayant de solutionner le problème. Malheureusement, c'était le retour à la case départ. Mon levier de vitesse ne fonctionnait pas du tout. J'avais les moyens de monter [les vitesses] mais pas de [les] descendre, donc si vous tentez votre chance sur certaines sections pour monter d'un rapport, vous avez beaucoup de mal quand ça devient plus serré. Je pense que nous avons essayé de faire ce que nous pouvions et l'équipe a travaillé en coulisses, mais il y a peu de choses à faire dans cette situation."

Arrivé en Grèce avec 38 points de retard au championnat sur Ogier, Evans a vu ses espoirs se réduire au fil de la journée compte tenu de l'excellente performance réalisée par le Français solidement accroché sur le podium.

"Je veux dire que la situation n'était pas très bonne de toute façon, donc elle est allée de mal en pis, mais c'est le jeu", a avoué Evans. "Je ne pense pas avoir eu un seul problème technique depuis que j'ai rejoint cette équipe [Toyota], donc vous savez, au final, ces choses arrivent et c'est très rare ici."

Bien décidé à remonter au classement général avec une Yaris WRC retapée, le Gallois a déjà refait une bonne partie du chemin ce samedi en réintégrant le top 10 à la pause de mi-journée.

Lire aussi:

partages
commentaires
ES9 & 10 - Rovanperä en démonstration, Tänak sous la menace d'Ogier
Article précédent

ES9 & 10 - Rovanperä en démonstration, Tänak sous la menace d'Ogier

Article suivant

ES11 & 12 - Rovanperä en gestion, Tänak et Ogier en baston

ES11 & 12 - Rovanperä en gestion, Tänak et Ogier en baston
Charger les commentaires